LE DIRECT

Revue de presse internationale de Thomas Cluzel

5 min

Par Thomas CLUZEL

Avant le vote de dimanche … la plupart des analystes politiques étaient unanimes : Si les élections du 6 mai étaient celles de la colère … celles du 17 juin seront celles de la peur … Et de fait … la peur de l’inconnu ... la menace de bouleversements majeurs potentiellement fatals ... sans oublier le spectre d’une sortie de la zone euro ont galvanisé la droite confirme le journal conservateur I KATHIMERINI ... Le dessin du caricaturiste au journal de Genève LE TEMPS en atteste d'ailleurs encore ce matin : On y voit un homme en costume cravate ... avec ce que l'on devine être un attaché case à l'effigie de l'Union Européenne s’écrier : « Bonne nouvelle ... la peur l’a emporté sur le désespoir » … Et l'éditorialiste lui de préciser : les Grecs votent pour l'Europe ... Une analyse confirmée également dans les colonnes du quotidien d'Athènes TO VIMA : Les Grecs ne veulent pas sacrifier subitement leurs acquis européens ... Ils savent qu'ils les ont obtenus de haute lutte ... et qu'il ne faut pas les bazarder à la première difficulté venue ... Voilà pourquoi précise le journal de centre gauche ... la plupart des Grecs sont aujourd'hui soulagés ... avec le sentiment d'avoir échappé à une grande aventure ... et conjuré le spectre d'une mort subite de leur économie ... Une lueur d'espoir se serait même dessinée dans le ciel obscur surplombant la Grèce commente de son côté l'éditorialiste catalan de LA VANGUARDIA ... Idem pour son confrère romain de LA REPUBBLICA : Le message qui arrive d’Athènes dit-il allume une lueur d’espoir ... dans le grand débat européen qui oppose démocratie et marchés ...

Alors toute la presse ne semble pas franchement afficher le même soulagement ... Le quotidien conservateur SÜDDEUTSCHE ZEITUNG se dit même d'ores et déjà persuadé qu'un gouvernement mené par Samaras ne tiendra pas longtemps ... avant de préciser : la mauvaise situation dans laquelle se trouve le pays ne s'est pas améliorée avec ce scrutin ... Malgré sa victoire ... Samaras n'a certainement pas le cœur à rire commentait d'ailleurs déjà hier la FRANKFURTER RUNDSCHAU ... Il doit former un gouvernement avec une mission à remplir tout bonnement impossible ... Rien qu'au mois de juin ... l'état grec doit encore trouver plusieurs milliards d'argent frais pour payer les salaires et les retraites ... Et au mois d'août au plus tard ... les grands créanciers d'Athènes voudront être remboursés ... D'où cette conclusion : La triste vérité écrit le journal ... c'est que les Grecs qui hier encore se levaient dans une fierté désespérée contre le diktat d’austérité de l’Europe ... se réveillent aujourd’hui comme des mendiants ...

La Grèce ressort coupée en deux de ce scrutin tranche même le quotidien d'Athènes TA NEA ... Et un pays coupé en deux est un pays condamné ... quelque soit le camp qui prédomine... Alors c'est vrai ... le point positif dit-il c'est que le peuple grec est aujourd'hui acteur ... mais le point négatif c'est que ces affrontements ne s'achèvent jamais avec un seul vainqueur mais avec beaucoup de perdants.

Sans compter que rien n'indique qu'une coalition gouvernementale pourra sortir le pays de la crise constate pour sa part son confrère tchèque LIDOVE NOVINY ... Les Grecs irrationnels avaient le choix entre les jeunes radicaux ... et la vieille garde qui a mené le pays au marasme ... Or rien n'indique qu'une coalition dirigée par les conservateurs dirigera mieux le pays qu'il ne l'a été ces vingt dernières années ... Mais surtout ... l'Allemagne doit encore décider si elle veut garder la Grèce dans la zone euro … et tant que cela ne sera pas clair ... les Grecs pourront toujours aller voter tous les six mois ... A peine le vote terminé ... les investisseurs commencent déjà à spéculer sur de nouvelles élections prévient d'ailleurs en Belgique le journal de centre gauche DE MORGEN ... La forte chute des bourses de Milan et Madrid ... la nouvelle baisse de Paris ... la stagnation de Londres et Francfort ... mais aussi la nouvelle poussée des taux espagnols qui atteignaient lundi soir le taux record de 7,41% ... ou bien encore la forte hausse des taux italiens ... tout cela démontre aux partenaires de l’UE réunis au Mexique pour le G20 que la crise de l’euro est loin d’être surmontée ... C'est d'ailleurs le titre qu'a choisit ce matin le NEW YORK TIMES : le vote des Grecs ne signifie pas la fin des ennuis en Europe ...

Pour le journal lisboète DE NEGOCIOS ... les élections grecques contribuent même au désespoir de l’Europe : les positions des partis sortis vainqueurs du scrutin paraissent tellement inconciliables que de nouvelles élections ne sont pas exclues... Or plus le temps passe ... et plus on risque de se retrouver dans une situation traumatisante écrit encore le quotidien économique pour qui la réalité ... comme la solution à la crise se situe quelque part entre la conception des Grecs et celle des Allemands ... En revanche ... une solution à la crise qui respecterait les valeurs européennes ne semble désormais plus envisageable ... Et de conclure ... l’Europe est aujourd'hui profondément divisée entre les sociétés du Nord ... celles des valeurs justes ... et les sociétés du Sud ... celles des mauvaises valeurs ...

Deux visions de l'avenir de la Grèce vont donc continuer à s'affronter estime enfin LE SOIR en Belgique ... L'une s'inscrit dans les pas de Bruxelles ... et accepte de lier l'obtention d'une aide sonnante et trébuchante à une cure d'amaigrissement ... L'autre aurait souhaité tout remettre à plat et affronter le colosse allemand au risque de la destruction ... ce qui ne sera pas le cas ...même si ... même si conclue le journal ... les Grecs auront encore une occasion de régler leurs comptes avec les Allemands ... et cela se passera cette fois-ci d'homme à homme sur un terrain de football ... vendredi prochain lors des quarts de finale de l'Euro.

L'équipe

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......