LE DIRECT

Revue de presse internationale de Thomas Cluzel

5 min

Par Thomas CLUZEL

"La réalité telle qu'elle est" …Voilà généralement le type d’information auquel chacun aspire légitimement … lorsqu’il prend la peine d’ouvrir un journal … d’allumer sa télé ou de brancher son poste de radio pour se voir conter l'actualité … La réalité telle qu’elle est … c’est d’ailleurs le slogan adopté récemmentdans le cadre d’une vaste campagne publicitaire panarabe annonçant le lancement … ce sera lundi prochain d’une nouvelle chaîne … « La place publique » ... qui diffusera à partir de Beyrouth … et viendra ainsi s’ajouter à la pléthore de chaînes qui se bousculent déjà sur l’espace satellitaire du monde arabe … près de 700 chaînes au total répercutant souvent les divisions profondes et les clivages issus en particulier des révolutions qui agitent la scène politique régionale … Les concepteurs affirment notamment vouloir susciter une réflexion en profondeur sur les sujets traités … en s’éloignant du style provocateur et du langage qui invite à la discorde … Un défi de taille bien évidemment écrit le journal libanais L’ORIENT LE JOUR … et plus encore un défi difficilement réalisable … du moins si l’on en croit les multiples rumeurs qui circulent sur la chaîne selon lesquelles le projet serait financé à concurrence de 25 millions de dollars par un millionnaire syrien … cousin du président Bachar El Assad ... auxquels viendraient s’ajouter 5 autres millions de capitaux iraniens … Une thèse que réfute d’emblée le directeur de l’information … Je n’ai pas fait toute cette carrière dit-il pour me voir un jour à la solde d’un parti ou d’un Etat … Alors à trois jours maintenant du lancement de la chaîne ... les journalistes s'affairent … Or parmi eux … voilà qu’une reporter d'une trentaine d'années prévient déjà que le dossier de la révolution syrienne ne sera pas plus facile à couvrir ici qu’ailleurs … J’ai pu constater dit-elle que les papiers faits sur la Syrie faisaient souvent l’objet de quelques amendements qui correspondent à la ligne politique de la chaîne ...

Alors si j'ai choisi de vous citer cet article ce matin ... et bien c'est parce qu'il témoigne une fois de plus de la difficulté à rendre compte de la réalité telle qu'elle est justement en Syrie ... Depuis plusieurs jours ... diverses informations circulent sur le sujet à commencer par celles sur le dernier massacre commis dans la province de Hama ... massacre dont le dernier bilan a finalement été ramené d'une centaine de morts à au moins 55 personnes tuées ... Selon l'opposition qui a diffusé sur internet des images de corps ensanglantés ou calcinés ... une quarantaine de femmes et d'enfants figureraient parmi les victimes ... ce que les observateurs de l'ONU eux n'ont pas pu confirmé ... des soldats syriens mais aussi des civils bloquant les accès au village précise ce matin le NEW YORK TIMES ...

Autre information diffusée celle-ci sur un site d'opposants situé aux Pays-Bas ... la fuite des dignitaires du régime et les pertes au sein de l’armée seraient en train de s'accélérer ... Ces jours-ci précise l'article à lire dans le dernier numéro de Courrier International ... on voit des centaines de responsables parfois haut placés partir en toute discrétion à l’étranger ... Alors ils ne déclarent pas leur défection et ne consomment pas la rupture avec le régime ... ils restent organiquement liés à lui ... Non la raison profonde de cette fuite précise toujours l'article ... c'est que l’exaspération sourde contre le pouvoir ne fait qu’enfler ... et ce jusque dans les zones à majorité alaouite ... la communauté du président car les campagnes alaouites sont elles aussi frappées d’une hécatombe ... Le drame c’est que beaucoup de gens se trouvent coincés aujourd'hui entre l’enclume impitoyable du régime ... et le marteau sanglant de l’opposition ... opposition qui publie sur Internet de longues listes de gens à abattre et utilise ouvertement les termes “extermination de la communauté alaouite” comme nouvel objectif de la révolution ... A la fin du mois de mai ... le total des victimes parmi les soldats aurait atteint plus de 3 000 morts et des milliers de blessés ... Sauf que la bassesse du régime est telle qu’il a donné instruction aux médias de ne mentionner que le quart ou le tiers des victimes quotidiennes ... Quant à l’explication donnée elle est encore plus méprisable : il s’agit de “ne pas affaiblir le moral”des forces régulières ... Et l'article de conclure : La Syrie est désormais engagée sur la voie de la décomposition ...

Enfin dernière des rumeurs-hypothèses qui circule donc depuis quelques jours au sujet de la crise syrienne ... Moscou pourrait lâcher Bachar El Assad ... Moscou ne fait plus du maintien de Bachar El Assad un impératif ... voilà ce que titrait encore récemment un grand quotidien panarabe édité sous l'égide de l'Arabie Saoudite ... Sans attendre une éventuelle résolution de l'ONU ... des contingents russes sont déjà à l'entraînement pour une intervention en Syrie rapporte même le quotidien russe NEZAVISSIMAÏA GAZETA) le journal qui précise : des programmes de préparation intensive des troupes russes à des actions de maintien de la paix sont entrés en application le 4 juin dans certaines unités du pays.

Mais là encore ... difficile bien entendu de déterminer la réalité telle qu'elle est ... On nous prédit depuis des mois la chute du régime syrien ... mais le compte à rebours est-il seulement enclenché interroge l'éditorialiste du Courrier International ? ... Intervention militaire ponctuelle ... départ de Bachar El Assad façon yéménite ... découpage de la Syrie : les scénarios existent même si aucun ne paraît aujourd’hui réaliste ... Quoi qu'il en soit conclue le QUOTIDIEN D'ORAN ... il n'y a dans la position des uns et des autres sur le conflit aucune considération d'ordre moral ... humanitaire ... ou de commisération pour le peuple syrien ... Non la Syrie n'est qu'un pion écrit l'éditorialiste algérien ... un pion dans les plans de guerre pas totalement déclarée que se font planétairement les deux parties étrangères soutenant l'un ou l'autre des belligérants ... C'est être d'une naïveté angélique de croire que les uns sont motivés de bonnes intentions pour le peuple syrien ... et que les autres sont du côté du mal absolu en soutenant le régime ... La croyance en ce manichéisme n'aurait pas dû survivre à ce qui s'est passé en Irak ... en Afghanistan ... ou en Libye ... Et pourtant il en est encore qui croient que certaines grandes puissances agissent guidées par les valeurs qu'elles brandissent ... pour cacher la froide et cynique raison d'Etat ... La leur bien entendu.

L'équipe

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......