LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Revue de presse internationale de Thomas Cluzel

5 min

Par Thomas CLUZEL

Un gorille et des fripons ... Telle pourrait être le nom de l'énigme que je me propose de résoudre avec vous ce matin ... Un gorille et des fripons ... c'est en réalité le titre d'un article publié dans l'hebdomadaire britannique THE ECONOMIST ... à la veille des élections législatives anticipées organisées demain samedi en Slovaquie ... Alors premier indice ... même si un tiers des électeurs se dit encore indécis ... les sociaux démocrates n'en demeurent pas moins largement favoris du scrutin prévient ce matin le WALL STREET JOURNAL ... grâce notamment à la promesse faite aux électeurs ... de remplacer le système actuel d'impôt à taux unique très apprécié des milieux d'affaires ... par de nouveaux impôts sur les riches ... manière en somme de limiter les effets désastreux de la politique d'austérité imposée par l'Union Européenne aux dirigeants de l'actuelle coalition de centre droit ...

Il faut dire qu'en la matière ... la Slovaquie c'est vrai a joué de malchance ... puisque le pays est entré dans la zone euro à la veille du début de la crise ... De sorte que la première chose qu'on a demandé à l'actuel gouvernement a été de participer au sauvetage de la Grèce ... un pays rendez-vous compte qui avait menti sur ses comptes ... Alors de là on pourrait en déduire que nous tenons évidemment la solution à l'une des deux inconnues de notre énigme : les fripons se sont forcément les grecs ... voire ... pourquoi pas ... les européens ... Sauf qu'il n'en est rien ... D'où la nécessité de trouver tout d'abord qui peut bien se cacher derrière le fameux Gorille ... Réponse le Gorille n'est autre en réalité qu'un dossier à la fois explosif et mystérieux ... baptisé ainsi par un expert anonyme des Services de renseignement slovaques ... un dossier rassemblant les preuves de la corruption de l’élite politique et économique du pays ... une véritable fenêtre ouverte sur le “capitalisme mafieux” et les entrailles de la politique slovaque ... qui peut conduire chacun à la conclusion qu’elle n’est que le valet d’hommes d’affaires qui attribuent des tâches aux responsables politiques en leur versant en échange des récompenses ...

Gorila précise l'hebdomadaire tchèque RESPEKT ... révèle en effet au grand jour les rapports existant entre un groupe financier Penta ... et des responsables politiques dont le ministre de l'économie dans les années 2005-2006... Alors ce dossier a été constitué à partir d’écoutes téléphoniques ... faisant état de millions de couronnes devant être versées à tel ou tel responsable politique ou parti ... pour la privatisation d’entreprises notamment dans le domaine de l’énergie et des transports ... L’authenticité du dossier a depuis été corroborée par le nombre toujours croissant d’informations publiées ... même si bien évidemment le groupe financier incriminé Penta affirme qu’il ne s’agit que d’un tissu de mensonges et exige en menaçant de déposer plainte ... que soit retiré le dossier de tous les sites Internet d’où il est porté à la connaissance du public ... Seulement voilà ... si la police réussit à percer à jour le système de pots-de-vin et de blanchiment d’argent mis en place ... la scène politique slovaque elle s’en trouve tellement ébranlée qu’aucune pierre de l’édifice ne peut être épargnée ... Et c’est probablement l'une des raisons évidentes pour lesquelles l’enquête n’a jusqu’à présent donné aucun résultat ... bien que la police ait eu le dossier entre les mains une première fois en 2006 ... puis en 2009 ... avant de le supprimer ... Sauf qu'à l'époque l’opinion publique n’était pas informée de l’existence de ce dossier ...Ce qui n'est plus le cas aujourd'hui ...

Alors précise toujours l'hebdomadaire tchèque ... il est encore trop tôt pour avoir une idée de l’impact qu’aura le dossier Gorila sur les élections de demain ... Mais une chose au moins est sûre : avec la publication de ce dossier sur Internet ... et bien le thème-clé du rapport à l’Europe a été complètement chassé de la campagne préélectorale ... au profit donc de la lutte contre tout un système corrompue ... Car finalement ... ce qui donne son caractère particulier à toute cette affaire ... que plus personne d'ailleurs désormais ne contrôle c'est le fait que pratiquement aucun acteur n’en sort sans être éclaboussé ... De tous les partis ... c’est très certainement le centre-droit dont les noms des dirigeants sont très souvent cités dans des circonstances peu flatteuses qui devrait être le plus sévèrement sanctionné demain ... Quant aux autres partis ... ils s’efforcent tous à présent à des degrés divers d’exprimer leur indignation et de convaincre l’opinion que cette fois-ci ils prennent la lutte contre la corruption au sérieux ... Du coup deux nouvelles formations politiques de droite en particulier ont tiré bénéfice de ce scandale ... car leurs dirigeants n’étaient pas encore entrés en politique en 2006 ...

En ce sens ... le scandale Gorila aura même ouvert un conflit générationnel latent poursuit l'article ... avec une jeune génération majoritairement de droite ... très anti-européenne et inclinant fortement au populisme ... une nouvelle génération politique d’opposition qui attendait son heure depuis longtemps ... D'où l'avertissement lancé toujours dans les colonnes de l'hebdomadaire tchèque RESPEKT : Le précédent de la Pologne avec un immense scandale de corruption qui a balayé l’élite politique de l’époque et a permis aux frères Kaczyński de prendre le pouvoir ... ou bien encore celui de la Hongrie où la publication de l’enregistrement d’une déclaration du Premier ministre de gauche de l’époque dans laquelle il disait avoir menti du matin au soir a porté au pouvoir Viktor Orbán ... ces deux précédents ne sont pas très encourageants ... Car dans les deux cas conclue le journal ... la politique anti-corruption des nouveaux dirigeants a rapidement dégénéré en postures autocratiques ...

Quoi qu'il en soit ... ce scandale de corruption est donc venu considérablement noircir les élections législatives anticipées qui auront lieu demain en Slovaquie... écrit le quotidien de gauche PRAVDA ... Le journal de Bratislava qui réclame un nouveau style politique ... La campagne électorale dit-il ne figure pas seulement parmi les plus répugnantes depuis 1989 ... mais aussi parmi les plus négatives de l'histoire de la démocratie slovaque ... Le faible taux de participation attendu aux élections de demain montre bien d'ailleurs que la population n'a plus aucune confiance dans ses élites … Et même si les récentes manifestations dans la rue n'ont sans doute pas apporté de solution ... elles auront au moins permis de montrer qu'une partie de la société est aujourd'hui prête à prendre des mesures plus radicales ... C'est là conclue le journal slovaque ... le dernier avertissement aux politiques qui ne peuvent pas continuer à agir ainsi éternellement.

L'équipe
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......