LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Revue de presse internationale de Thomas Cluzel

5 min

Par Thomas CLUZEL

Pays ruiné cherche monnaie … Devise en crise s’abstenir ... Alors dans le contexte actuel … nombreux bien évidemment sont les pays que l’on imagine susceptibles de poster ce genre de petite annonce et tout particulièrement en Europe … On pense notamment à la Grèce … Mais en l’occurrence … celui qui depuis plusieurs mois déjà s’interroge sur l’opportunité de se défaire de sa devise nationale … laquelle ne s’est jamais pleinement rétablie depuis l'effondrement du système financier il y a quatre ans ... c’est l’Islande … La couronne islandaise a vu en effet sa valeur chuter de 92% depuis 2008 … Alors parmi les candidats possibles … l’euro faisait figure de favori naturel peut-on lire ce matin sur le site d’information en ligne MY EUROP … Et pour cause l’Islande est candidate officielle à une entrée dans l’UE … son dossier a d’ailleurs été validé par Bruxelles … Autant dire que l’adhésion à la monnaie unique ... dans un futur plus ou moins proche semblait a priori aller de soi ... Seulement voilà … l’Islande veut sortir définitivement de la crise … et reconnaissons le ... en ce moment l’euro ne fait pas franchement rêver ... embourbé qu’il est dans la crise de la dette ... En revanche … en revanche les sirènes canadiennes elles auraient nous dit on un écho favorable sur la terre de glace … et notamment auprès du milieu des affaires ...

Alors c'est vrai l'idée n'est pas aussi saugrenue qu'il y paraît peut-on lire dans les colonnes de LA PRESSE canadienne ... Le système bancaire du Canada contrairement à celui de l'Islande est solide ... et l'économie canadienne qui repose notamment sur des ressources naturelles très prisées sur le marché est l'une des plus stables et prévisibles du monde industrialisé ... À cela s'ajoute le fait que le Canada n'est pas embourbé dans une crise de la dette souveraine ... comme le sont et pour plusieurs années sans doute encore les pays de l'Europe ... voire les États-Unis ... Sans compter qu'une telle démarche s'est déjà vue par le passé ... Prenez par exemple le cas du Salvador ou de l'Équateur ... tous deux ont adopté le dollar américain il y a une douzaine d'années ... Enfin c'est vrai que les entreprises canadiennes pourraient également y trouver leur compte en investissant dans des secteurs clés comme la pêche les banques ou l’assurance ... Alors pour l'instant le Canada demeure visiblement prudent ... Il n’a pas franchement émis d’avis sur la question ... L’ambassadeur canadien en Islande devait s’exprimer samedi dernier sur l’éventualité d’une négociation bilatérale ... avant que son ministère ne le rappelle à l’ordre et annule l’intervention ... Ottawa donc botte en touche ... Et la piste d’une monnaie commune pour les deux pays demeure actuellement une simple hypothèse ...

Ce qui est sûr en revanche ... c'est que l'Islande semble prête à tout aujourd'hui donc pour sortir de la crise ... Pour preuve ... le procès de son ancien premier ministre Geir Haarde ... accusé d’avoir précipité l’effondrement bancaire puis économique de son pays ... et d’avoir ainsi failli à ses responsabilités s'est ouvert hier devant une Cour la seule habilitée à poursuivre les ministres et ex-ministres ... Instaurée en 1905 celle-ci n’avait d'ailleurs encore jamais siégé précise pour sa part LE TEMPS en Suisse et on imagine que l'ancien chef du gouvernement se serait bien passé de devoir essuyer les plâtres ...

Alors que lui reproche-t-on exactement ? ... L’ex-dirigeant est accusé d’«extrême négligence» par la commission d’enquête spéciale qui en 2010 a rendu un rapport sur la débâcle des trois principales banques du pays ... Débâcle qui a entraîné vous le savez le naufrage de tout le système financier de l'île ... En octobre 2008 ... les trois institutions avaient été nationalisées en urgence dans la foulée de la chute de la banque Lehman Brothers ... Sauf que ces banques étant ironiquement qualifiées de «too big to save» ... trop grandes pour être sauvées en raison de leurs actifs qui représentaient 923% du PIB du pays ... l’Etat n’avait alors choisi de racheter que les prêts aux particuliers et aux entreprises en Islande ... laissant ainsi les actionnaires essuyer les pertes sur les actifs étrangers ... beaucoup plus importants ... Plongé dans une crise sans précédent ... le pays a connu alors une explosion du chômage ... mais aussi de sa dette et inévitablement une dégringolade de sa devise, la couronne ...

Alors le problème ... c'est que Geir Haarde est aujourd'hui le seul responsable politique que le parlement à majorité de gauche a décidé de renvoyer devant la justice ... estimant qu’il aurait dû faire en sorte de minimiser les dégâts précise toujours l'article ... Du coup l’ancien premier ministre fustige une manœuvre de ses adversaires politiques pour lui nuire ... Parmi les critiques entendues ces derniers temps ... on retiendra en effet celle consistant à savoir pourquoi le parlement aujourd’hui contrôlé par les partis du centre gauche a décidé de poursuivre l’ancien premier ministre mais aucun des ministres sociaux démocrates qui servaient pourtant dans le même gouvernement ... renchérit ce matin le FINANCIAL TIMES ... D'où le commentaire de son confrère du NEW YORK TIMES : Beaucoup pensent que l'ex premier ministre n’est au fond qu’un bouc émissaire donné en sacrifice à la population … Et le journal américain d’ajouter … Peut-être est-il un politicien raté mais cela ne fait pas de lui pour autant un criminel …

Et d'ailleurs ... alors que d’autres économies européennes chancellent ... l’Islande ne se porte-t-elle pas mieux aujour­d’hui ? … Le pays a même renoué avec la croissance ... Après avoir frôlé les 10% ... le chômage affichait lui un taux de 7% en janvier dernier ... Enfin l’agence de notation Fitch a elle rehaussé la note du pays à la mi-février ... Ce qui faisait d'ailleurs titrer récemment au WASHINGTON POST l'Islande renait de ses cendres ... De là à croire qu'avec la crise économique ... les elfes sont comme dans l’ancien temps redevenus le symbole d’une solution magique aux problèmes d’une nation bouleversée ... il n'y a qu'un pas.

L'équipe
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......