LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Revue de presse internationale de Thomas Cluzel

5 min

Par Thomas CLUZEL

Ils étaient plusieurs centaines hier soir tournées vers La Mecque ... les mains ouvertes vers le ciel ... Des hommes et des femmes venus réciter la prière des morts pour honorer la mémoire des victimes de la pire tragédie de l'histoire du football en Egypte ... C'était vous le savez mercredi soir ... à Port Saïd ... Le coup de sifflet final saluant la victoire de l'équipe locale sur le meilleur club du pays avait à peine retenti dans le stade ... que déjà ... des milliers de supporters envahissaient le terrain ... Une horde armée de couteaux ... de bouteilles ... et de bâtons s'est lancée à l'assaut de nos gradins raconte notamment ce matin dans les colonnes du TEMPS un supporter d'Al Ahly ... le prestigieux club national qui venait tout juste donc d'essuyer sa première défaite de la saison ... Aussitôt dit-il ... toutes les lumières dans le stade se sont éteintes ... et nous avons commencé à courir vers les couloirs pour nous échapper ... Mais les portes étaient fermées ... Nous nous sommes retrouvés piégés ...

Alors ... c'est vrai les bagarres entre supporters de club de football sont courantes ... en Egypte ... comme ailleurs ... Le magazine américain FOREIGN POLICY dresse d'ailleurs ce matin la liste des pires épisodes de cette guerre des crampons ... depuis le premier clasico Real Madrid FC Barcelone en 1902 ... jusqu'au choc Egypte Algérie pour la qualification du mondial 2010 ... en passant par les affrontements spectaculaires là encore entre supporters de l'Etoile rouge de Belgrade et du Dinamo de Zagreb ... sans oublier bien entendu le drame du Hezel ... Reste ... reste que rarement les bagarres entres fans de foot n'atteignent le niveau de violence observées mercredi dernier ...

La mêlée meurtrière a duré près d'une heure raconte ce matin la correspondante en Egypte de TIME MAGAZINE ... Une heure au cours de laquelle 74 personnes ont péri ... écrasées ou asphyxiées dans les mouvements de foule ... Certains ont eu le crâne défoncé par les coups ... D'autres ont été directement tuées à l'arme blanche ... et cela ... alors que la police débordée laissait faire ... La principale cause du désastre dit-elle tient au caractère inepte des forces de sécurité ... des forces de l'ordre entraînées sous Moubarak à s'en prendre à l'opposition et aux terroristes ... mais manifestement incapables de régler des questions d'ordre public ... Sans compter ... précise toujours la journaliste américaine qu'elles n'ont pas montré beaucoup de motivations en la matière … Quand la foule a envahi le terrain ... les policiers antiémeute n’ont presque pas bougé ... Le dispositif de sécurité à l’extérieur du stade était lui aussi beaucoup plus lâche qu’à l’habitude ... Enfin plusieurs témoins ont rapporté des détails troublants ... et en particulier le fait qu'il n’y avait pas eu de fouille à l’entrée du stade ...

La police a quitté le stade ... votre complot apparaît au grand jour ... peut-on lire notamment sur la page Facebook d'un groupe de supporteurs ... les UTS ... les Ultra de la place Tahrir ... Et de fait ... nombreux sont les journaux en Egypte à parler à présent d'un piège tendu par les forces de l'ordre ... Pour beaucoup ... il ne fait aucun doute que la police a été au moins complice du massacre ... Une conspiration contre la révolution écrit même de son côté le journal libanais L'ORIENT LE JOUR ...

Alors c'est vrai rappelle pour sa part le NEW YORK TIMES que les Ultras ... ces groupes radicaux de supporters ont en effet activement participé à la révolte contre Moubarak ... Ils ont même joué un rôle crucial dans la défense de la place Tahrir lors de la bataille dite des chameaux ... Ces derniers mois ... ils ont également participé aux manifestations hostiles à l'armée ce qui alimente ainsi les soupçons d'une possible vengeance à leur encontre ... même si ... même si nuance le quotidien américain ... ces groupes de supporters ne sont pas nécessairement politisés ... En clair ... toutes les manifestations politiques de ces derniers mois étaient surtout pour eux une bonne occasion de pratiquer leur sport préféré ... comprenez se battre contre la police ...

La même analyse fait d'ailleurs l'objet de plusieurs commentaires postés sur le site du magazine EGYPT TODAY ... Il est temps d'arrêter de glorifier les ultras comme des héros ... Moins de 24 heures après le drame ... déjà ... les morts du stade étaient qualifiés de martyrs ... Or ce serait un comble si un match de football réussissait là où une année de protestations et de sit-in a échoué à faire émerger des héros ... Bien entendu si des policiers ont abandonné le stade dans la panique ... s'ils ont échoué à confisquer des armes à l'entrée ... et s'ils ont verrouillé les portes de sortie alors ils devront être tenus punis ... Mais pour l'heure les premiers responsables sont les supporteurs eux mêmes ... Le football est un jeu et non pas une guerre ...

Et puis d'autres commentaires toujours à lire sur le site du magazien EGYPT TODAY s'en prennent cette fois-ci à la presse accusée de jeter de l'huile sur le feu en distillant toutes sorte d'allégations non fondées destinées à se propager comme autant de virus à commencer par celle de la théorie du complot ...

Quoi qu'il en soit conclue LE TEMPS ... la crise politique donc provoquée par ce drame constitue la plus grave crise qu'ait connu le pays depuis la chute de Moubarak : qu'on le veuille ou non ... la responsabilité du pouvoir militaire est aujourd'hui directement mise en cause ... y compris par l'opposition et notamment les Frères Musulmans ... Ils ont orchestré ce carnage pour terrifier les gens afin qu’ils finissent par demander eux-mêmes le rétablissement de la loi d’urgence estime notamment Shaza ... une jeune égyptienne interrogée par le correspondant du journal ... Mais les gens ne sont pas dupes dit-elle ... A présent c’est au parlement de nous défendre contre les militaires et s’il ne le fait pas il y aura un nouveau soulèvement ... Un peu plus loin Mohammed ... 30 ans lance à son tour : ils se moquent de nous ... Mais maintenant ça suffit ... A bas le pouvoir militaire ... La vraie révolution commence aujourd'hui.

L'équipe
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......