LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Revue de presse internationale de Thomas Cluzel

5 min

Par Thomas CLUZEL

Mais d'où peut bien provenir ce coup de froid soudain et glaçant ? ... Le monsieur de la météo nous répète que c'est la faute à la Sibérie ... Alors quoi ... encore un coup de la guerre froide interroge ce matin LE SOIR de Bruxelles ? ... Allons ... pensez donc ... même à la grande époque du petit père des peuples ... rien n’est jamais sorti du goulag ... même pas les fantômes de ceux qui y ont trouvé la mort ... C'est dire ... Alors peut-être un effet de la dégelée de l’euro ? ... Est-ce l’effroi des citoyens devant la crise économique et financière qui nous fait à présent claquer des dents ? ... A moins … à moins qu’à force de raconter que tout va toujours de plus en plus mal ... le temps lui-même ne se soit mis au diapason ... Et comment lui en vouloir d'ailleurs ... Comment notre doux hiver aurait-il pu résister au froid glacé des discours politiques venus de l'Est ? ...

Ce week-end ... renchérit son confrère libanais de L'ORIENT LE JOUR ... chacun aura compris que derrière les murs d’un Kremlin néocapitaliste règne toujours l’esprit stalinien ... et que dans la tête de ses dirigeants continue de germer l’imposture soviétique ... Tandis qu'à Pékin ... la direction du parti communiste chinois elle n'aime rien tant que de rappeler à ceux qui l'aurait oublier un peu trop vite que la méthode Tien an men lui est décidément bien familière ... Double veto au Conseil de sécurité des Nations unies ... et double permis de tuer octroyé à Bachar El Assad peut-on lire encore ce matin en une du quotidien de Beyrouth : A l'ONU ... l’histoire retiendra que deux pays renégats ont soutenu le bourreau contre la victime ... et empêché la légalité internationale de mettre un terme au bain de sang dans une Syrie martyrisée ... L’histoire retiendra qu’au moment même où la population de Homs était massacrée ... où de nouvelles tueries étaient planifiées ... deux puissances prétendument amies des nations asservies bloquaient toute initiative de sauvetage et donnaient au temps ... le temps d’accomplir ses ultimes forfaits ...

Vous l'aurez compris ... 48h après le veto sino-russe à l'ONU contre une résolution condamnant la répression en Syrie ... la presse a encore du mal ce matin à cacher son indignation ... Les Russes devraient avoir honte de ne pas s’être élevés contre le régime meurtrier de Bachar El Assad titre notamment le DAILY MAIL de Londres ... La Syrie ou la politique du pourrissement ... la pire situation politique vécue dans le monde arabe au cours de ces douze derniers mois écrit pour sa part LE QUOTDIEN D'ORAN ... En refusant de voter la résolution … la Chine et la Russie auraient pu tout aussi bien craché à la face des syriens … peut-on lire encore en une du quotidien de Jérusalem HAARETZ dans un édito intitulé : Stopez Bachar El Assad … On imagine écrit le journal la déception des protestataires syriens qui avaient eux-mêmes attendus longtemps avant de réclamer l’aide de la communauté internationale … Comme leurs homologues égyptiens … ils avaient imaginé dans un premier temps que la voie du dialogue avec le régime actuel aurait pu les mener à des réformes raisonnables … Sauf qu’en lieu et place de la moindre discussion … ils ont récolté plus de balles encore et davantage de bombes …

Et pourtant ... et pourtant précise le site d'information en ligne SLATE ... la résolution votée samedi dernier avait déjà été vidée de son contenu ... puisqu’elle ne réclamait pas explicitement le départ du président syrien ... ne prévoyait pas d’embargo sur les armes .... et n’imposait aucune sanction ... Seulement voilà ... les Syriens dépendent de l'ex-URSS pour la quasi-totalité de leurs équipements militaires ... Et Moscou inquiet de l’avenir de ses exportations d’armes a donc préféré maintenir ses bonnes relations avec son dernier grand client au Moyen-Orient ... Quant à la Chine ... plus que jamais désireuse à la fois de contrer l'influence occidentale mais aussi d'assurer son approvisionnement énergétique ... la Chine donc entend à son tour peser et exister au Moyen-Orient et commence à le faire ...

Sans compter que les Russes et les Chinois prennent également très au sérieux les appétits révolutionnaires des pays arabe ... La seule explication possible au rejet de la résolution par la Chine et la Russie ... c’est que l’un comme l’autre craignent une contagion du printemps arabe dans leur propre pays analyse le quotidien de Jérusalem HAARETZ ... Car les critiques sur la corruption ... le népotisme ... l’inflation ... l’absence de débouchés pour les jeunes diplômés ... les inégalités sociales et le manque de libertés d’expression donnent aujourd'hui à penser que la place Tiananmen n’avait enfin de compte rien à envier à la place Tahrir ... L'ORIENT LE JOUR ne dit pas autre chose ce matin ... Le printemps arabe fait passer des nuits blanches aux dirigeants russes et chinois ... car depuis la révolte du Jasmin en Tunisie ... le parfum de la liberté a des relents de maladie contagieuse ...

Alors bien entendu la Russie et la Chine se défendent désormais d’avoir donné carte blanche au régime de Damas pour continuer à réprimer les manifestants … Dans un article publié ce matin par le QUOTIDIEN DU PEUPLE et signé la Voix de la Chine … le nom généralement donné à la plume de l’Etat ... il est écrit que Pékin contrairement à ses détracteurs occidentaux a agi de façon responsable … pour le bien du peuple syrien … Et le journal de citer notamment l’Irak et l’Afghanistan pour justifier sa position … Ces deux exemples … ces deux calamités dit-il devraient suffire à nous ouvrir les yeux sur ce qu’il est utile de faire de ne pas faire …

Quoi qu'il en soit ... inutile de s’attendre à des sursauts de conscience prévient L'ORIENT LE JOUR : la Russie de Poutine ne lâchera pas facilement le morceau syrien ... elle n’abandonnera pas les privilèges arrachés depuis des décennies ... dut-elle se mettre le monde entier à dos et recréer les conditions d’une nouvelle guerre froide avec l’Occident ... Chasse gardée : telle est aussi la signification du veto chinois opposé au projet de résolution arabo-occidental ... Reste que trop de sang a coulé ... Trop de crimes ont été commis ... Inévitablement ... tôt ou tard c’est donc à travers la rébellion que passera la solution conclue le journal avant de s'interroger ... Mais combien d’innocents doivent encore payer de leur vie le prix de la liberté retrouvée ?

L'équipe
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......