LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Revue de presse internationale de Thomas Cluzel

4 min

Par Thomas CLUZEL

S’il fallait n’en gagner qu’un ... c’était bien celui-ci ... Hier ... sauf incident de dernière minute ... Dassault a probablement remporté un contrat unique dans l'histoire de l'aviation de combat ... le plus important de tous les temps ... puisque l’Inde s'est engagée à acheter 126 Rafale dans le cadre d'un appel d'offres colossal de plus de 9 milliards d'euros ... Une offre vitale pour le constructeur français écrit ce matin le FINANCIAL TIMES ... puisqu'en 10 ans de compétition ... jamais jusqu'à présent le Rafale n’avait été vendu à un autre pays que la France ...

Autant dire que la vente presque assurée de 126 avions de combat français à New Delhi représente ... une considérable bouffée d'oxygène pour le groupe ... d'autant que la partie n'était pas gagnée ... En remportant cette enchère ... Dassault ... l'entreprise a priori la plus vacillante au départ signe là un come back spectaculaire écrit notamment le quotidien de New Dehli THE HINDU ... qui rappelle d'ailleurs ce matin que Le Rafale avait même un temps été retiré de la course ...

Après avoir éjecté tout d'abord les Américains ... les Russes et les Suédois ... les Européens Dassault d'un côté et Eurofighter de l'autre ont du encore se livrer un duel acharné renchérit son confrère du TIMES OF INDIA ... Alors qu'est ce qui a bien pu faire la différence ? ... Le choix technique tout d'abord ne laisse aucun doute sur la primauté du Rafale ... en tout cas sur ses concurrents européens ... et en particulier le Typhoon d' Eurofighter ... précise pour sa part le site d'information en ligne SLATE ... Mais plus encore ... la différence s’est sûrement faite sur le coût total du cycle de vie de l’appareil ... Dassault était réputé très cher sur ce plan ... et surtout l'avionneur français était jusqu'à aujourd'hui inflexible dans ses négociations sur les prix ... Seulement voilà ... pris à la gorge ... Dassault vient de changer totalement sa stratégie commerciale ... et avant d'amortir le développement de son avion a décidé d'essayer d'abord de le vendre ... Le succès en Inde est donc le fruit de cette prise de conscience par Dassault de la nécessité de se sauver seul ... Sans compter que le moment était propice ... L’Inde est aujourd'hui un géant économique ... politique ... et militaire qui reste fragile et dont les voisins ... le Pakistan et la Chine en particulier sont à des degrés divers à la fois des ennemis et des rivaux ... Les ambitions géopolitiques de la Chine notamment ... et le retrait occidental de l'Afghanistan contraignent désormais New Dehli à avoir des ambitions mais aussi des moyens ... Et le Rafale était sans doute l’une des pièces maitresses de son réarmement ...

Et puis ... et puis les services commerciaux de Dassault ont par ailleurs trouvé les arguments financiers et technique pour convaincre New Delhi ... L'Inde souhaitait bénéficier d'un vrai transfert de technologie ... c'est à dire la production sous licence mais aussi la maintenance à vie des appareils ... précise le TEMPS en Suisse ... Dassault a donc probablement dû consentir d'énormes efforts sur ce point pour l’emporter ... puisque le contrat tel qu’il est prévu n'envisage la livraison par Dassult que de 18 Raffales seulement ... le reste des appareils commandés ... 108 au total devant être produit directement en Inde ...

Quoi qu'il en soit ... la victoire donc de Dassault face à son concurrent européen Eurofighter provoque ce matin l'ire notamment des britanniques ... THE SUN accuse Dassault d'avoir baisser ses prix pour remporter la mise ... Mais plus encore ... c'est sur le thème de l'emploi que le journal lâche ses bombes ... Des milliers d'emplois vont ainsi être abbatus par les avions français titre le quotidien ... avant de conclure ... David Cameron qui s'est rendue en Inde l'an dernier a échoué ... Et à présent c'est une victoire pour la France et surtout pour le ricanant Nicolas Sarkozy lequel avait récemment accusé la Grande Bretagne de ne plus avoir d'industrie ...

Nombreux sont d'ailleurs les journaux qui notent ce matin que la victoire de Dassault est aussi celle du chef de l'Etat ... Nicolas Sarkozy bousculé dans les sondages a d'ailleurs approuvé la condition de New Dehli du transfert de technologie ... condition décisive s'il en est rapporte notamment le FINANCIAL TIMES ... Et en plein débat sur la réindustrialisation du pays ... nul doute que cette victoire constitue depuis hier un énorme coup de pouce pour le chef de l'Etat ... C'est un signal de confiance pour toute l'économie française a d'ailleurs lâché Nicolas Sarkozy ... Une très bonne nouvelle pour la France a renchéri son premier ministre ... La palme revenant sans doute au ministre de la défense lui-même : Les bonnes nouvelles a-t-il déclaré sont comme les ennuis ... elles volent en escadrille ... et là ... c'est le début d'une escadrille de bonnes nouvelles ... Alors bien entendu ... on pourrait encore ajouter à cela … l'autosatisfaction affichée du principal intéressé ... Dassault lui même ... D'où le commentaire d’ailleurs ce matin du journal suisse LE TEMPS ... à quelques mois de l’élection présidentielle ... et même si le contrat n’est pas encore officiellement signé ... Nicolas Sarkozy et l’industriel Serge Dassault ... sénateur UMP et ami personnel du président se sont tous les deux félicités hier de la nouvelle ...

L'équipe
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......