LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Revue de presse internationalede Thomas Cluzel

4 min

Par Thomas CLUZEL

Une poignée de mains historique … Le titre est à la une ce matin de toute la presse au Royaume-Uni … Et pour cause puisqu’aujourd’hui … à l’occasion des célébrations de son jubilé de diamant … la reine Elizabeth II doit rencontrer à Belfast le vice-premier ministre d'Irlande du Nord … Martin McGuinness … numéro deux du parti nationaliste Sinn Féin et ancien membre de l’IRA le groupe paramilitaire républicain … Alors une photo viendra-t-elle immortaliser cette poignée de main tant attendue mais à l'abri des regards du public ? … La réponse n'est pas encore très claire prévient aussitôt l’IRISH CENTRAL … Et après tout peu importe ... car quoi qu’il en soit cette entrevue n'en restera pas moins symbolique de l'apaisement des relations irlando-britanniques ...

Et d’ailleurs renchérit ce matin son confrère de l’IRISH TIMES … pour tous les irlandais du Nord dont l’histoire est comme un cauchemar dont ils espèrent chaque matin se réveiller définitivement … et bien la journée d’hier sonnait déjà comme un air de réconciliation … En assistant à un office religieux … auquel participaient des représentants de plusieurs confessions dont le chef de l'église catholique irlandaise ... la Reine a en effet commis un geste qui pour les années à venir pourrait s’avérer beaucoup plus fructueux que sa rencontre ô combien médiatique prévue aujourd'hui avec Martin McGuinness …

Alors bien entendu ... au regard du parcours des deux protagonistes le symbole n'en reste pas moins lourd de signification ... Car pendant les trente années de "troubles" selon la terminologie officielle ... troubles au cours desquels plus de 3 500 personnes ont été tuées ... la reine Elizabeth II a elle aussi été personnellement touchée ... C'était en 1979 rappelle notamment le GUARDIAN ... lorsque son proche cousin a donc été assassiné par une bombe placée sur son bateau de pêche ... Or à la même époque McGuin­ness lui était selon toute vraisemblance un membre actif de l’IRA même s'il affirme s’être retiré du groupe paramilitaire 5 ans plus tôt ... Il s’y était enrôlé dans sa ville natale de Londonderry précise pour sa part THE INDEPENDENT ... et ce bien avant donc que des parachutistes n’y tuent 13 manifestants le 30 janvier 1972 ... lors du tristement célèbre Bloody Sunday ... Alors l'’an dernier McGuinness avait d'ailleurs démenti avoir jamais tué de ses propres mains ... Mais les gouvernements à la fois britannique ... irlandais et américain poursuit l'article ne se font pas franchement d’illusions sur sa carrière et se doutent bien qu’il a dû à tout le moins approuver des centaines d’exécutions et d’attentats ... En 1986 ... avec son franc-parler habituel il avait encore asséné lors d'un congrès du parti : “Notre position est claire et elle ne changera jamais !” ... “La guerre contre la domination britannique doit se poursuivre jusqu’à ce que la paix soit établie.”

Alors depuis ... l'IRA a donc déposé les armes et quitté la scène précise toujours THE INDEPENDENT ... Et McGuinness a lui poursuit son objectif d’unification de l’Irlande par des moyens cette fois-ci purement politiques ... Et il s’est d'ailleurs révélé aussi redoutable comme politicien qu’il l’avait été comme commandant de l’IRA ... Voilà pourquoi cette rencontre d'aujourd'hui représente sans doute aussi une stratégie électorale estime la BBC ... Ces dix dernières années ... c'est vrai que les lignes politiques du parti Sinn Féin ont plutôt évolué vers le centre ... au point que le parti est prêt désormais à avoir "son moment photo" avec la reine ... Même analyse de l'IRISH TIMES pour qui cette réunion en dit aussi beaucoup sur la transformation du Sinn Féin.... Jusqu'alors le parti nationaliste avait boycotté les visites de la reine ... mais sa position a évolué depuis une première visite historique ... c'était en mai de l'année dernière ... la première visite d'un monarque britannique depuis la fin de la colonisation en 1922 ...

Alors le GUARDIAN lui se montre toutefois un peu plus nuancé ... non seulement sur la portée historique de l'évènement mais aussi sur sa signification ... Il y a encore quelques années dit-il ... une poignée de main entre la Reine et l'IRA aurait créée la sensation ... A présent ... il ne s'agit que d'une étape festive sur le chemin encore très rocailleux de la réconciliation ... car dans les faits le partage du pouvoir en Irlande du Nord reste instable ... Et d'ailleurs ... l'histoire des tentatives de la Grande Bretagne pour mettre fin à la violence en Irlande du Nord depuis les années 60 devrait être susceptible à elle seule de faire réfléchir tous ceux qui prétendent que notre pays a un don particulier pour l'harmonie intérieure ... L'avenir écrit le GUARDIAN a donc sans doute davantage besoin de réalisme que d'espoir ... Sans compter que jusqu'à présent ... les mains tendues de Londres n'ont jamais fait autre chose que de conforter la maxime selon laquelle il n'existe pas de coin de l'empire britannique plus mal gouverné que celui à portée de main ...

En fin de compte écrit un commentateur sur le site de l'IRISH TIMES ce matin ... et à supposer que l'évènement soit bien immortalisé par un objectif ... la seule chose qui comptera aujourd'hui sera de vérifier si pour cette poignée de main prétendument historique la Reine gardera ou non ses gants.

L'équipe
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......