LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Rien ne va plus pour Tony Blair

5 min

Décidemment, rien ne va plus pour Tony Blair, ni même pour Gordon Brown - le successeur annoncé du Premier Ministre britannique, qui pourrait lui aussi se trouver aspiré dans les scandales ... pour corruption ... qui secouent l'Angleterre. Dès vendredi dernier et jusqu'à ce matin ... la presse britannique se montre très sévère à l'égard du locataire du 10 Downing Street. "Tony Blair gardera de jeudi dernier des traces indélébiles" ... écrit ainsi le Guardian ... qui est pourtant l'un des journaux proche du Labor Party - jeudi dernier restera effectivement comme "la journée la plus ignominieuse depuis l'élection triomphale de Blair" (fin de citation). C'est vrai que jeudi ... explique le Times .. les quotidiens britanniques ne savaient pas où donner de la tête. Pas moins de 6 titres méritaient sans conteste de faire la Une des journaux ... quand en début de soirée - raconte Martin SIXMITH - un vrai blockbuster ... (c'est ainsi qu'on appelle les films américains qui sont destinés à écraser tous leurs concurrents en sortant sur des centaines d'écrans à la fois ... ) c'est ainsi qu'un best-seller (si vous préférez) est sorti des téléscripteurs. Il est apparu que Tony Blair avait été entendu par la police, comme simple témoin certes... Mais entendu tout de même dans le scandale des titres de noblesse - que gouvernement britannique aurait octroyé .... aux plus généreux donateurs du parti travailliste. L'affaire a éclaté il y a maintenant 1 an (révélée d'ailleurs par le Times, rappelle le journal) - mais c'est la première fois dans l'Histoire de la Grande-Bretagne qu'un premier ministre ... en exercice était entendu par la justice. Et Tony Blair avait - note Martin SIXMITH - un grand sourire, quand il est sorti de l'audition. C'est qu'il s'était arrangé pour dissimuler à la presse cette convocation, affirme le Times. Les policiers sont entrés au 10 Downing Street par une porte dérobée. Pas un journaliste ne les a vus. Mais surtout la date de l'audition de Tony Blair n'a pas été choisie au hasard ... "Faites de moi un cynique, si vous voulez, ajoute le journaliste ... mais il se trouve que ce jeudi sortait en même temps un rapport, qui allait faire la Une de tous les médias britannique. Il s'agissait des conclusions du rapport Stevens ... sur la mort de la princesse Diana. A quoi on doit ajouter, ce même jeudi l'annonce de la fermeture de centaine de bureaux de postes en Angleterre ... l'affaire du sérial killer qui terrorise les prostituées d'Anglia - et qui a trouvé sa place dans les journaux du matin. Sans parler de l'annonce de la suspension de l'enquête - qui touche la compagnie BAE system ... accusée d'avoir versé des pots de vins à l'Arabie Saoudite (en échange de contrats d'armements très importants). L'attorney-General venait donc de confirmer que cette enquête ... qui a déjà duré 2 ans ... était interrompue (on reviendra sur ce scandale) ... quand les journalistes ont appris que Tony Blair avait été interrogée par Scotland yard. Résultat - s'indigne le Times - pas moins de la moitié des quotidiens anglais n'ont pas titré sur cette pénible audition. Et le journaliste Martin SIXMAN de féliciter cyniquement les conseillers presse de Tony Blair. Ceci dit l'enquête sur les titres de noblesse, probablement octroyés par le gouvernement britannique ... à d'importants donateurs du Labour Party ... pourrait bien éclabousser à présent Gordon Brown. D'après le Sunday Times - des documents auraient été détruits ces derniers temps, mettant en cause le dauphin de Tony Blair, l'homme qui doit théoriquement lui succéder à la tête du gouvernement. Des officiers viennent d'admettre avoir détruit des archives qui concernent Sir Donald Cohen. Cohen est un capitaliste, multimillionnaire écrit le Sunday times ... qui est connu pour être proche de Gordon Brown. Il aurait organisé pour le Chancelier de l'Echiquier - des réunions au Proche Orient et on dit qu'il pourrait justement s'occuper de lever des fonds pour le parti travailliste si Brown arrive au pouvoir. Or Sir Cohen est lui aussi un donateur important - il aurait offert 1million 300 000 livres sterling au Labor Party et reçu (parallèlement ou à cause de cela ... c'est ce que l'enquête mettra peut-être en évidence) un titre de noblesse. Et les documents afférents à sa nomination comme membre de deux commissions parlementaires auraient été détruits. L'affaire suit son cours. Mais c'est décidemment une semaine (je cite) "pourrie" qui s'achève pour Tony Blair - analyse l'Economist on Line. Le Premier Ministre britannique s'est envolé pour une tournée au Proche Orient, rappelle l'hebdomadaire, mais il lui sera difficile de redorer son blason en ce moment. Entre la débâcle irakienne et les scandales à répétition, Blair se rend bien compte que l'opinion publique n'est plus enthousiasmée par lui. Mais il reste - à l'étranger - et notamment aux Etats-Unis un leader respecté et un bon communiquant ... ceci dit le nombre d'alliés de la Grande-Bretagne n'a cessé de diminuer assure the Economist, après l'invasion irakienne, l'appui donné par Blair au gouvernement israélien au moment de l'offensive au Liban ... et la guerre civile qui menace les Palestiniens, on se demande comment il pourra réussir à faire progresser la paix dans cette région du Monde. Lui qui se targuait à son arrivée au pouvoir ... de vouloir mener une politique étrangère éthique - conclut le journal. Voilà sans doute pourquoi, le premier ministre a jugé opportun d'interrompre l'enquête sur les pots de vins octroyés à l'Arabie saoudite, poursuit the Observer (en échange de contrats d'armements). Une enquête en cours depuis déjà 2 ans ... Les contribuables n'auraient pas compris, qu'on passe enter 18 mois sur cette affaire avec peu de chances d'arriver à un succès - a expliqué sans sourire l'attorney general qui a décidé d'enterrer l'affaire. C'est vrai que les millions de livres sterlings (versés en échange des contrats d'armement) ont probablement financé le train de vie de la famille royale, rappelle le Sunday times - et notamment les voyages luxueux et la Rolls Royce en or, qui ont fait partiellement leur célébrité. Mais 50 000 emplois dans l'industrie britannique étaient aussi en jeu ... et le fabricant d'avions de chasse ... avait fait un lobbying intense ces derniers mois. BAE Systems avait envoyé ses conseillers spéciaux discuter avec les autorités britannique ... et la firme avait insinué à plusieurs reprises que l'entreprise songeait à délocaliser ses activités, notamment aux Etats-Unis.

L'équipe
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......