LE DIRECT

Sarkozy: "le monde entier est suspendu à mes lèvres"... pas vraiment répond la presse étrangère!

5 min

Bonjour Ali bonjour à tous, Et bien non !... si dans la presse française il fait toutes les unes... dans la presse étrangère ...ça n'est pas Nicolas Sarkozy qui prend les premières pages ce matin... ni même Carla Bruni ... c'est Hilary Clinton... Le président français est lui relégué dans les sections internationales ou people de vos journaux... et pourtant comme disait lundi un chroniqueur du Times... la conférence de presse du président français était attendue dans toutes les rédactions! alors pourquoi les journaux internationaux se mettent ils à bouder le sarko show ?... s'interroge un éditorialiste d'el Pais en Espagne qui explique... et bien si je vous disais le 21 avril dernier, que la France offrait le spectacle politique le plus intéressant du monde... aujourd'hui ça n'est plus vrai... aujourd'hui ce sont les élections américaines qui intéressent tout le monde!... et pourtant le président français avait sorti hier tous ses talents de comédien dans le palais de l'Elysée devant des centaines de journalistes... dit la Vanguardia toujours en Espagne ...qui publie une série de photos de cette conférence de presse... Sarkozy les poings fermés... les mains ouvertes, se remettant la cravate... tout sourire... un exercice de style ...rajoute le quotidien qui ne s'est pas concentré sur la situation du pays mais sur la vie privée du président français! et ho!... lance une internaute sur le site du Times ... est ce que c'est Sarkozy qui a parlé pendant trois quart d'heure de sa vie amoureuse ou bien est ce un prisme de la presse qui ne semble s'intéresser qu'à ce genre de commérages? Et il est vrai que pour toute la presse anglo-saxonne notamment, c'est l'histoire d'amour du président français qui fait les titres de cette conférence de presse! D'où ce commentaire du New York Times... Voilà une liaison bien dangereuse politiquement pour le président français... c'est « l'effet Carla »... effet désastreux parce que loin de rapprocher le président de son peuple, sa romance paparazzi se retourne contre lui... les critiques montent ; le président français ignore le pays et passe trop de temps à s'amuser avec cette ex top model !... c'est ainsi que Nicolas Sarkozy a perdu 7 points dans les sondages d'opinions le mois dernier... particulièrement auprès des personnes les plus âgées... et on le comprend, écrit le quotidien américain...Alors que la France passe la nouvelle année en espérant toujours le boom économique promis qui lui rendra son pouvoir d'achat... le président s'affiche dans le désert avec sa nouvelle conquête, et fait savoir qu'il lui a acheté un beau diamant et elle, une belle montre pour un mariage prévu en février... c'en est trop pour les français qui sont pourtant exceptionnellement tolérants sur ce genre de choses... dit le New York Times ... le président français a beau défendre son droit au bonheur... dire aux journalistes qu'ils ont le droit d'ignorer sa vie personnelle pourtant mise en scène.... son combat contre l'hypocrisie traditionnelle des cercles politiques français ne convainc personne.... rajoute encore ces pages américaines qui se plaisent à citer l'Est Républicain... c'est une histoire d'amour avec la France à laquelle les citoyens français veulent assister ... non à l'avènement d'un président rock star! Fidèle à sa méthode le président Sarkozy nous a servi une belle histoire hier... renchérit le Guardian... du président abandonné par son ex femme, voilà le président amoureux... mais ce genre de show finit par agacer.... parce qu'après tout, 7 mois après les grandes promesses présidentielles, quelle réforme a véritablement été engagée... la question est importante car la liste s'allonge... les retraite?... la santé?... les universités?... les 35 heures?... la croissance, le chômage, l'environnement et le développement? tout cet ambitieux programme se dresse toujours devant lui... l'année dernière, il avait promis une révolution économique... bien sûr, il est trop tôt pour en récolter les fruits... mais le président Sarkozy aurait au moins pu nous dire ce qui allait changer dans ce domaine, comment et quand... au lieu de ça il fanfaronne sur sa vie privée... et nous sert de la « politique de civilisation » qui ne veut rien dire ni en français ni en anglais...et le Guardian conclut: Sarkozy devrait se tourner d'urgence vers l'humble et aride mission qu'est la gouvernance d'un pays ! La farce française!... N'hésite pas à titrer le Times de Londres pourtant conservateur... le président français a brisé un tabou sur la vie privée des gouvernants... mais attention il doit maintenant en payer le prix... la presse française va maintenant pouvoir comme chez nous demander des comptes personnels aux hommes de pouvoir... et lorsqu'elle le fera... nul doute que la France profonde ne s'en sentira pas grandie! Car la France se sent cocufiée... dit encore le Temps en Suisse... La France Marianne la République... c'est elle qui aurait dû être sa présidentielle priorité, son unique passion, son obsession, sa légitime... mais elle a été délaissée ce jour de décembre entre un mickey et un baloo dans un grand exercice de pipolitique fiction ! Alors le président bling bling nous sert un discours fourre tout sans panache et sans gloire... commente le Financial Time et l'on attend presque plus son « rendez vous avec les résultats » Le problème de Sarkozy continue la Vanguardia c'est celui de tous les Napoléons... de tous les petits hommes, en somme... plus ils sont petits plus ils se croient grands et ils en oublient les contours réels du monde... érotiser le pouvoir comme le fait Sarkozy, transformer la gouvernance française en un spectacle quotidien c'est perdre pied dans la réalité et fatalement s'éloigner des électeurs français et de leurs préoccupations bien réelle et pourtant on ne peut qu'admirer l'énergie et l'ambition de Sarkozy... poursuit le journal espagnol... il a réussit ce que presque nul autre avant lui avait fait depuis De Gaulle... il concentre tous les pouvoirs et personne ne lui fait de l'ombre... c'est une chance exceptionnelle ! lance la Vanguardia... et une occasion inespérée de pouvoir conduire les réformes promises... au lieu de ça il n'élabore que des plans et encore des plans... et le temps passe ... ses lauriers se fanent... bientôt son style ne pourra plus cacher l'échec de sa gestion ! Car la « rupture économique » promise n'a pas eu lieu ... écrit encore le Temps... et c'est la fin de l'état de grâce du président... la croissance française est menacée par la crise des crédits immobiliers américaine... avec sa maitrise habituelle Nicolas Sarkozy a pourtant voulu montrer hier qu'il était de retour à la tâche mais il a omis de répondre aux questions cruciales sur son programme économique...et le temps conclut... en rêvant d'une nouvelle « renaissance » avant d'avoir traité la racine des maux économiques de la France ( à savoir le corporatisme l'étatisme la paranoïa antilibérale)... Sarkozy court le risque de passer à côté de l'essentiel. Mais « Sarko c'est la doctrine plutôt que le réel »... veut résumer ce titre du Soir en Belgique... il nous a servit un discours sur les valeurs mais peu d'annonces concrètes... bien sûr, il n'a éludé aucune question pas même celle de son prochain mariage... mais il n'a finalement intéressé personne... « le monde entier est suspendu à mes lèvres » ironisait il pourtant lui même dés la deuxième question posée... pas sûr... répond le journal... il a cherché à se justifier, à combler le vide aussi ... « comme s'il voulait se convaincre sans cesse lui-même » diraient les psy... Il n'est pas difficile de se rappeler que dans une vie antérieure Nicolas Sarkozy avait choisi d'être avocat... mais attention termine le Soir... ça n'est pas à son talent oratoire ni même à son charisme que l'on juge un chef d'état... c'est à son action, à sa vision, à l'opportunité de ses choix à son sens du bien commun, à sa sincérité... "Les mots ont un sens" a souvent raillé Sarko hier en mouchant ceux de ses contradicteurs qui poussaient trop loin l'exagération... il ne pensait pas si bien dire! Bonne journée !

L'équipe

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......