LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Savez vous vous lécher le coude?

5 min

par Cécile de Kervasdoué

Bonjour Marc Bonjour à tous

De bon matin et pour bien vous réveiller... je vais vous faire faire de l'exercice. On commence, on se relève les manches et maintenant on se contorsionne. Vous allez essayer l'impossible :vous allez essayer de lécher votre coude!!!

Vous y parvenez ? Non bien sûr parce que pour la plupart d'entre nous c'est impossible!!!!et c'est d'ailleurs une expression soudanaise pour qualifier tout objectif impossible. Or, sachez le aujourd'hui vendredi 29 juin c'est "l jour du léchage de coude" !

En tout as au Soudan raconte le site d'al Jazeera. C'est du moins comme ceci que les activistes qui manifestent depuis deux semaines contre le gouvernement dictatorial de d'al Bachir au pouvoir depuis 23 ans. « Ca n'est pas un printemps arabe au soudan, ni une nouvelle révolution ! » se défend le président.

N'empêche de paroles d'activistes et de manifestants recueillies par al Jazzera on a du mal à le croire.

23 ans de dictature ça suffit! dit l'un

Le pays est richissime et la population de plus en plus pauvre!

C’est Bachir qui est responsable de la partition du Soudan!

Le soudan est embourbé dans une crise économique sans précédent et 70% des recettes vont à l'appareil militaire !

Le gouvernement s'enrichit au détriment de la population qui devrait accepter des mesures d'austérité dans tous les domaines

Non ! Nous voulons justice et liberté ! Nous voulons récupérer notre pays qui nous été volé !

voilà les mots d'ordre qui réuniront aujourd'hui encore à Khartoum des milliers de personnes et qui motivent aussi la grève générale prévue pour demain dans le pays.

Le contexte est tendu prévient encore al jazeera. Depuis plusieurs mois les ONG dénoncent l'utilisation de l'armée et de missiles contre les populations civiles journalistes et activistes sont arrêtés en masse alors l'article se plait à reprendre cette phrase célèbre du vice président soudanais Nafi Ali Nafi :

« sortir manifester dans la rue contre le régime c'est comme tenter de lécher son coude : c'est impossible! Comme de parvenir à faire tomber le régime! »

Mais Il y a des moments dans l'histoire où l'impossible devient inévitable! Renchérit le Financial Times ce matin

le journal d'affaire britannique ne parle pas du Soudan, non, c'est une phrase qui veut s'appliquer à l'Europe, ou plutôt à l'eurozone !

Le FT se plait à rappeler cette profonde évidence qui parcourait le monde occidental à la veille même de la chute du mur de Berlin et de l'implosion du bloc soviétique: le système soviétique est intenable mais il durera éternellement! Aujourd’hui la même conviction accompagne l'euro, à tord sans doute, écrit le FT parce que présenter l'euro comme une évidence c'est le pire moyen pour la faire survivre, pour mettre en place des mesures qui pourraient la sauvegarder !

Comme une finance un peu plus responsable ? répond le Times toujours en Grande Bretagne où la Une des journaux se repait des scandales de la banque Barclays. Il y avait déjà la rémunération exorbitantes des banquiers et voilà que Barclays vient d'écoper d'amendes des deux côtés de l'Atlantique pour avoir manipulé les taux d'intérêts, augmentant illégalement notamment les taux des crédits immobiliers qui ruinent bien des familles britanniques.

C'est dramatique, dit le Times, particulièrement en tant de crise, la confiance des prêteurs et des consommateurs va s'en trouver encore une fois ébranlée. Il s'agirait que les banquiers prennent enfin leurs responsabilités face aux excès de la finance. Le Times demande donc la démission immédiate du patron de Barclays !

Impossible?

Oui répond le Guardian toujours en Grande Bretagne, tant que le lien entre la finance et la politique n'est pas coupé!

mais c'est possible ça ! répond le site de Bakchich, qui comme de nombreux papiers de la presse européenne propose en ces jours d'incertitude et de marasme économique de regarder un peu plus loin vers l'ouest de l'Europe de regarder vers l'Islande, l'Islande le pays ou tout est possible !

Le pays où les femmes sont reines ! titre Terra Eco en faisant référence à l'élection présidentielle qui se tient demain et qui pourrait porter au pouvoir une femme de 37 ans qui vient d'accoucher en pleine campagne électorale de son 4ème enfant. Remarque, la précédente première ministre s'était en plein mandat mariée civilement avec sa compagne.

Le pays qui s'est sorti de la crise! Continue le Dagens Nyheter en Suède, grâce à la dévaluation de sa monnaie explique le Temps en Suisse, qui a provoqué un sursaut de croissance.

Mais ce n'est pas ce qui intéresse la presse. Ce qui l'intéresse, c'est cet autre impossible : à force d'enquêtes judiciaire et de justice pour tous, l'ile aux volcans a diminué ses dettes de manière draconienne ! Ecrit bakchich. La crise financière de 2008 attisée localement par la cupidité hors norme des banquiers islandais a bien failli rayer l'ile de la carte là où la dette frôlait les 8 fois son PIB.

Pourtant aujourd'hui, c'est du côté de Reykjavik que se déroule une véritable révolution dans l'indifférence des médias européens.

et oui écrit Ansa en Italie, parce qu'en Islande le pays a décidé de ne pas sauver les banques, ou en tout cas de ne pas sauver les banquiers responsables de cette crise : ces fameux banksters que fustigent les médias européens. Au contraire, elle les a poursuivi écrit le site italien, mis à l'amende comme elle poursuit arrête et juge l'ancien trésorier de la banque nationale islandaise et même l'ancien premier ministre poursuivi sans être condamné pour négligence lors de cette crise financière.

Et ce n'est pas tout ! Continue el Pais espagnol, car il y a aussi au pays d'une démocratie qui date de 930 après JC, ce réflexe de démocratie directe. Il y a cette constitution, pensée et écrite depuis 2 ans par une assemblée de citoyens et qui sera votée par référendum prochainement. Bien sûr, pour l'instant la candidate Arnorsdottir, ancienne journaliste, ne parviendra sans doute pas à détrôner un président qui a su faire face à l'Europe durant la crise et qui est en place depuis 1996 ! Conclut el Pais. Même si, rien n'est impossible en Islande!

alors Publico au Portugal se plait à conclure en racontant qu'en vitrine de la plupart des librairies islandaise il y a un signe qui devrait nous inspirer : il y a le même livre politique avec une citation de Platon en ouverture : « si tu ne t'engages pas en politique tu seras finalement dirigé par des individus pire que toi même! »

Pensez-y ce jour, en léchant votre coude…

L'équipe
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......