LE DIRECT

Sommet de la FAO: une solution à la crise alimentaire mondiale?

5 min

Bonjour Ali bonjour à tous Une planète d'affamé et d'obèses... titre el Pais en Espagne Et nous ne sommes qu'au début de cette crise alimentaire mondiale rajoute le Spiegel en Allemagne Mais y a t il des solutions globales pour gérer cette crise mondiale ? s'interroge le Diario de Noticias au Portugal En tout cas la lutte contre la pauvreté est le défi majeur de notre société... considère le Soir en Belgique alors que son confrère de la Libre Belgique titre " d'autant que la grogne s'amplifie en Europe" et oui continue l'Irish Examiner parce que les prix chez nous aussi ne cessent d'augmenter 7,1% pour les aliments prévient le Périodico de Barcelone Choqué le monde découvre le prix impressionnant d'une calorie commente le Times de Londres Car on avait pas jusqu'ici intégré cette idée de rareté alimentaire... titre la Tribune de Genève alors que le Temps plus sobre lance : la mobilisation après les émeutes de la faim Vous l'entendez à travers tous ces gros titres de la presse européenne... le sommet onusien pour l'agriculture et l'alimentation qui s'ouvre aujourd'hui à Rome est à la une de tous les journaux Un sommet obscène choquant inacceptable titre toute la presse britannique parce que comme se justifie le Guardian... il invite Robert Mugabe pour des vacances romaines... c'est comme si Pol Pot était convié à un sommet sur les droits de l'homme ! Et précise le Temps...une quarantaine de chefs d'états, des ministres, des dirigeants d'institutions internationales et autres décideurs vont tenter de dégager une stratégie pour assurer la sécurité alimentaire de ces prochaines années avec en toile de fond des émeutes de la faim qui ont secoué une trentaine de pays en Asie en Afrique en Amérique du sud ces dernières semaines car les populations trouvent de plus en plus difficile d'acheter des denrées alimentaires... le prix du riz et du maïs notamment explose depuis deux ans jusqu'à atteindre le consommateur européen Affrontements au Portugal... tensions en Espagne et en Italie... la grogne des pêcheurs et des routiers monte raconte la Libre Belgique... et après les marins et les routiers ce sont les agriculteurs qui incriminent la hausse du prix du pétrole en France ... bref conclut la Libre ... la mobilisation s'amplifie dans toute l'Europe et nul doute que chacun écoutera attentivement la teneur des débats de Rome Alors tous les chefs de gouvernement, Angela Merkel en tête, appellent à une solution concertée mais rapide et efficace contre cette flambée des prix... écrit le site de la Deutsch Welle en Allemagne oui mais justement faut il en attendre une solution de ce sommet... c'est la question que pose la Tribune de Genève au rapporteur de l'ONU pour le droit à l'alimentation.... pas grand chose de très visible répond il... d'autant qu'étant donné l'urgence il n'y a pas eu de plan d'action arrêté... en fait au départ, ce sommet devait traiter du changement climatique et de la question des biocarburants... son ordre du jour a été modifié au dernier moment pour prendre en compte l'expansion de la crise une belle déclaration est en train d'être finalisée... pour relancer l'aide d'urgence... repenser et relancer l'agriculture dans les pays en voie de développement... si les Etats Unis et l'Europe parviennent enfin à revenir sur l'engagement d'encourager à marche forcée l"utilisation des agro carburants alors nous aurons fait un pas important... mais dit il encore, j'ai déjà un grand regret ... à aucun moment il ne sera question de la spéculation et du contrôle des grandes sociétés agroalimentaires ... deux aspects lance t il ...qui sont pourtant au coeur de cette crise mondiale et c'est dans le cahier central du Monde daté d'aujourd'hui qu'il faut aller chercher des explication sur l sujet... sur deux page le Monde s'attaque à cette polémique avec d'un côté ceux comme Nicolas Sarkozy qui rendent les spéculateurs responsables de la hausse des prix... et de l'autre des économistes qui considèrent que la spéculation n'est que le haut de la vague de cette hausse des prix dont la cause est d'abord à rechercher dans le décalage entre l'offre et la demande... toujours est il écrit le Monde que si le débat est lancé, le fait est que l'afflux massif de capitaux sur les marchés des matières premières... devenues un actif financier comme un autre... ne correspond pas à la réalité des échanges de marchandises... ainsi continue l'article... on le chuchote dans les salles de marché comme on l'insinue chez les industriels... les cours de certaines matières premières sont truqués... le marché fait l'objet de manipulation de la part de trader ou de certains fonds d'investissement pour faire grimper artificiellement les prix... le procédé est très simple d'ailleurs et ne date pas d'hier... acheter des centaines de milliers de tonnes et les cacher dans des hangars pour créer l'idée de pénurie... cela s'appelle jouer les "accapareurs" et peut permettre des profits faramineux et que dire des gouvernements de l'Inde ou du Vietnam... renchérit le Times qui sous prétexte de protéger leur population ont joué les accapareurs au niveau national en stoppant leurs exportations de riz... faisant grimper les prix immédiatement... alors il est vrai que la spéculation a joué un rôle important dans cette crise alimentaire il est vrai que le marché alimentaire global a sans doute besoin d'être réformé parce qu'il a changé... mais attention de ne pas exagérer le rôle des spéculateurs conclut le Times... ce qui est en jeu c'est surtout l'agriculture et le prix incroyable du baril de pétrole qui est venu tout dérégler Comme si l'histoire repassait les plats renchérit l'international Herald Tribune... nous avons ainsi l'impression de retourner aux chocs pétroliers des années 70... qui ont rendu la vie de tout un chacun tellement plus difficile et compliquée... alors ce qu'il faut craindre dorénavant c'est la manière dont les états vont répondre à cette inflation... réduire les taux d'intérêts, relancer la consommation? les vieilles recettes ne sont pas forcément les meilleure et c'est de là que vient toute l'inquiétude aujourd'hui. alors ce qu'il faut surtout comprendre c'est que cette crise alimentaire a besoin d'une réponse globale... écrit le Diario de Noticias Portugais... espérons que les dirigeants européens le comprennent pour qu'ils puissent remettre en question leur politique agricole commune si protectionniste et si pénalisante pour les autres pays agricoles Le problème c'est que rien n'est moins sûr parce qu'alors que 862 millions de personnes souffrent de la faim... ce genre de sommet n'accouche généralement que de lettres mortes regrette el Pais... et pourtant il y a tant à faire pour réformer et le marché alimentaire et l'agriculture Et c'est bien l'enjeu souterrain de la conférence de Rome... rajoute la Tribune de Genève... c'est que l'on est dans un changement de paradigme.... pendant des années on a réagi en gérant le surplus alimentaires mais aujourd'hui on se rend compte que l'offre ne répond plus à la demande et on est en train de négocier un « new deal » en matière agricole et oui, il faut que le monde cesse d'ignorer ses agriculteurs ou bien il court un grave péril titre l'Independent en Grande Bretagne... jusqu'ici, il n' a cessé de fermer les yeux devant les épidémies et la faim car elle ne touchait que des zone isolées mais aujourd'hui ce sont les habitants des villes et même des villes riches qui ont faim et qui se révoltent... l'ère de la nourriture à bas prix est terminée... il faut l'admettre et commencer une révolution verte où les investissements agricoles dépassent largement les 2 milliards de dollars une deuxième révolution verte... c'est d'ailleurs le titre du Financial Times qui milite pour le retour des OGM parce qu'explique t il, devant la pénurie, la délicatesse des consommateurs sur la pureté de leur alimentation ne tient plus... terminée les pudibonderies ...il faut une stratégie globale pour augmenter la production avant de parvenir évidemment mais beaucoup plus lentement, à un changement dans notre manière de nous alimenter... c'est de là croit savoir le FT, que viendra à long terme la révolution dont le monde a besoin bonne journée

L'équipe

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......