LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Tragédie grecque à l'échelle de l'Europe

5 min

Bonjour marc bonjour à tous, la nouvelle fait le tour de la presse européenne ce matin l'Allemagne se prépare à sauver l'Europe... enfin la zone euro... c'est une indiscrétion du Wall Street Journal et du Financial Times Deutschland qui nous l'apprennent le gouvernement d'Angela Merkel prépare un plan de sauvetage conjoint avec le reste de l'UE pour sauver la Grèce car l'europe qu'on se le dise vit un drame ces jours ci enfin "une tragédie grecque" comme le titre avec un clin d'oeil le Times de Londres et ce matin encore sur tous les journaux revient cette photo de l'acropole dans la nuit avec un grand éclair qui déchire le ciel c'est que rien ne va plus en Grèce répètent à l'envie tous les commentateurs... rendez vous compte ! ... un déficit de près de 12% du PIB alors que l'Europe ne permet normalement pas de dépasser les 3%!!! Pourtant il y a encore quelques temps raconte le Kathimerini a Athènes... la Grèce pouvait pavaner la tête haute parmi ses voisins... elle était membre de l'UE et de l'OTAN et son économie avait su profiter des réformes du libre marché des années 1980... mais c'est terminé... nous faisons maintenant l'objet de toutes les critiques... nous sommes le vilain petit canard de l'Europe et c'est dramatique parce que ça sape le moral... or le moral est essentiel pour l'économie...ce que l'Europe doit réaliser écrit encore le quotidien grec... c'est que le drame de la Grèce est dangereux pour tout l'équilibre de cette région des Balkans et c'est pour ça qu'il faut nous aider d'urgence... c'est surtout que la Grèce est le canarie dans la mine de charbon... écrit l'Independent en Grande Bretagne... parce qu'elle révèle les problèmes de tous les membres européens les plus faibles... ainsi après la Grèce pourraient suivre le Portugal l'Irlande l'Espagne l'Italie dont les finances publiques ne sont pas en meilleure forme... C'est là que la situation est dramatique... poursuit le Times... parce que la dette grecque a des tentacules partout en Europe... elle est supportée notamment par de grandes banques anglaises... c'est là toute la leçon du « sauvetage des banques » une leçon pour nos gouvernements... car souvenons nous écrit le Financial Times certains d'entre eux dont la France fanfaronnaient en louant l'intervention de l'état comme unique solution face à cette crise... seulement aujourd'hui et aussi monstrueux que cela puisse paraitre... les banques elles, ne sont pas prêtes à aider les gouvernements qui les ont sauvés... s'insurge l'Independent... c'est là la dure loi du marché... sauve moi... mais je ne sauverais pas ! D'où dans de nombreuses capitales européennes ... ces mots très durs encore ces jours ci à propos de la moralité des marchés...mais c'est que le vrai problème termine l'Independent... c'est que les gouvernements comme les banques ont vécu au dessus de leurs moyens depuis trop longtemps... ils ont oublié de faire des économies... s'il faut moraliser les marchés il faudrait alors aussi moraliser les gouvernants? sans doute, répond unanime la presse espagnole très inquiète ce matin ... voilà que le gouvernement de Zapatero nous promet des réformes une meilleure gouvernance économique qui lui permettra de contrôler la situation... écrit el Mundo... mais dans le même temps et de manière schizophrénique ... il laisse dire que notre situation est d'abord le fruit d'un complot financier contre l'Espagne c'est qu'il est trop dangereux pour notre économie d'admettre une mauvaise gestion... considère el Periodico ... et pourtant la récession est une bonne opportunité pour aller vers les réformes promises et nécessaires... augmenter les impôts des plus riches... réduire la dette publique et pour cela réformer le marché du travail en supprimant les dépenses superflues notamment dans les ministères... c'est ainsi que le gouvernement doit faire preuve de courage s'il ne veut pas voir l'Espagne glisser sur le même chemin que la Grèce mais c'est oublier que sur le continent européen on aime bien les choses bien mûres... commente la BBC britannique...on aime prendre son temps... même face à la crise financière... ou bien c'est qu'il est tellement difficile de se mettre d'accord sur quoi que ce soit en Europe ... qu'évidemment ça prend du temps Voilà ce que fustigent de très nombreux journaux ce matin... les responsables européens regardent avec alarme l'état des pays de la zone euro... écrit le Spiegel... et ça va de plus en plus mal... si mal que des faillites nationales ne sont plus de l'ordre de la fiction... en cause... trop de laisser faire depuis des années avec les finances des états membres sous prétexte de protéger « l'état nation »... mais ce temps là doit terminer... alors quelle solution... certains demandent à l'Allemagne de faire un prêts massif à la Grèce... mais c'est hors de question... d'autres invoquent le recours au FMI qui équivaut à rayer l'UE de la carte... non termine le Spiegel ce qu'il faut c'est une aide financière pour la Grèce... mais une aide partagée par tous les états de l'Union... de quoi faire marcher enfin ce grand principe de solidarité européenne sauf que l'UE n'agit pas en bloc... car elle est devenue inaudible... considère la Tribune de Genève... signe extérieure de ce constat... elle a maintenant 4 têtes pour son exécutif Barrosso, Zapaterro, Van Rompuy, Ashton... tous très occupés surtout d'assoir et leur légitimité et leur pouvoir personnel... alors que le vrai président de l'Europe termine le Wall Street Journal... est ailleurs... car il s'agit bien sûr de Jean Claude Trichet inaudible et inefficace... et c'est pour cela qu'Obama ne daigne même plus nous rendre visite ?...interroge le Spiegel alors que l'Huffingtonpost aux Etats Unis se plait à titre non c'est « l'effet Ouzo »... sur la ligne de «l'effet tequila» en au début des années 80... car ce genre de crise qui touche maintenant l'Europe va sans doute avoir un effet domino... comme en Asie en 97 et en Russie en 98... la contagion de cette crise du crédit est déjà en marche en Europe ... et comme à chaque fois dans pareil cas il faut s'attendre à ce que le monde la mette pour l'instant en quarantaine... notre pire cauchemar est devenu réalité...l'Europe va donc disparaitre de la scène mondiale au profit de la Chine écrit le Soir en Belgique et cela c'est une vraie tragédie Bonne journée

L'équipe
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......