LE DIRECT

un cri dans la nuit

5 min

C’est un cri qu'on lance dans la nuit opaque... un cri que l'on continue de lancer malgré tout et coûte que coûte !

un cri pour la liberté et contre l'injustice ... contre la répression et contre le silence qui l'accompagne

Ce cri la chaine al jazzera s'en empare dans un reportage édifiant où elle raconte cette histoire

l'histoire d'une révolution arabe à 1 heure seulement de voiture de la pompe pétrolière du monde... une révolution abandonnée par les arabes, maudite par l'occident, et oubliée par le reste du monde... et al Jazeera n'omet pas de préciser qu'elle est le seul media à transmettre des images de cette révolution réduite au silence... depuis l'année dernière et le campement sur la place principale de Manama... près de 50 personnes ont été tuées et au moins un milliers d'activistes ont été arrêtés... les militants pro démocratie condamnés à la prison à vie... alors que les médecins soignant les blessés lors des échauffourées avec les autorités attendent toujours leur procès

et al jazzera rajoute...le voilà le vrai visage du Bahreïn, loin des excuses ou des rapports officiels du gouvernement... il y a une vérité: un pays ce n'est pas ses dirigeants ... un pays c'est avant tout un peuple même si cela dérange

et ça dérange... écrit effectivement le Guardian en Grande Bretagne qui comme de nombreux journaux s'interroge sur la tenue ce week end du grand prix de formule 1 à Bahreïn

il y a quelque temps Bahreïn était décrit comme un pays tranquille et pacifique par le représentant de la fédération de formule 1... mais hier 200 manifestants se sont affrontés à la police pendant plus d'une heure avant d'être dispersés par des grenades de l'armée

ils chantaient toujours le même hymne "à bat le gouvernement... nous voulons la liberté"... et cette manifestation a pris de court les autorités parce que depuis un an... les remous ont lieu dans les villages autour de la capitale mais pas dans le centre commerçant de Manama

"la formule 1 c'est le sport de la famille royale en place ici... raconte un militant des droits de l'homme dans la manifestation ...celui du prince héritier... qui est l'un des principaux responsables de la répression sanglante sur le peuple l'année dernière... à cause des crimes commis il y a un an le Bahreïn est isolé aujourd'hui et l'on voudrait maintenant utiliser la Formule 1 pour sortir le pays de son isolement international?... pour servir les intérêts de la famille au pouvoir?... alors oui oui dit il ...les bahreïnis sont très en colère!"... et c'est ainsi écrit le Guardian que 3 jours de colères sont prévus après la prière de demain

mais le vainqueur c'est le Club des Contre-révolutions du Golf... que l'on connait aussi comme le Conseil de Coopération du Golf... rajoute l'Asia Times à Hong Kong... et ne nous y trompons pas ... cette coterie de formule 1 et de champagne ce week end c'est une manière pour la minorité sunnite qui dirige le Bahreïn au détriment des 70% de chiites… de dire... « Regardez on a gagné on a maté les opposants »

et avec eux c'est bien la revanche de ces pétromonarchies sunnites largement soutenu par les américains ... Bahreïn Koweït Oman Qatar l'Arabie saoudite les Emirats arabes unis ... tous essaient aujourd'hui de se protéger à tout prix contre un ennemis beaucoup plus dangereux que Saddam Hussein ou l'Iran... contre le vent de la démocratie... d'où l'union sacrée de ces dynasties sunnites qui tentent désespérément de conserver leurs privilèges au détriment des peuples et dans l'indifférence général de l'occident trop avide de conserver sa pompe à pétrole et ses fabuleux dividendes…

C’est ainsi que les medias sont contrôlés à Bahreïn continue al jazzera... comme en Syrie le pouvoir veut taire tous les remous

et pourtant la population gronde toujours raconte Rds au Canada et les heurts avec les autorités sont récurrents même si les dites autorités répètent qu' »il n'y a pas de blessés »

comment se fait il alors que des médecins s'organisent dans la clandestinité pour soigner le protestataire ! dit la BBC ... parce qu'il est devenu trop dangereux pour eux de les soigner à l'hôpital

ce qui se passe à Bahreïn est scandaleux clame un militant des droits de l'homme sur la BBC... mais nous le savons ! répond l'interviewer britannique... le gouvernement l'a reconnu dans un rapport indépendant il y a eu des dérapages l'année dernière... mais ces dérapages continuent dans le silence parce qu'aucune mesure n'a été prise contre les responsables de ces meurtres de ces arrestations arbitraires... c'est toute la famille royale qui est impliquée et le monde ferme les yeux... pourquoi ?

Trop compliqué ... trop dangereux pour les intérêts de l'occident...répond al jazeera qui rajoute sur la même une

Remarque le Bahreïn n'est pas le seul à crier dans la nuit

Qui vous parle aujourd'hui des évènements aux Honduras?

la BBC qui lui emboite le pas

Depuis mardi, des milliers de paysans se sont mis à occuper les terres dont ils demandent la propriété depuis 15 ans... "la terre est publique elle devrait pouvoir faire vivre les 53 % de la population du Honduras qui vit en zone rurale et sortir de la pauvreté les 72% de la population du Honduras »... ainsi 3500 personnes ont pacifiquement occupé 12000 hectares de terres dans 18 province du pays... certains pour quelques heures...d'autres pour de bon..

ce qu’ils dénoncent... explique Milenio au Mexique... l'exploitation de ces terres par des grands propriétaire, ça c'est un serpent de mer dans l'histoire de l'Amérique latine, mais surtout la vente récente de ces terrains en décembre dernier à une entreprise appartenant au vénézuélien Hugo Chavez

D’où cette occupation de terre qui a pris de court les autorités

Dans n'importe quel autre pays dénonce Prensa au Honduras, une tel vente de bien public à un état étranger aurait causé un scandale international, mais le Honduras est devenu le pays de la corruption de l'impunité et du pouvoir

merci de me donner la parole ! lance un ancien diplomate du Honduras à la chaine al jazeera... merci de parler de ce carnage qui s'est emparé de mon pays... rien qu'en 2011 les cartels de la drogues qui ont migré du Mexique vers le Honduras faisant pas moins de 7000 victimes... et il n'y a pas que les cartels, le problème c'est que le gouvernement et les forces de sécurité sont impliquées dans ce massacres

et c'est vrai qu'à lire Tiempo au Honduras on comprend que l'affaire est aussi politique... "ceux qui occupent les terres ne sont pas des paysans, ce sont des opposants politiques, armés et prêts à semer le chaos" titre le quotidien

alors que faire ? Interroge el Pais espagnol... il faudrait une volonté internationale pour réguler la drogue dans les pays latino-américains... parce que depuis 40 ans tous les dits efforts n'ont ni diminué la production ni fait baissé la consommation de drogues... et le nombre de morts qui augmentent ne semble pas assez fort pour alerter les puissants... 50 000 au Mexique… seulement 7000 aux Honduras …pour l’instant…

tant de cris dans la nuit dans le vide !

.

L'équipe

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......