LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Une histoire: le gigolo et la milliardaire

5 min

Bonjour ali bonjour à tous et vous savez... il parait qu'avec cette crise économique ... les gens vont de plus en plus au cinéma... c'est le cas en Espagne comme aux Etats Unis en tout cas ...révèle ce matin une enquête d'el Mundo qui note que contre toute attente depuis le début de l'année les entrées au cinéma ont dépassé celle de l'année dernière à la même époque ... ainsi le monde en crise serait de plus en plus tenté de se réfugier dans la culture?... Normal explique l'article espagnol... bah oui face à la morosité ambiante... c'est qu'on a besoin de se changer les idées... et quoi de mieux que de se faire transporter par des histoires et des images?... Remarque ...pas besoin d'aller au cinéma pour faire ce type de voyage ...il n'y a qu'a lire la presse ce matin qui regorge d'histoires et d'images Pour l'histoire... je vous en ai choisi une qui fait le tour de la presse européenne ce matin... Une histoire rocambolesque comme le titre l'édition du Monde d'aujourd'hui celle d'un don juan maitre chanteur et de la femme la plus riche d'Allemagne... continue le Libre Belgique et on pourrait facilement en faire un film... dit la Stampa en Italie ça s'appellerait le play boy et l'héritière de BMW... propose le Guardian le gigolo suisse et la milliardaire... préfère la tribune de Genève une affaire qui passionne la presse allemande... note the Local à Berlin alors que le soir en Belgique renchérit... oui enfin... l'histoire est tellement croustillante que toute la presse s'en est emparée... et pas seulement la presse à scandale... non jusqu'aux journaux les plus sérieux... pas moins de 200 journalistes étaient accrédités pour le procès qui avait lieu hier à Munich Allez j'arrête de vous faire saliver l'histoire la voici Helg Sgarbi... est un suisse de 44 ans que le tribunal de Munich vient de condamner à 6 ans de prison raconte la Tribune de Genève ... et ce au terme d'un procès écourté parce qu'il a hier reconnu les faits et présenté ses excuses ce don juan mythomane puis maitre chanteur avait rencontré l'héritière de BMW Susanne Klatten dans un centre de remise en forme à Innsbruck en juillet 2007 relate le site de la Deutsche Welle... mais ses tentatives de séduction sur cette femme mariée de 46 ans sont alors infructueuses... et c'est au cours du mois d'aout qu'il parvient à ses fins... envoyant SMS et messages téléphoniques et se présentant finalement par surprise sur le lieu de vacances de l'héritière dans le sud de la France jusqu'à ce qu'elle succombe Sauf que ce qui la femme ne savait pas c'est que Sgarbi avait un complice un italien chargé de filmer leurs ébats comme il en avait filmé 3 autres de ce type permettant au duo de récolter des millions d'euros et le scénario devait se répéter avec l'allemande... devenus amants... Sgarbi demande à Susanne Klatten de lui verser 7 millions d'euros... en prétextant un accident de voiture aux Etats Unis dans lequel il aurait blessé une petite fille... elle marche et lui livre l'argent Incroyable commente le Scotsman en Grande Bretagne... sauf si vous rencontrez cet homme doux et charmeur si séduisant qu'il est parvenu a tromper de nombreuses aristocrates ou dames d'influence européennes sauf qu'avec Susanne klatten il est tombé sur un os mais leur relation prend fin deux mois plus tard quand le suisse lui demande de s'installer avec lui en quittant son mari et en préparant 290 millions d'euros pour subvenir à leur besoin là... Susanne trouve ça un peu gros tout de même et quitte son don juan et c'est là rajoute la Deutsche Welle que commence le chapitre maitre chanteur... Sgarbi lui fait parvenir photos et vidéos de leur intimité et menace de tout révéler au mari et à la presse si elle ne lui verse pas 49 millions d'euros... ça aurait dû fonctionner comme avec les 3 autres victimes écrit l'article allemand... mais la milliardaire au 55ème rang de fortune du monde.... la femme la plus riche d'Allemagne... refuse de céder et révèle tout à la police Pari risqué complète le Financial Times Deutsch land... mais elle se justifie ... « c'est dur de voir ma vie privée étalée comme ça en public... mais j'ai pris cette décision pour que justice soit faite et pour toutes les femmes qui peuvent se retrouver dans mon cas ».... Pari réussi continue alors la Deutsche Welle parce qu'aujourd'hui en Allemagne Klatten est saluée pour son courage mouais semble vouloir nuancer la Tribune de Genève comme le Spiegel en Allemagne... le procès qui devait durer des semaine a été étonnement court... et n'a pas permis de lever le voile ni sur la destination de l'argent ni sur le devenir des images des rencontres intimes de Sgarbi avec ses victimes... mais les excuses inopinées du séducteur ont surtout épargné à l'héritière de BMW de se déplacer devant le tribunal.... et comme le quotidien suisse le Guardian s'"interroge n'y a t il pas eu là encore versement d'argent pour éviter à la milliardaire allemande et aux autres victimes de voir encore s'étaler leur photo dans les journaux ?... on reste un peu sur sa fin ... termine le journal... tout ça encore pour une question d'image le besoin d'image... c'est l'autre raison qui pousse les gens à aller au cinéma ... nous disait el mundo au début de cette revue de presse et question image vous êtes également servis ce matin Regardez je vous en ai amenée une Ali lui... ce visage lisse et blanc à la barbe courte et à la collerette... c'est william Shakespeare... le vrai visage de William Shakespeare... l'unique portrait peint de la vie de l'écrivain qui vient d'être découvert dans une maison de campagne irlandaise nous dit le Times... et certifié par les experts... le seul portait peint du vivant de l'auteur... a de quoi nous faire rêver... et nous pourrons tous observer ce visage à partir du 23 avril car il sera exposé au public dans la ville natale de Shakespeare c'st comme si il était encore vivant... tellement la peinture et belle commente l'International hérald. tribune qui en fait sa une comme quoi il est des auteurs termine le Guardian qui même 400 ans après leur mort continuent de porter des mystères... autant de raisons de nous pousser vers la culture!

L'équipe
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......