LE DIRECT

Visite du pape en Pologne/ Scandale politico financier à Charleroi en Belgique/ reposer la question du mariage à l'anglaise.

5 min

Bonjour, "toute cette semaine des posters de Benoît 16 ont fait leur apparition dans les rues des villes polonaises... et un million de chrétiens de Pologne se préparent à assister à la messe prévue demain sur la place des victoires à Varsovie ... une messe dans un endroit emblématique... en juin 1979 Jean Paul y avait lancé sont combat contre le rideau de fer"... voilà ce que raconte Poland.com... le portail de la presse polonaise.... sous le titre... "la Pologne prête à accueillir le pape" mais la Gazeta Wyborcza rajoute... " il y a du changement dans l'air" parce que la visite du Pape Benoît 16 risque de se démarquer de celles jean Paul 2 sur la forme mais surtout sur le fond: au cours de deux prochaines années explique le quotidien polonais... nous verrons probablement partir 14 évêques... le droit canonique leur impose de présenter leur démission après 75 ans... or jean Paul les avait laissé en poste ... Benoît 16 risque lui d'être plus rigoureux... et contrairement à Jean Paul 2, le nouveaux pape ne choisira pas ses anciens collaborateurs pour les remplacer... car il veut des évêques capables de comprendre la civilisation contemporaine et de s'opposer aux tendances négatives... il nommera donc des évêques d'action qui seront par exemple capable de dissiper les craintes superficielles propagé par Radio Maryja qui exploite via des propos antisémites la peur d'auditeurs qui ne comprennent pas le monde actuel... et de conclure... la priorité de Benoît 16, contrairement à Jean Paul 2, va être de dépolitiser l'église polonaise" "Benoît 16 va devoir se confronter à une société polonaise qui mélange catholicisme et politique" écrit le Times... il risque de décevoir l'armée croissante de ceux qui critiquent l'actuel gouvernement pour ses mesures d'intolérance, vis à vis des homosexuels, des juifs et des étudiants à qui l'on interdit progressivement de discuter de l'Irak, d'écologie ou de sexe... car Benoît 16 ne veut pas aller à la confrontation avec un pays qui est le fer de lance du catholicisme mondial... mais il devrait prendre des mesures progressives avec un objectif: que l'église polonaise reste en dehors de la politique et encourage la tolérance sociale et les droits civiques" Au sein de l'union européenne, la Pologne est le bastion du catholicisme de conviction avec des relents parfois intégristes rajoute la libre Belgique... mais le pays est divisé... car il n'en est pas moins frappé de plein fouet par un processus de laïcisation lent mais continu"... le pape va devoir donc jouer les stratèges pour à la fois permettre à la Pologne de jouer un rôle moteur pour relancer le catholicisme à l'échelon européen et en même temps remettre les intégristes au pas et permettre de réunir l'église du pays profondément divisée elle aussi entre le courrant classique et le courrant ultraconservateur... c'est pour cela que l'enjeu de la visite de Benoît 16 dépasse la question religieuse considère Time magazine... il n'y a pas si longtemps la Pologne était considérée comme l'étoile montante de la nouvelle Europe capable de porter toutes les réformes démocratiques et économiques... mais aujourd'hui le pays a l'humeur sombre... il est infiltré de relents nationalistes, xénophobes et populistes... incarné par les deux jumeaux qui mène la Pologne... le défi du nouveau pape est donc avant tout de rappeler le pays à de meilleurs instincts et de s'assurer de l'obéissance de l'église... afin de pouvoir diffuser dans la société les principes de tolérance et d'espoir" Relance: direction la Belgique maintenant... touchée par un scandale politico financier La descente aux enfers du parti socialiste de Charleroi qui jusqu'ici était tout puissant en Wallonie a son épisode quotidien dans la presse depuis des semaines... mais l'affaire à pris un tournant irréversible hier avec l'inculpation de deux proches du bourgmestre de la troisième ville belge... résultat titre la Libre Belgique ce matin... Jacques Van Gompel, le bourgmestre en question remet son mandat.... " visiblement ému, la voix coupé par les larmes, il a déclaré... si quelqu'un pense que je suis le noeud de cette affaire et si ma démission peut ramener la sérénité alors que le PS et les carolorégiens me le disent... si on estime que je dois resté bourgmestre je veux l'être à 100%"... et l'article rajoute... ça n'a pas empêché le procureur du roi de Charleroi de confirmer l'inculpation des deux proches du bourgmestre pour faux usage de faux détournement de fonds publics et corruption active... une affaire qui éclabousse toute la ville considère le quotidien belge... et qui risque aussi de creuser la tombe de tout le parti socialiste belge... cinq moi avant les municipales et un an avant les législatives car l'affaire de Charleroi révèle surtout un parti à deux vitesses, entre les réformateurs qui n'osent rien dire la peur au ventre... et des dinosaures qui se croient tout puissants!" Relance:et en Grande Bretagne nos confrères parlent de mariage ce matin Oui parce que la cour des Lords a donné raison hier à deux épouses divorcées de milliardaire qui demandaient une large part de la fortune de leur mari parce qu'elles avaient abandonné leur carrière pour soutenir leur conjoint! "Voilà qui repose proprement la question du mariage" considère le Guardian... et la question de l'égalité des conjoint... la cour a posé qu'il ne peut pas y avoir de différence entre celui qui gagne l'argent et l'autre qui s'occupe du foyer... de quoi bousculer la société anglaise parce que la vraie égalité des sexes reste une idée controversée dit le quotidien, une idée qui ne devrait pas rester dans les mains des juges mais devrait aller jusqu'au parlement"

L'équipe

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......