LE DIRECT
Jean-Pierre Bemba accueilli hier à l'aéroport de Kinshasa

Le retour de Jean-Pierre Bemba en RDC observé par la presse internationale

5 min

Dans cette revue de presse internationale, nous nous intéressons également à l'accélération du mouvement #MeToo en Chine, ainsi qu'aux médailles Fields, prix de mathématiques, remises hier.

Jean-Pierre Bemba accueilli hier à l'aéroport de Kinshasa
Jean-Pierre Bemba accueilli hier à l'aéroport de Kinshasa Crédits : Papy MULONGO / AFP - AFP

La presse internationale s'intéresse à un come back inattendu en République Démocratique du Congo, qui en tout cas aurait été totalement imprévisible il y a encore un an. Celui de l'ancien vice président Jean-Pierre Bemba. Il a été accueilli triomphalement hier dans les rues de Kinshasa et aujourd'hui il souhaite se présenter à la présidentielle. Il doit déposer aujourd'hui sa candidature.  

Est-ce une bonne nouvelle pour la RDC ? Le Washington Post semble avoir des doutes sur le sujet. Voici comment s'ouvre l'article.   Il a été reconnu coupable de viol, de pillage et de meurtre. Mais mercredi, lorsque Jean-Pierre Bemba a atterri au Congo, des milliers de personnes se sont rassemblées pour l'accueillir [...] L'ancien seigneur de guerre, nous rappelle le journal, a passé une décennie à La Haye, après avoir été condamné par la cour pénale internationale pour crimes de guerre et crimes contre l'humanité en Centrafrique. Puis, dans un revirement inattendu, sa peine de 18 ans de prison a été anulée en juin. Une cour d'appel a déterminé qu'il n'était pas responsable des crimes commis par ses troupes. 

Effectivement rappelons que Bemba a toujours affirmé à la Cour pénale internationale qu'à l'époque des massacres il n'avait plus le contrôle de ses hommes, parce qu'ils avaient été placés sous l'autorité de l'armée centrafricaine.  

Alors aujourd'hui, Jean-Pierre Bemba a-t-il ses chances à l'élection ? Oui, nous répond le journal anglais The Guardian.  Le président actuel Kabila est exclu d'un troisième mandat par la Constitution nous explique Jason Burke. Mais personne d'autre ne semble avoir été promu comme remplaçant possible au sein de la coalition au pouvoir. De son côté Bemba dispose d'une puissante base de soutien en RDC . Selon une analyste citée par The guardian. Il est beaucoup plus crédible que ses concurrents actuels en tant que chef de l'opposition.  L'élection présidentielle en RDC se déroule le 23 décembre prochain.  

Partons à présent en Chine, où le mouvement MeToo commence à prendre de l'ampleur ...  et il s'intensifie ces derniers jours. C'est ce que nous explique le journal South China Morning Post, publié à Hong Kong. Revenons tout d'abord aux prémices du mouvement, en janvier dernier. Une étudiante chinoise affirme avoir été agressée par son directeur de thèse. L'homme en question est congédié par l'université. Petit à petit d'autres voix féminines se lèvent pour dénoncer d'autres harceleurs principalement dans le milieu étudiant. On le sait, en Chine la censure est très puissante.  

Ce sont donc des centaines de messages et pétitions sur les réseaux sociaux qui sont supprimés nous apprend le journal dans un article de l'époque. Mais poursuit-il les hashtags ont le pouvoir d'évoluer. Pour contourner les filtres en ligne, les internautes et les activistes chinois mettent au point des moyens d'éviter les mots-clés bloqués. Ils écrivent par exemple MeToo d'une façon différente, phonétiquement. Et les messages franchissent le barrage de la censure. 

On en arrive donc à aujourd'hui. Ces derniers jours les choses s'accélèrent. Un certain nombre d'allégations de harcèlement et d'agression sexuelle sont formulées contre des personnalités bien connues dans les ONG, les médias et l'édition. En tout ce sont plus d'une douzaine d'hommes qui sont maintenant soupçonnés nous dit Le South China Morning Post.  

Le même journal regrette cependant que les réactions des autorités ne soient pas toujours à la hauteur. Il raconte en détails l'histoire d'une femme hong-kongaise qui affirme avoir agressée par un homme dans un hôtel. La police lui aurait, selon l'article, répondu de s'arranger avec son agresseur. Cela nous fait comprendre les raisons pour lesquelles les victimes d'agression ne se présentent pas à la police et pourquoi elles ne traînent pas leurs agresseurs devant les tribunaux écrit Alice Wu.  

Et on termine avec les médailles Fields, ces prestigieuses récompenses en mathématiques qui ont été remises hier à Rio à un italien, un allemand, un australien et un réfugié kurde iranien. On peut lire leurs portraits dans la presse internationale et ce sont de belles histoires assez incroyables. 

Par exemple celle de cet australien Akshay Venkatesh. C'est le site de ABC News qui nous raconte son parcours. C'est un garçon un petit peu impressionnant... jugez plutôt.  A 13 ans Akshay termine ses études secondaires, il dit alors à ABC qu'il pense à "peut-être devenir mathématicien" déjà.  Il rentre ensuite à l'université, très en avance sur ses camarades, mais "il s'y adapte incroyablement bien" raconte son professeur de l'époque.  A 16 ans il est diplômé de l'université Australienne avec mention en mathématiques, et 20 ans plus tard à 36 ans, il décroche cette médaille Fields.  

Une autre histoire fascinante est celle de Caucher Birkar, un Kurde venu en Grande-Bretagne en tant que réfugié il y a deux décennies.  "Quand j'étais à l'école, raconte-t-il au Guardian, c'était une période chaotique, il y avait la guerre entre l'Iran et l'Irak et la situation économique était plutôt mauvaise. Mes parents sont agriculteurs, alors j'ai passé beaucoup de temps à faire de l'agriculture. À bien des égards, ce n'était pas l'endroit idéal pour qu'un enfant s'intéresse à quelque chose comme les mathématiques." Mais il s'y est intéressé, il est devenu l'un des meilleurs mathématiciens. Il a été récompensé hier. Sa médaille a été volée malheureusement. Une enquête est menée pour essayer de la retrouver.  Birkar dit en tout cas qu'il espère que cette belle distinction qu'il a obtenu hier pourra " mettre un petit sourire sur les lèvres " des 40 millions de Kurdes du monde.

Chroniques

8H35
20 min

L'Invité culture

Japonismes 2018 : Paris à l'heure du Japon

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......