LE DIRECT

Un dialogue qui se rompt outre-Manche, un qui se noue entre Espagne et Catalogne

5 min
À retrouver dans l'émission

De nouveaux remous provoqués par le Brexit outre-Manche... Le ministre en charge du dossier a claqué la porte la nuit dernière. La Première ministre Teresa May dans la tourmente avant plusieurs rendez-vous cruciaux.

Il n'avait pas d'autre choix que de démissionner... C'est l'analyse politique de la BBC ce matin. Cela faisait des mois que la rumeur courait, poursuit l'éditorialiste, son malaise au gouvernement n'était un secret pour personne mais, avec le dernier accord arraché par Teresa May à son cabinet vendredi  dernier, un accord trop doux pour les partisans du Brexit, sa position était devenue intenable. David Davis a donc jeté l'éponge dans la nuit. 

Même si sa décision n'est pas une totale surprise, selon la BBC, elle jette un doute sur la solidité de la stratégie du gouvernement britannique pour conduire le Brexit.  Et l'on pourrait en savoir davantage dès ce lundi, puisque Teresa May doit présenter ce fameux plan aux Communes avant d'affronter les élus conservateurs dans la soirée. Toute la presse britannique a sondé les membres du Parlement et elle estime que les conservateurs auront beaucoup de mal à soutenir la démarche de Teresa May. Ils ont commencé à faire circuler une lettre, explique l'Independent, dans laquelle ils accusent la chef du gouvernement britannique de "capitulation complète" et estiment que "le temps est venu pour un nouveau leader". Teresa May doit s'attendre à beaucoup de colère au parlement, estime le quotidien. Le plan de sortie de l'Union qu'elle a concocté avec son cabinet permet en effet à la Cour de Justice européenne d'avoir son mot sur les lois britanniques. Impensable, juge le quotidien, pour de nombreux partisans du Brexit, qui estiment que Mme May a rompu sa promesse de quitter le marché unique.  

C'est bien la pire crise depuis que Teresa May a perdu la majorité, opine le Times. En fait, Davis se sentait mis de côté par la Première ministre. Et toute la presse de reprendre les termes de la lettre de démission de celui qui se présente comme un "conscrit réticent" face à un plan de sortie trop accommodant avec l'UE, notamment en matière commerciale et douanière. 

Deux autres secrétaires d'Etat traitant de la question du Brexit auraient aussi rendu leur tablier. Pour le Guardian, aucun doute : la rencontre entre Teresa May et les députés conservateurs ce lundi s'annonce houleuse. La Première ministre appelle à l'unité, poursuit le quotidien travailliste, elle devrait leur dire que, après avoir écouté toutes les voix, et il y en a eu autour de la table du gouvernement, elle a choisi la seule voie possible, plaidant que c'est un bon Brexit. Mais les députés menacent son autorité, ajoute le Guardian pour qui, toutefois, le défi le plus pressant dans les jours à venir sera de convaincre une Union européenne réticente de ne pas rejeter tout de go sa nouvelle proposition.  

Un dialogue qui se noue à Madrid.   Avec une question: la rencontre ce lundi entre le chef du gouvernement espagnol et le président catalan va-t-elle détendre l'atmosphère entre Madrid et Barcelone? Les attentes sont modérées. "Le plus important pour cette réunion est déjà qu'elle se tienne. Et tout le monde croise les doigts", résume la Vanguardia. Sous le titre "La question catalane" le quotidien catalan estime qu'il faut retisser la relation mise à mal depuis plusieurs années et quasiment rompue avec l'organisation du referendum sur l'indépendance à l'automne dernier. Le retour à un climat plus apaisé pour dégager enfin l'horizon sera long, car, pour la Vanguardia, les deux hommes sont aux antipodes. Il faudra donc aller pas à pas. Et plus que des mesures concrètes ce lundi, on attend la consolidation du dialogue politique qui pourrait se matérialiser par l'organisation d'une nouvelle réunion, dès septembre, entre les deux dirigeants. 

Rétablir la confiance avant toute  négociation. Le problème, ajoute La Vanguardia, c'est que le chemin peut être long et il faudra voir si le bloc indépendantiste a la patience d'attendre.  El Periodico de Catalunya publie lui un sondage d'où il ressort que la majorité des Catalans souhaitent plus d'autonomie mais ils ne seraient que 21,5% à soutenir l'indépendance. Côté espagnol El Mundo estime qu'en recevant Torra, le Catalan, Sanchez cherche à savoir jusqu'où il veut aller. Pour le quotidien, cette rencontre pourrait être la plus importante de l'année. Une crise avec la Catalogne, dramatise El Mundo, pourrait mettre un terme abrupt à son mandat. Il va donc tenter de donner des gages aux pragmatiques afin de désarmer les indépendantistes les plus radicaux Il s'agit de sonder le cœur de l'autre. El Pais ne dit pas autre chose : Sanchez et Torra, titre le quotidien, vont explorer aujourd'hui les limites de leur disposition au dialogue. Jusqu'où ce chemin peut-il mener? C'est l'inconnue majeure. 

Terminons par un détour par un village irakien du sud de Bagdad à l'honneur dans Middle East Eye, un article repéré par Courrier international. Al-Bu Nahid, un village qui a décidé de bannir la cigarette, les klaxons, les sodas, les polémiques religieuses, de respecter l'environnement, promouvoir la culture, sans discriminer les femmes. Un panneau en arabe et  en anglais à l'entrée du village liste les règles à respecter. Elles ne sont pas appliquées de façon autoritaire mais ceux qui les enfreignent courent le risque d'être ostracisés par le reste du village qui soutient les changements explique le journaliste. C'est un ingénieur qui a lancé ces projets, rentré au pays après 18 ans à Dubaï. Des changements pas à pas, explique-t-il. Le plus compliqué, le sectarisme et la question des femmes. A la maison de al culture deux jours leur sont réservés, elles peuvent assister à de nombreuses conférences. La ségrégation des deux sexes est donc toujours bien présente. Mais, assure l'ingénieur, les mentalités vont changer petit à petit.

Chroniques

8H35
21 min

L'Invité culture

Thomas Jolly, Thyeste fait la cour
L'équipe

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......