LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Pedro Sanchez à Madrid le 14 février 2019

Espagne : Pedro Sanchez contraint de provoquer des élections législatives anticipées

6 min
À retrouver dans l'émission

Le Premier ministre socialiste de l'Espagne va déclencher ce matin des élections anticipées, deux jours après que ses alliés catalans au Parlement ont refusé de voter son budget. La jeunesse nigériane se mobilisera-t'elle pour la présidentielle de demain ? Un village de Terre-Neuve vote son abandon.

Pedro Sanchez à Madrid le 14 février 2019
Pedro Sanchez à Madrid le 14 février 2019 Crédits : GABRIEL BOUYS - AFP

Le passage du socialiste Pedro Sanchez à la tête du gouvernement espagnol n'aura donc pas duré plus de huit mois.  

Il restera comme "le plus court de l'histoire de l'Espagne démocratique", les journaux madrilènes ne se privent pas ce matin de le noter, alors que l'on attend, à 10h, l'annonce d'élections législatives anticipées. 

Car c'est bien la seule manière de sortir de la crise politique actuelle, constate El Pais. Sanchez et les socialistes gouvernaient depuis juin dernier sans majorité, mais avec le soutien des indépendantistes catalans. Ces députés ont refusé de voter le budget mercredi, le gouvernement ne tient donc plus, et il va falloir en repasser par les urnes. 

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

La vrai question, pour la presse espagnole, c'est celle de la date retenue pour ce scrutin. "Le plus tôt sera le mieux : plus on attend, plus le pire est à craindre", fait dire La Vanguardia aux socialistes proches de Sanchez. Le "pire", ce serait une nouvelle débâcle électorale, qui donnerait au PSOE moins de députés encore que les 84 de la dernière assemblée (laquelle on le rappelle compte 350 sièges.) 

Selon ce principe du "plus tôt possible pour limiter les dégâts", El Diaro se dit sûr que Sanchez va annoncer la date du 28 avril pour la tenue des ces élections anticipées. Le premier dimanche après Pâques, puisque tout, au printemps en Espagne, se décide en fonction de la Semaine Sainte. 

Pas du tout, lui répond dans El Pais le politologue Lluis Orriol : pour lui, l'élection doit se tenir absolument le 26 mai, alias le "super domingo", super-dimanche électoral qui voit déjà les Espagnols appelés aux urnes pour les européennes, comme nous, mais aussi pour élire leurs maires et les députés des parlements autonomes. C'est, analyse Lluis Orriol, à peu près le seul moyen de booster la participation dont on craint qu'elle ne souffre de la lassitude des Espagnols face à une instabilité politique qui les renvoie aux urnes de plus en plus fréquemment. 

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

"Nous vivons dans une campagne électorale permanente", résume le quotidien de droite El Mundo, et la période, forcément, est propice aux sondages : hier soir El Pais calculait la moyenne des différents instituts, et elle  donne les socialistes en tête, avec 24% des voix ; mais la possible coalition des droites, des centristes de Ciudadanos à l'extrême-droite de Vox affiche 49% des intentions de vote. Voilà qui pose très clairement l'enjeu de la campagne qui va s'ouvrir ce matin en Espagne.

Pas de doute, par contre, sur la date de l'élection présidentielle au Nigéria : c'est demain !

"Dernier jour de campagne", confirme le grand quotidien The Mail and Guardian depuis le Zimbabwe, et plus que jamais deux candidats qui écrasent ce scrutin : d'un côté le président sortant Muhammadu Buhari, 76 ans, en lice pour un second mandat ; de l'autre côté Atiku Abubakar, un autre poids-lourd de la politique nigériane puisqu'il a été vice-président. Abubakar a 72 ans, mais ça ne l'empêche pas, écrit le Mail and Guardian, de poser en "candidat de la jeunesse".

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

Car c'est bien elle le principal enjeu de ce vote :  la moitié de la population votante au Nigéria, soit 43 millions d'électeurs, a entre 18 et 35 ans. Le contraste entre les "jeunes électeurs et les vieux candidats", voilà donc ce qui retient l'attention du site d'info sud-africain Eyewitness News, quand Al Jazeera, préfère aller dans le fond des enjeux : jeunes ou pas, les Nigérians demain face aux urnes se retrouveront à nouveau "entre le marteau et l'enclume", condamnés à choisir "le moindre des deux maux" qui leurs sont proposés. Comme Goodluck Jonathan avant lui, Muhammadu Buhari a déçu sa population : il n'a pas réussi à éradiquer les djihadistes de Boko Aram qui ont éclaboussé du sang de leurs victimes toute la campagne présidentielle ; son "miracle économique" n'a pas tenues toutes ses promesses, et son état de santé vacillant a alimenté les doutes sur sa capacité à gouverner. Face à lui, l'homme d'affaires Atiku Abubakar est poursuivi par des soupçons de corruption tenaces qui, forcément ont ressurgi pendant la campagne, note Al Jazeera

Entre les deux hommes, comment choisir, donc, quand on est un jeune Nigérian ? 

Peut-être, suggère le site AfricaNews, en s'en remettant aux vrais héros, aux modèles de cette jeunesse : les chanteurs stars de l'afro-beat nigériane nouvelle génération, j'ai nommé Wizkid et Davido. 

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Forts de millions de jeunes fans sur ses réseaux sociaux, ils ont fait le choix de s'engager : très clairement, pour Davido qui appelle à voter pour le challenger Abubakar, et de manière plus distante pour Wizkid, puisque sur le réseau Snapchat, il a invité les jeunes Nigérians, à aller voter, à "ne pas se laisser tenter par ceux qui veulent leur acheter leur voix", et à s'engager en politique.  

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

"Nous  ne pouvons plus passer notre temps à nous plaindre sur Twitter, il est temps d'entrer dans le système pour le réparer" voila donc le genre de messages postés récemment par Wizkid le millionnaire de l'afrobeat qui a tout de même pris parti, dans les élections générales qui se déroulent aussi demain, pour Banky W, une autre vedette de la musique nigériane qui lui s'est lancé dans la course à la députation. 

Pour bien terminer la semaine, direction le nord du nord du Canada.  

... Et le village de Little Bay Islands : comme son nom l'indique, il se trouve sur une île de Terre-Neuve,  à une demi-heure de ferry de la terre ferme. Radio Canada nous apprend que les 71 habitants, à l'unanimité, ont voté pour quitter les lieux. 

Little Bay Islands
Little Bay Islands Crédits : Google Maps

C'est le gouvernement canadien qui a organisé le référendum local, et il y a donc eu plus de 90% de voix en faveur de ce déménagement qui va donc pousser toute la communauté à abandonner les lieux, en échange d'indemnisations qui pourraient s'élever à 180 000 euros par famille. Même en comptant ces sommes que l'Etat va devoir débourser, la fermeture du village de Little Bay Islands, va permettre au Canada permettre d'économiser un million de dollars canadien par année soit 13 millions d'euros en tout sur 20 ans. 

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

Et pourtant, Radio Canada nous explique qu'à part électricité, l’eau et le ferry, il n'y avait plus grand-chose qui reliait le village à la civilisation : la seule usine, une conserverie de poissons, a fermé en 2010, depuis il n'y a plus d'enfant donc plus d'école, plus de commerce, plus de médecin, plus d'administration...  

C'est finalement cet isolement, doublé du vieillissement de la population, qui ont eu raison de l'attachement des habitants à leur bout de grand Nord. Dans un reportage du journal de Terre-Neuve The Telegraph, ces mêmes habitants décrivaient Little Bay Island, comme "un paradis", certes, où l'on peut observer la dérive des icebergs depuis sa véranda, mais un paradis "où l'on s'ennuie ferme, tout de même, une bonne partie de l'année".  

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

"La décision d'accepter de quitter le village a été dure à prendre, elle a déchiré la petite communauté jusque-là si soudée", raconte Radio Canada, dont le reporter aussi rencontré Georgina et Mike Parsons : ce couple de retraités est arrivé là tout récemment, en sachant très bien que les voisins allaient plier bagage tôt ou tard.  Terminer leur vie dans ce bout abandonné de Terre-Neuve, c'était "leur rêve" ; l'isolement et la solitude ne leur fait pas peur : c'est même précisément ce qu'ils sont venu trouver à Little Bay Island.

Chroniques
7H40
43 min
L'Invité(e) des Matins
Eglise et homosexualité : les lourds secrets du Vatican
L'équipe
Production
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......