LE DIRECT
La campagne démocrate au temps du confinement, Joe Biden le 13/03/20

USA : Michelle Obama pour réveiller la triste campagne présidentielle démocrate ?

6 min
À retrouver dans l'émission

Alors que Joe Biden est sûr d'être le candidat démocrate à la présidentielle américaine et cherche la vice-présidente parfaite, la sortie inattendue d'un documentaire Netflix sur Michelle Obama interroge sur de possibles ambitions chez l'ex-première dame qui nie vouloir revenir à la Maison blanche.

La campagne démocrate au temps du confinement, Joe Biden le 13/03/20
La campagne démocrate au temps du confinement, Joe Biden le 13/03/20 Crédits : SCOTT OLSON - AFP

A un moment où l'avenir semble particulièrement incertain, les Américains se raccrochent à une certitude : coronavirus ou pas, il y aura bien une élection présidentielle aux Etats-Unis en novembre.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

Comme si c'était la dernière borne qui devait rester debout dans la tempête coronavirus, la course vers cette élection qui polarise l'Amérique depuis bien un an déjà se poursuit, pas comme si de rien n'était bien sûr, mais tout de même. Si les démocrates de New York, et c'est une première selon CNN, ont décidé hier d'annuler la tenue de leur primaire prévue le 23 juin,  ailleurs les votes se poursuivent, bon an mal an : dans l'Ohio les démocrates votent aujourd'hui pour désigner leur candidat (sachant qu'il n'y a en réalité plus que Joe Biden en lice mais que Bernie Sanders n'a pas retiré sa candidature pour tenter, explique Politico, d'obtenir un maximum de votes de délégués au moment de la convention d'investiture, afin que ses idées, son programme beaucoup plus à gauche que celui de Biden, gagne en poids et en influence au sein du Parti démocrate).

Dans l'Ohio, précise The Los Angeles Times, on devait voter le 17 mars mais le vote a été reporté pour cause de coronavirus. Mais ce qui retient l'attention, c'est que ce vote a lieu par correspondance : seules les personnes à mobilité réduite et les sans domicile fixe peuvent se rendre en personne dans 3 bureaux de vote.  

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

C'est intéressant, nous explique cette fois le site d'info politique The Hill, parce que cette question du vote à distance pourrait se poser (on n'en est pas encore là) pour le vote de novembre, puisqu'il y a des craintes selon lesquelles novembre pourrait être pile le moment d'une seconde vague de Covid-19. D'ailleurs les instituts de sondages testent sur la population cette idée d'une présidentielle par correspondance et ils constatent qu'elle convainc de plus en plus de monde, même si la majorité lui préfère toujours, et c'est bien normal, le vote en personne.  

En attendant de savoir comment les Américains voteront, il faudrait surtout savoir pour qui ils pourront voter. Et là dessus, contrairement à ce qu'on pourrait penser, il y a encore un peu d'incertitude et donc de suspens. Ca concerne l'identité du vice-président ou plus sûrement de la vice-présidente que choisira le démocrate Joe Biden, et le choix est loin d'être évident, à lire Walter Shapiro dans The New Republic : il s'agit de choisir donc une femme, si possible de moins de 60 ans, noire, qui soit à la fois capable de rallier les voix de la gauche du parti et celles des "électeurs flottants", hésitant entre démocrates et républicains.  

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

Joe Biden sait l'importance du vice-président, poste ingrat qu'il a occupé pendant les deux mandats de Barack Obama... il sait donc bien que dans l'ombre du POTUs, on peut faire beaucoup plus de tort à son président qu'on ne peut lui faire du bien... selon la formule consacrée rappelée par Shapiro. La désignation définitive ne devrait pas intervenir avant juillet, mais Biden va missionner cette semaine une équipe de recruteurs pour lui ramener la perle rare, et il faut bien le dire, les candidates se bousculent au portillon.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

Mais il y en a une qui fait particulièrement parler d'elle, et c'est vrai qu'elle remplit la plupart des critères : il s'agit de Stacey Abrams, élue à la chambre des représentants de l'Etat de Géorgie, militante de terrain, considérée comme progressiste (elle a reçu le soutien de Bernie Sanders dans sa campagne malheureuse l'an dernier pour devenir gouverneur de son Etat), romancière à ces heures, elle n'hésite pas à dire qu'elle veut ce poste de vice-présidente ; et à ceux qui la critiquent sur ces grandes ambitions décomplexées, elle explique comme elle l'a fait sur CNN dimanche, qu'"ayant grandi comme une jeune femme noire au bord du Mississippi, [elle a] vite compris que si vous ne levez pas la main quand il faut, alors personne ne fera attention à vous".

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

L'argument est imparable, mais tout de même la "campagne d'auto-promotion agressive" prêtée à Stacey Abrams irrite beaucoup de monde sur la colline du Capitole où l'on lit, dans le National Journal et sous la plume de Josh Kraushaar, que l'élue de Géorgie "a une problème d'ordre trumpien" (carrément), qu'elle en fait trop malgré le peu de chances qu'elle a d'être choisie par Joe Biden (car trop marquée à gauche), et que si elle a vraiment de grandes ambitions pour le reste de sa carrière, elle devrait se mettre en retrait dans cette course à la vice-présidence dans laquelle elle aurait plus à perdre qu'à gagner.  

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

Et puis il y a une autre personnalité qui attire toute l'attention... sans même avoir à lever la main. Cette coqueluche des médias américains c'est Michelle Obama, l'ex-première dame qui électrise littéralement cette quête de la vice-présidente parfaite : depuis 24 heures, et tout ça parce que la plateforme vidéo en ligne Netflix a annoncé hier qu'elle diffuserait à partir du six mai un documentaire inédit sur Mme Obama (son livre sur l'empowerment des femmes, ses mémoires, sa popularité, sa vie et sa famille). 

The Washington Post nous explique sans sourciller que ce film ne sort pas par hasard, mais bien "à un moment décisif" pour l'ex-première dame, laquelle "conserve une influence évidente" sur la vie politique américaine, est "très largement admirée par les Américains". Michelle Obama de qui justement Joe Biden a dit il y a quelques jours qu'il "la choisirait sans aucune hésitation" si elle acceptait d'être sa co-listière. Le problème, c'est que, publiquement, la dame répête à chaque fois qu'on lui demande (et on lui demande très souvent) qu'elle ne veut d'aucun mandat, qu'elle n'est candidate à rien à commencer par la vice-présidence.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

Le timing de la sortie de ce documentaire Netflix (produit par les époux Obama eux-mêmes) la remet en pleine lumière et au cœur de la course à la présidentielle. Depuis hier les bookmakers cités par The Washington Examiner la donnent écrasante favorite pour le poste de vice-présidente, et le parti démocrate en profite pour redonner un peu d'intérêt à sa campagne plutôt morne et sans passion à l'image de son candidat Joe Biden.

C'est d'ailleurs le principal "hic" à cet hypothétique ticket Biden-Obama : la seconde est beaucoup plus populaire, engagée, et qualifiée que le premier, exactement le genre de vice-présidente qui risque de faire de l'ombre à son patron, exactement le genre de profil qui peut devenir un cauchemar à la Maison Blanche.

Chroniques

7H47
37 min

L'Invité(e) des Matins

Histoire de la médecine : erreurs, errements et coups de génie
L'équipe
Journaliste

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......