LE DIRECT
Les réserves d'or du VEnezuela échappent à Nicolas Maduro

L'or anglais du Venezuela refusé à Nicolas Maduro

5 min
À retrouver dans l'émission

La justice britannique refuse à Nicolas Maduro l'accès aux 31 tonnes d'or que le Venezuela détient à la Bank of England, reconnaissant 'de jure' Juan Guaido comme président par intérim du pays. Le Royaume-Uni déconfine ses pubs ce samedi, Boris Johnson appelle les Britanniques à la modération.

Les réserves d'or du VEnezuela échappent à Nicolas Maduro
Les réserves d'or du VEnezuela échappent à Nicolas Maduro Crédits : Jung Yeon-Je - AFP

Ce matin, nous sommes sur la piste d'un soi-disant "vol" hors-normes : 31 tonnes d'or dérobées dans les coffres de la Banque d'Angleterre.

En tous cas, à croire la vice-présidente du Venezuela Delcy Rodriguez citée par le quotidien Panorama à Caracas, il y a bien eu "vol"des réserves d'or du pays, 900 millions d'euros soit 400 000 lingots stockés dans les coffres-forts de la vénérable banque centrale anglaise... et qui d'après la N°2 de Nicolas Maudro, ont été dérobés aux vénézuéliens et aux vénézuéliennes à qui ils appartiennent pourtant.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

Bon, alors comme toujours on ne va pas uniquement se fier, hein, à la parole des autorités chavistes, ni à ce qu'en dit la presse vénézuélienne pro-pouvoir... alors on va aller voir ce qu'en dit le titre plutôt acquis au camp adverse, El Nacional : et là tout change, on ne parle plus du casse du siècle, mais plus prosaïquement (et plus factuellement aussi) d'une décision de justice rendue hier à Londres par la Haute Cour de justice, qui refuse de donner à Nicolas Maduro l'accès aux fameuses réserves d'or.  

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

Maduro, président élu mais contesté par une partie de la population vénézuélienne comme de la communauté internationale, avait demandé au début de la crise sanitaire mondiale à pouvoir accéder à l'or national pour qu'il soit revendu et que l'argent obtenu soit transféré sur le compte du PNUD, le programme des Nations Unies pour le développement, afin de lutter contre la pandémie au Venezuela. L'opposition avait dénoncé ce projet et affirmé que le camp chaviste comptait tout bonnement voler l'or des Vénézuéliens pour son propre bénéfice.

Mais ce jeudi donc, confirme The Guardian, un juge britannique a établi que Nicolas Maduro ne peut pas accéder aux lingots puisqu'il n'est plus, depuis près d'un an et demi, le dirigeant du Venezuela officiellement reconnu par le Royaume-Uni, que le président reconnu par intérim s'appelle Juan Guaido, le chef de l'opposition et président du parlement vénézuélien, reconnu par une soixantaine de pays... dont la France.  

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

Cette décision de justice, de l'avis général repris par El Pais, renforce la légitimité internationale de Juan Guaido. Est-ce qu'il va pouvoir lui-même pour autant utiliser les réserves d'or  pour consolider sa prise de pouvoir ? C'est moins sûr, car pour le moment comme l'affirme le quotidien espagnol la décision de la High Court de Londres n'est "pas un feu vert pour que l'or change de mains"

Les lingots vont rester coincés dans les coffres de la Banque d'Angleterre, car le litige est profond, tant d'un point de vue juridique que politique : la reconnnaissance de Juan Guaido par les Etats-Unis et leurs alliés est intevrvenue début 2019 mais depuis Juan Guaido n'a pas réussi à concrétiser cette prise de pouvoir, le Venezuela reste de facto géré par Nicolas Maduro et les siens avec un président de l'ombre, Juan Guaido, qui gère une pseudo-administration parallèle sans pouvoirs réels.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

La justice britannique, note encore The Guardian, n'a pas retenu le pardoxe soulevé par les avocats de Maduro qui ont constaté que le Royaume-Uni reconnaît toujours officiellement l'ambassadeur du Venezuela à Londres nommé par le président chaviste, et que réciproquement l'ambassadeur du Royaume-Uni à Caracas a bel et bien présenté ses lettres de créances à Nicolas Maduro en personne. La reconnaissance diplomatique serait donc une chose, la reconnaissance politique une autre, et la judiciaire une troisième encore.  

Dans ce mic-mac multi-dimensionnel, les 400 000 lingots d'or du Venezuela vont donc continuer à dormir dans leurs coffres-forts londoniens malgré , nous dit The Financial Times, les besoins criants de liquidité de l'Etat et la catastrophe sanitaire, économique et sociale qu'endure la population depuis des années et que les sanctions américains qui visent à pousser dehors Nicolas Maduro ne font qu'aggraver.  

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

L'affaire n'est de toute façon pas complètement  tranchée, puisque, je vous le disais en introduction, Caracas (version Maduro) a lancé une enquête pour "vol" de son or et annoncé sa volonté de faire appel de la décision de la High Court of Justice.

Nous terminons la semaine, une fois n'est pas coutume, dans un pub anglais.

Oui enfin rien ne sert de courir :les pubs et restaurants du Royaume-Uni ne rouvrent leur portes que ce samedi, dans un contexte épidémique qui n'est pas vraiment rassurant puisqu'il a  fallu renforcer les mesures de quarantaine par peur d'une seconde vague cette semaine dans la ville de Leceister par exemple. 

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

Mais tout de même, demain ce sera une étape majeure de ce déconfinement que Boris Johnson a appelé "la sortie de l'hibernation des Britanniques". Trois mois sans pouvoir aller au pub, note la chaîne Sky News, c'est vrai que ce n'est pas rien, surtout qu'on parle là d'un pilier de l'identité nationale... et puis il s'agit aussi de relancer l'économie sinistrée de l'hotellerie-restauration au Royaume-Uni. 

Alors, dès samedi, "tous au pub pour y boire quelques bières à la santé de la croissance retrouvée", c'est en substance la recommandation qu'a adressé aux Britanniques le ministère du Trésor cette semaine. En quelques heures, il s'est retrouvé au centre d'une polémique, surl'irresponsabilité de tels propos ; la police même a critiqué cet appel à se réunir et à boire, qui fait craindre des débordements dans les centres-villes alors que les règles de distanciation physique restent bien sûr en vigueur.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

Dans The Independent, on lit que  Boris Johnson a dû lui-même s'en mêler pour contredire son ministère et recommander aux Britanniques, je cite, de "ne pas trop en faire" samedi, d'y aller mollo sur les pintes au pub.. C'est vrai qu'en général "l'ours qui sort de son hibernation" ne se caractérise pas par sa modération, quand il est question de boire et manger. 

Boris Johnson, très critiqué dans sa gestion erratique de la crise sanitaire, a fait savoir pour sa part que "ce n'est pas tant la réouverture des pubs que celle de [son] coiffeur" qu'il attend avec impatience demain. Et là, il va pouvoir y aller sans modération.

Chroniques

7H40
26 min

L'Invité(e) des Matins d'été

La réinvention du tourisme et de ses imaginaires

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......