LE DIRECT
Chow Hang Tung lors de son arrestation par des policiers en civil. Elle avait dit sa volonté de se rendre à Victoria Park pour commémorer les victimes de Tiananmen, manifestation traditionnelle tous les 4 juin mais interdite pour cause de pandémie

Hong Kong : la répression continue pour empêcher l’hommage aux victimes de Tiananmen

5 min
À retrouver dans l'émission

Chow Hang Tung, militante pro-démocratie et vice présidente d’Alliance Hong Kong, a été arrêtée ce matin pour avoir incité à un rassemblement interdit, officiellement à cause de la pandémie. À Venise, le retour des navires de croisière mobilise Pro Navi et No Navi... et Mick Jagger.

Chow Hang Tung lors de son arrestation par des policiers en civil. Elle avait dit sa volonté de se rendre à Victoria Park pour commémorer les victimes de Tiananmen, manifestation traditionnelle tous les 4 juin mais interdite pour cause de pandémie
Chow Hang Tung lors de son arrestation par des policiers en civil. Elle avait dit sa volonté de se rendre à Victoria Park pour commémorer les victimes de Tiananmen, manifestation traditionnelle tous les 4 juin mais interdite pour cause de pandémie Crédits : XINQI SU - AFP

L'ancienne colonie britannique était, avec Macao, le seul lieu où l'on rendait hommage à ceux et celles qui, le 4 juin 1989, ont bravé le pouvoir chinois au péril de leur vie.

L'an dernier, et encore cette année, la veillée à la bougie dans le Park Victoria de Hong Kong a officiellement été interdite à cause de la pandémie... l'an dernier, il y a bien eu une veillée malgré tout.

L'arrestation ce matin de Chow Hang Tung, vice présidente de l'alliance Hong Kong qui organise traditionnellement cet événement, fait la une des informations politiques de Nikkei Asia, le quotidien sur l'Asie basé à Tokyo.

Cette arrestation a lieu alors que des milliers de policiers devraient patrouiller dans les rues de la ville aujourd'hui. Chow Hang Tung est accusée, selon l'une de ses proches, d'avoir encouragé un rassemblement non autorisé.

Il y a trois jours, la militante avait dit son intention d'aller seule à Victoria Park, et d'allumer une bougie lors d'une interview publiée par le site indépendant Hong Kong Free Press

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Même si nous ne pouvons pas organiser une veillée au Park Victoria, il y a d'autres alternatives. Vous pouvez sortir dans la rue, allumer une bougie, ça n'est pas interdit par la loi.      
(Chow Hang Tung)

La vidéo est rythmée par des extraits d'anciennes veillées.

Coupe carrée à frange, lunette noire à grosse monture, Chow Hang Tung raconte qu'il règne un climat de peur à Hong Kong, et que de moins en moins de gens osent s'associer à son association. 

Habituellement, à l'approche du 4 juin, on allait dans les écoles pour raconter ce qui s'était passé à Tiananmen, ce n'est plus le cas aujourd'hui, et cela nous prive de notre principale source de revenu. (Chow Hang Tung)

Il y a une semaine, Apple Daily, un quotidien hongkongais connu pour être critique envers Pékin avait consacré un très long portrait à l'avocate de 37 ans. 

Ses études à Cambridge, sa décision d'étudier le droit après le tremblement de terre au Sichuan en 2008, sa tête rasée, en solidarité avec Liu Xia, peintre, poète photographe elle aussi rasée et épouse du militant démocrate chinois Lu Xiaobo, figure emblématique des événements de Tiananmen, Prix Nobel de la paix en 2010, et mort d'un cancer en 2017 alors qu'il purgeait une peine de prison de 11 ans en Chine.  

"Avez-vous peur, allez-vous quitter le pays, êtes-vous prêtes à aller en prison, que craignez-vous le plus ?" l'interroge le journaliste. "Vivre une vie humiliante sans pouvoir dire la vérité, avoir peur à chacun de ses gestes", avait répondu la militante aujourd'hui mise sous les verrous.

Commémorer sans risquer la prison

Plusieurs journaux se font l'écho des idées des hongkongais pour rendre aujourd'hui hommage aux victimes de Tiananmen sans risquer la prison. Ici et ici

Allumer des bougies ou la torche de son smart phone dans son quartier, écrire les chiffres 4 et 6, comme 4 juin sur l'interrupteur de sa maison, pour qu'allumer la lumière soit un geste de commémoration, imprimer un rectangle noir de 4 centimètres par 6 sur un tee-shirt... voilà quelques idées qui tournent, notamment sur les réseaux sociaux.
 

Dans le China Digital Times, site basé en Californie, on apprend que Lee Cheuk-yan, l'un des militants pro-démocratie organisateur de ces veillées et emprisonné pour son rôle dans les manifestations de 2019 à Hong-Kong, a déclaré à des amis qu'il enverrait des signaux de fumée avec une cigarette allumée depuis sa cellule de prison.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

Les immeubles flottants de retour à Venise

La presse italienne se fait l'écho de l'arrivée à Venise du premier bateau de croisière depuis 17 mois.

Plus qu'un bateau, c’est un immeuble flottant, c'est le MSC Orchestra, plus de 13 étages, 3000 passagers en temps normal, mais covid oblige 650 seulement monteront à bord demain après-midi depuis le bassin San Marco.

Et face à eux, il y aura demain deux manifestations : l'une nommée PRO Navi, et l'autre NO NAVI. 

Venise, le premier Grand Navire post-pandémique arrive. Et il fait le slalom entre les canaux, comme toujours, titre La Repubblica.

Il Corriere Della Serra se fait l'écho de ceux et celles qui vont retrouver de l'ouvrage grâce à ce départ de croisière: une centaine de personne au moins. Les taxis, les guides, ceux qui gèrent l'enregistrement et l'accueil des passagers. 

"Au lieu des 500 bateaux par été, il y en aura une soixantaine, soit 3 par week-end anticipe pour s’en féliciter" précise le responsable d'une association professionnelle, cité par il Corriere.

"C'est un signe positif de reprise", concède un conseiller municipal de la Ligue du Nord cité par la Réppublicca, " mais ce n'est pas idéal pour le respect du patrimoine artistique et culturel de Venise et de sa lagune ".

L'autorité portuaire cherche elle à ménager les PRO et les NO. "Le tourisme que nous connaissons est terminé, explique le président de cette autorité, toujours dans la Repubblica, ce n'est plus l'économie du tourisme mais l'économie du visiteur". Comprenne qui pourra....

L'amarrage des gros navires à Venise mobilise bien au-delà des frontières italiennes. De  nombreux artistes internationaux ont écrit cette semaine une lettre au président italien, et au chef du gouvernement Mario Draghi pour demander un arrêt définitif de la circulation des navires de croisière dans la cité des Doges. Francis Ford Coppola, Tilda Swinton, Mick Jagger...

En théorie, une loi sur les grands navires limite leur circulation dans la lagune de Venise, rappelle Il Corriere della serra, mais elle n'est pas applicable. "Nouvelles règles, ancien itinéraire" surtitre, ironique, le journal.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

Un appel international est lancé, visant à faire émerger des idées pour implanter un nouveau port pouvant accueillir les gros navires dans la lagune devait être lancé fin mai. Le processus a pris du retard, mais l’idée de l’appel n’est pas abandonnée. Donc vous pouvez réfléchir à l'avenir des croisières de masse dans la cité des Doges si vous ne savez pas quoi faire ce week-end.

Chroniques

7H40
40 min

L'Invité(e) des Matins

René Frydman : "Avec la venue au monde d'un enfant, on touche au sacré, à l'essentiel"
L'équipe
Production

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......