LE DIRECT
Le candidat socialiste Lenin Moreno fait le V de la victoire aux élections en Equateur.

L'Amérique latine face à la démocratie

4 min
À retrouver dans l'émission

En Equateur ou au Venezuela. La revue de presse internationale par Annabelle Grelier.

Le candidat socialiste Lenin Moreno fait le V de la victoire aux élections en Equateur.
Le candidat socialiste Lenin Moreno fait le V de la victoire aux élections en Equateur. Crédits : JUAN RUIZ / AFP - AFP

Parfois les sondages se trompent de peu , ils avaient annoncé un 50 / 50 pour le deuxième tour et ce n'est pas tombé loin.

Oui en Equateur, il y avait des élections ce dimanche pour désigner le successeur de Rafael Corréa. Les résultats ce matin donnent un léger avantage au socialiste Lenin Moreno, candidat du parti au pouvoir avec 51% sur son adversaire , l'ex banquier Guillermo Lasso qui lui affichait 49% des suffrages. Un résultat d'autant plus serré que le candidat malheureux a d'ores et déjà dénoncé la fraude et s'est dit prêt à contester le résultat.

Il faut dire que le président Correa n'a pas ménagé sa peine pendant cette campagne électorale. Alors que lui même avait été élu par deux fois dés le premier tour , sa succession s'annonçant la plus serrée de la décade, il aurait comme le rapporte le Wall Street Journal mis les bouchées double pour convaincre les électeurs de choisir le socialisme et ne pas céder au virage à droite, virage déjà observé dans les pays voisins. "Il a été très actif dans la campagne " remarque un professeur de sciences politiques de l,université de Quito relatant les récentes inaugurations d'hôpitaux , d'écoles et d'ouvrages en tous genres " les gens croient qu'en élisant le candidat de Correa , ils continueront a bénéficier de nouvelles aides et d'infrastructures , ce que nous pourrions qualifier de politique clientéliste" assure t-il. Trois jours avant le vote le gouvernement a ouvert 4 nouveaux centres de santé dans 4 provinces , pendant que le président Correa coupait le ruban lors de la cérémonie d'inauguration du nouvel hôpital de la grande ville côtière de Guayaquil , la ville natale de son opposant , un évènement couvert en direct par la chaîne de télévision nationale. Une semaine avant , il avait inauguré 34 écoles et attribué 40 logements aux officiers de police et leur famille dans la cadre du plan révolution citoyenne. Cette semaine a vraiment été une semaine de rêve" déclarait Corréa dans les interviews à la télévision posant devant les nouvelles infrastructures " la révolution ne s'arrêtera pas " déclarait il à la population.

De son côté Guillermo Lasso , la candidat conservateur qui séduisait la classes moyennes affectées par la crise du à la chute des cours du pétrole n'aurait pas eu les mêmes faveurs médiatiques , toujours selon le Wall Street journal rapportant les attaques du public lors d'un match de foot lui lançant des pierres l'accusant de s'être enrichi pendant la crise financière de 1999 alors qu'il était ministre de l'économie. Guillermo Lasso aura eu beau inviter la crise du Venezuela dans la campagne et le spectre d'un coup d'état , ses arguments auraient échoué à convaincre l'électorat , mais de peu...

Le Venezuela où la démocratie menace de s'effondrer titre le New York Times

Quand Hugo Chavez a pris le pouvoir au Venezuela il y a 20 ans, il était supposé sauver la démocratie et aujourd'hui il est en train de la faire exploser" assure le correspondant du New York Times relatant les derniers événements survenus ce week end. La Cour suprême vénézuélienne a renoncé à s'attribuer les pouvoirs du Parlement et à conférer des prérogatives élargies au président Nicolas Maduro, qui a paru reculer face aux pressions internationales. Ce recul est intervenu après un Conseil de défense réunissant des représentants des principales institutions du pays, convoqué par M. Maduro, qui s'est fait conciliant face à ce qu'il a lui-même qualifié "d'impasse" dans la crise politique que traverse le Venezuela....Le président a offert de renouer le dialogue avec la coalition d'opposition de centre droit, la Table de l'unité démocratique (MUD), suspendu depuis décembre.

Le camp de Maduro est engagé dans un bras de fer avec l'opposition antichaviste depuis qu'elle a largement remporté les législatives de décembre 2015. Le Parlement, dominé depuis décembre 2015 par l'opposition de centre droit au président socialiste, a déclaré que ce recul était insuffisant, estimant que se poursuivait un "coup d'Etat" voulu par Mr Maduro pour renforcer son pouvoir.

Et les prisons se remplissent d'opposants politiques rapporte le New York Times. Pour Braulio Jatar , ce devait être le scoop de l'année , ce journaliste d'un site d'information venezuelien avait filmé le président poursuivi par une foule en colère criant de faim. Dans la nuit les forces de l'ordre sont venues l'arrêté et ont confisqué tout son matériel raconte son épouse et depuis je suis toujours sans nouvelles , il aurait été emprisonné. Au moins 114 opposants seraient aujourd'hui derrière les barreaux selon les organisations des Droits de l'Homme , prés de 7000 d'autres y auraient été placés depuis 2013 par Maduro rapporte le journal.

L'équipe
Production

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......