LE DIRECT

Le genre à l'école et la mixité filles-garçons

53 min
À retrouver dans l'émission

Vous avez sûrement entendu parler cette semaine de l’étude publiée par le centre Hubertine Auclert sur les supports pédagogiques utilisés en CP : moins de filles et de femmes dans les manuels scolaires et les livres jeunesses, des rôles stéréotypés pour tous. Encore aujourd’hui l’école ne sait pas trop quoi faire de la question du genre (le mot est lancé) et quand le ministère de l’éducation s’attaque à la problématique, comme avec les ABCD de l’égalité, il finit par reculer devant l’incompréhension d’une partie, pas si importante, de l’opinion, et décevoir les attentes qu’il a lui-même suscitées.

La question reste brûlante, pas à cause des contestations non, mais à cause des vrais problèmes d’inégalités, de discriminations et de violences symboliques ou réelles, parce que les individus finissent par performer des stéréotypes que l’école n’a jamais remis en question et que cela conditionne leur existence même, les privant d’une certaine forme de liberté.

C’était donc le sujet du premier forum public Rue des écoles samedi dernier à Libourne en partenariat avec le Centre national d’évaluation du système scolaire, Canopé et le Ligue de l’enseignement, et je tiens à dire que les échanges avec les intervenants et le publics furent passionnants. Nous avons invités deux des intervenants de ce forum dans cette émission, ainsi qu"un enseignant.

Yves Raibaud ; Yannick Kiervel
Yves Raibaud ; Yannick Kiervel Crédits : L. Jennepin - Radio France

Avec :

Johanna Dagorn , chercheuse associée en sciences de l'éducation à l'Université Bordeaux 2 (en duplex depuis Bordeaux)

Yves Raibaud , géographe, maître de conférence à l'Université Bordeaux-Montaigne

Yannick Kiervel, professeur des écoles


L'actualité de l'éducation avec Marie-Caroline Missir , de l'Etudiant.fr

Un départ de la ministre après les régionales ?

Najat Vallaud Belkacem, "la communicante devenue stratège", comme l'écrivent nos confrères du Monde cette semaine a mené ses réformes au pas de charge...objectif tout boucler avant les régionales : l’évaluation, les programmes, la réforme du collège. Son cabinet bruisse maintenant de son départ début 2016 pour un ministère régalien ou pour les affaires sociales.

Le budget com à la diète

Pour Rue des écoles, j’ai épluché les comptes de la Nation, enfin surtout ceux de l’Education nationale. Selon les documents budgétaires, l’enveloppe consacrée aux dépenses de communication du ministère a diminué de 200 000 euros entre 2015 et 2016, de l’argent gagné sur les événements comme le salon de l’éducation ou sur la veille des médias. Faut-il comprendre qu'être une bonne communicante permettrait de faire des économies? Les nouveaux moyens de communication: compte Twitter, Facebook ou vidéo sur dailymotion, très puissants sont surtout beaucoup plus économiques...

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------La chronique de Libie Cousteau , grand reporter à l'Express, sur la 1ère année d'étude de médecine


Intervenants
  • chercheuse associée en sciences de l'éducation à l'Université Bordeaux 2
  • professeur des écoles
  • Géographe, Maître de conférences HDR à l'Université Bordeaux Montaigne, Adess Cnrs.
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......