LE DIRECT
Savoir si l’on est – ou si l’on a un enfant – « surdoué », est devenue une préoccupation au cœur de l’éducation, de la société, comme du monde professionnel.

L'école gâche-t-elle des intelligences ?

30 min
À retrouver dans l'émission

Intelligent à l’école, oui mais pas trop, oui mais comme il faut. Les différentes manières d’être intelligent ne sont pas traitées à la même enseigne dans la scolarité … Et puis d’ailleurs, comment se représente-t-on l’intelligence, nous parents, élèves, enseignants ? Et que signifie être scolaire?

Savoir si l’on est – ou si l’on a un enfant – « surdoué », est devenue une préoccupation au cœur de l’éducation, de la société, comme du monde professionnel.
Savoir si l’on est – ou si l’on a un enfant – « surdoué », est devenue une préoccupation au cœur de l’éducation, de la société, comme du monde professionnel. Crédits : Westend61 - Getty

Rue des écoles , aujourd'hui, où l’on parle de l’intelligence à l’école.

Notre école gâche-t-elle des intelligences ? 

C’est en filigrane la question posée par les deux auteurs que nous recevons aujourd’hui,

Stéphanie Crescent et Carlos Tinoco  quisont tous deux enseignants.

La première s’intéresse aux différents types d’intelligence et le second aux enfants surdoués  .. et ils vont avoir des tas de choses à se dire !

Ces questions permettent d’ouvrir d’autres perspectives sur les apprentissages et la transmission, avec nos deux invités :

- Stéphanie Crescent , enseigne l'anglais en région parisienne, elle est aussi formatrice d'enseignants, et est l' auteur de Tous intelligents !  aider son enfant à l'école - Préface de Pierre-Marie Lledo (Editions Odile Jacob, mars 2014).

- Carlos Tinoco , agrégé de philosophie, professeur et psychanalyste, il est l'auteur de Intelligents, trop intelligents.  Les "Surdoués" de l'autre côté du miroir  (Jean-Claude Lattès, avril 2014)

Tous deux sont d'accord pour dire qu'il est important de "repérer" tout de suite la singularité de chaque élève , de voir ce qui les intéresse, quel est leur "désir" , pour leur permettre ensuite de faire évoluer cette singularité en l'approfondissant et qu'elle permette, ensuite, de faire progresser une grande partie de la classe..

  • Musique diffusée  en cours d'émission : Slide  - par l'orchestre tout puissant - Marcel Duchamp.
  • Et puis enfin un mot sur la riche actualité de l’école cette semaine,

Je vous renvoie vers les excellents papiers publiés par nos partenaires

Le premier est signé Marie Caroline Missir, sur les ajustements de Benoit Hamon de la réforme des rythmes scolaires – avec possibilité de libérer pour les communes maintenant une après midi entière par semaine – 3 lecons pour un recul, à lire sur l’Express.fr

http://www.lexpress.fr/education/hamon-et-les-rythmes-scolaires-trois-lecons-pour-un-recul_1512024.html

Sur le même site, « Les parents fléau de l’école » de Claude Lelièvre suite au rapport de Georges Fotinos paru hier qui indique que la moitié des directeurs d’école rencontrent des difficultés avec les parents – pour l’historien le problème remonte à loin ! On en parlait déjà sous Jules Ferry !!

http://www.lexpress.fr/education/les-parents-fleau-des-ecoles_1534207.html

Enfin, la crise des recrutements continue – les Capès de Maths et de lettres classiques sont loin de faire le plein ! En arts plastiques il n'y a que 156 admis pour 260 postes. En sciences économiques et sociales 151 nouveaux enseignants sont acceptés pour 170 postes. La situation est bien pire en maths où on compte 793 certifiés pour 1592 postes

A lire sur le cafe pedagogique.net

http://www.cafepedagogique.net/LEXPRESSO/Pages/2014/04/30042014Article635344377409854771.aspx 

Intervenants
L'équipe
Production
Avec la collaboration de
Réalisation

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......