LE DIRECT
Vaccination contre la méningite de type C en 2007 à l'école Aigueperse de Limoges après six cas de méningite de type C recensés dans le département, dont deux mortels

Santé des élèves, l'urgence

44 min
À retrouver dans l'émission

Alors que le nombre de médecins scolaires atteint un chiffre alarmant, quel rôle pour l'école dans la prévention sanitaire et quelle place pour la santé dans l'éducation?

Vaccination contre la méningite de type C en 2007 à l'école Aigueperse de Limoges après six cas de méningite de type C recensés dans le département, dont deux mortels
Vaccination contre la méningite de type C en 2007 à l'école Aigueperse de Limoges après six cas de méningite de type C recensés dans le département, dont deux mortels Crédits : ANTOINE PARAT - AFP

Qu’est-il arrivé à la médecine scolaire ? Pour ne prendre qu'un exemple, la pénurie de médecins scolaires dans certaines zones du territoire est  devenue telle que les visites médicales obligatoires des élèves ne sont même plus assurées. 

Comment expliquer cette déshérence alors que  plans et discours volontaristes se succèdent année après année ? La  prévention est un point faible de notre système de santé, la médecine scolaire en fait-elle les frais ? Le difficile passage des discours aux actes s'explique-t-il par une forme d'indifférence aux inégalités ? La vision traditionnelle de l'élève, qui n'est pas tout à fait l'équivalent d'un enfant dans nos représentations scolaires, est-elle encore trop prégnante ?

Avec : 

Fatma Bouvet de la Maisonneuve, psychiatre, Co rapporteure d’un rapport du Conseil économique social et environnemental (CESE) : "Pour des élèves en meilleure santé" paru en mars.

Certaines personnes de l’équipe d’éducation ont parlé de sacrifices générationnels. Toutes les catégories sociales peuvent être touchées, mais il existe aussi une grande inégalité territoriale, comme à Mayotte ou en Seine-Saint-Denis. 

Les enseignements sont très demandeurs en formation de santé et ils sont bouleversés face à des situations devant lesquelles ils sont impuissants. 

Patricia Colson, médecin de l’Education nationale et secrétaire générale du SNAMSPEN/ Sgen-CFDT, syndicat  national des médecins de santé publique de l’Éducation nationale  et représentante de l’Union confédérale des médecins salariés de France à la Conférence Nationale de Santé.

La connaissance du métier [médecin scolaire] n’est pas à la hauteur des enjeux. C’est un métier passionnant mais peu connu. Le salaire est peu attractif. 

Le cœur de nos missions - la santé des élèves - s’efface devant les questions administratives. Nous ne travaillons qu’en urgence sans pouvoir faire de prévention (…) Le problème c’est le manque de visibilité et de mieux permettre le repérage du médecin scolaire par les élèves.

Sofia, 12 ans, ambassadrice de l’Unicef, auditionnée pour le rapport du CESE.

L’infirmière scolaire est une bonne interlocutrice mais la plage horaire est trop mince : il n’y a pas assez de disponibilitéS. Pour être mis en confiance, il faut du temps aux enfants. 

Les questions de harcèlement font partie des questions de santé. 

Le journal de l’éducation de Marie-Caroline Missir.

Le reportage de Sophie Bober:

"Pour la 1ère fois, les lycéens ont existé", avec le cinéaste et agitateur Romain Goupil, auteur avec Daniel Cohn-Bendit du documentaire La Traversée, prochainement sur France 5 - 1er volet 1968.

Intervenants
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de
À venir dans ... secondes ...par......