LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Les Halles, Paris, France

En a-t-on fini avec les Halles ?

58 min
À retrouver dans l'émission

Le cœur du Paris populaire s’est-il arrêté de battre avec les Halles ou a-t-on réussi à réinventer cet espace plus que tout autre chargé d’histoire et d’affect ?

Les Halles, Paris, France
Les Halles, Paris, France Crédits : Getty

Matthieu Garrigou-Lagrange s’entretient avec Jean-Louis Violeau, sociologue, enseignant à l’école d’architecture de Nantes et à l’école urbaine de Sciences-po Paris, auteur de l’ouvrage Les Halles, de la contre-culture aux cultures parallèles, publié en 2018, chez Paris-Editions B2.

Pour comprendre l’histoire des Halles, il faut prendre les choses à l’envers et partir de 1981 pour arriver à 1968. Avec toujours en tête cette question : pourquoi a-t-on voulu "en finir" avec les Halles ? Entre ceux qui regrettent qu’elles n’aient pas été détruites sous les bombes comme Londres, ceux qui les croient responsables des embouteillages dans Paris, d’être un dépotoir infesté de rats : elles sont accusées de tous les maux. Les Halles déplacées à Rungis, le cœur de Paris n’allait-il pas s’arrêter de battre emporté par la vague moderniste qui déferlait de la Défense, en passant par la Tour Montparnasse et le front de Seine ? La résistance s’installe, le peuple aime les Halles. Pendant ce temps, les architectes, pas moins de 500, planchent sur des projets pour combler ce trou qui se creuse au gré des destructions. Que choisir ? Les débats font rage… jusqu’au jour où Jacques Chirac envoie tout valser et s’autoproclame "Architecte en chef !" 

Chroniques
15H54
2 min
La Pièce jointe
"Châtelet-Les Halles", l'hymne reggae de Mushapata
Intervenants
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......