LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Pochette d'album originale de "Love on the beat", composé par Serge Gainsbourg et sorti en 1984.

Love on the beat, album scandaleux ?

58 min
À retrouver dans l'émission

Le seizième disque de Serge Gainsbourg, intitulé "Love on the Beat" et sorti en 1984, révèle les puissantes attaches du compositeur à ses racines transatlantiques et pousse son sens de la provocation à son ultime degré.

Pochette d'album originale de "Love on the beat", composé par Serge Gainsbourg et sorti en 1984.
Pochette d'album originale de "Love on the beat", composé par Serge Gainsbourg et sorti en 1984.

Il semble qu'avec ce disque, Gainsbourg a voulu s’éloigner le plus possible de la scène française et européenne. Âgé de cinquante-six ans et toujours à la poursuite de nouvelles expériences, il fait la rencontre de Billy Rush, par l'entremise de Jean-Pierre Weiller, l’ancien label manager de Phonogram à Paris expatrié aux Etats-Unis depuis 1981. Ce qui fut d'abord un "choc des cultures" entre l’Amérique et le Vieux Continent est vite devenu l'occasion d'une synergie musicale dont l'album sera le produit. 

Pousser toujours plus loin la provocation

Le "génie de Gainsbourg", tel qu'en fit l'expérience Weiller, a fini par se révéler avec la création de nouvelles mélodies qui puisaient directement dans une source d'inspiration commune des deux musiciens : le rythme and blues. Le single "Love and the beat" est l'équivalent américain du coït de "Je t'aime moi non plus", avec pour différence que les gémissements de Jane Birkin sont décuplés en hurlements, ceux de Bambou, la dernière compagne et muse du compositeur. Ce disque fait donc office de tremblement de terre dans l'édifice moral encore massif aux Etats-Unis, mais aussi en Europe. La plupart des morceaux du disque sont en effet la transmission sublimée de certains fantasmes érotiques, comme l'inceste dans le cas de "Lemon Incest", dans lequel chante sa fille de treize ans, et qui pousse toujours plus loin la provocation. On y découvre également un Gainsbourg qui se revendique homosexuel, ou bisexuel, et qui pose, travesti, sur la pochette de l'album. A l’époque Gainsbourg représentait aux yeux de beaucoup, le summum de la modernité. Mais au-delà du scandale qu'a suscité Love on the beat, que dire de sa musicalité, de sa composition ou de son exploitation commerciale ? 

  • Les invités : Alex Beaupain, auteur-compositeur-interprète et compositeur de musiques de films, dont le dernier album, intitulé Love on the beat constitue une reprise en intégralité de l’album de Serge Gainsbourg, avec l'Orchestre Philharmonique de Radio France. Christophe Geudin, journaliste, auteur de plusieurs ouvrages consacrés à la musique et au cinéma et co-auteur du livre Gainsbook : En studio avec Serge Gainsbourg paru en 2019 aux éditions Seghers.
Intervenants
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......