LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Portrait de la peintre Sonia Delaunay dans son atelier, 1965.

Quelle fut la vie de Sonia Delaunay ?

58 min
À retrouver dans l'émission

Pionnière de l’abstraction, Sonia Delaunay fait dialoguer les couleurs avec élégance dans une sorte d’ivresse du mouvement. Géniale touche-à-tout et vigilante femme d’affaires, elle s’exprime aussi bien dans des peintures ou des vêtements et des costumes de scènes qu’elle crée.

Portrait de la peintre Sonia Delaunay dans son atelier, 1965.
Portrait de la peintre Sonia Delaunay dans son atelier, 1965. Crédits : Getty

Matthieu Garrigou-Lagrange s’entretient avec Sophie Chauveau, romancière et biographe. Elle a exploré la vie de grands artistes tels que Vinci, Botticelli, Fragonard ou Picasso et est l’auteure de la biographie de Sonia Delaunay intitulée "Sonia Delaunay. La vie magnifique", aux éditions Tallandier en 2019.

Sa vie commence comme un conte de fée. Sonia Delaunay, née Sarah Stern, grandit dans un "Shtetl" (quartier juif)  de Gradijsk  en d’Ukraine, avant de partir vivre chez son oncle à l’âge de cinq ans où elle découvre l’avant-garde et le luxe. Après des études aux Beaux-arts de Saint-Pétersbourg et en Allemagne, c’est à Paris, au contact d’artistes tel que Picasso, dont elle se méfiait par ailleurs, qu’elle rompt avec le réalisme. Elle  est âgée de 23 ans, quand elle rencontre le peintre Robert Delaunay en 1908, un homme machiste, égoïste, coureur et colérique auquel elle pardonne tout, tant elle le trouve génial. Le couple est uni dans la peinture comme d’autres dans la foi. Leur travail sur la couleur débouche sur "le simultanéisme", il est inspiré par le chimiste Michel-Eugène Chevreul qui établit la loi du contraste simultané des couleurs (les couleurs se modifient les unes les autres par leur proximité). La transposition en couleur du poème de Blaise Cendrars : La prose du Transsibérien et de la petite Jeanne de France en est une magnifique illustration. Elle va de plus en plus s’engager dans l’abstraction et sans jamais rien renier de son art, devenir décoratrice. Femme d’affaires, elle ouvre une boutique et crée des costumes pour la ville, la scène ou le sport, s’implique dans des projets architecturaux. On est en 1937, les Delaunay sont célèbres. Robert tombe malade, Sonia, malgré les risques encourus, l’emmène à travers  la France occupée à la recherche de médecins. A la mort de Robert, en 41, elle va faire vivre l’œuvre de son mari et reprendre la sienne. Avec succès.  Elle sera exposée, décorée et célébrée partout dans le monde jusqu’à sa mort  à l’âge de 94 ans.

Chroniques
15H54
2 min
La Pièce jointe
La Prose du transsibérien, le poème en couleurs de Blaise Cendrars
Intervenants
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......