LE DIRECT
Simulation de la fusion de deux trous noirs.

100 ans après leur prédiction, qu’apporte la détection des ondes gravitationnelles ?

56 min
À retrouver dans l'émission

Les ondes gravitationnelles, prédites par Einstein il y a un siècle, ont été directement observées sur Terre pour la première fois. Que change cette découverte fondamentale pour l'exploration de l'univers ? Permet-elle de mieux comprendre la gravité, cette mystérieuse attraction entre les corps ?

Simulation de la fusion de deux trous noirs.
Simulation de la fusion de deux trous noirs. Crédits : Christopher E. Henze - Nasa

Rediffusion du 26 février 2016

Le 11 février 2016, les chercheurs de l’observatoire américain LIGO ont annoncé : « Nous avons détecté des ondes gravitationnelles ! Nous l’avons fait ! ». En réalité, cette détection date du 14 septembre 2015. Ce jour là, à 9h00, 50 minutes et 45 secondes, la Terre a été déformée par le passage de l’onde émise 1,3 milliard d’années plus tôt par la fusion de deux trous noirs dans l’espace. Si la description de cette découverte tient en une phrase, il aura fallu toute l’imagination d’Albert Einstein, 100 ans de patience et un exploit technologique sans précédent pour pouvoir la prononcer. Car tout est bonnement extraordinaire dans cette affaire. Nous allons nous attacher, au cours de cette émission, à comprendre pourquoi il s’agit bien d’un exploit scientifique du même ordre que celui de la mise en évidence de l’existence du boson de Higgs en 2012. Nous verrons également quelles sont les conséquences de cette découverte expérimentale pour l’avenir de l’astronomie. En quoi la détection des ondes gravitationnelles peut-elle nous apporter une vision nouvelle de l’univers, de ce qui s’y produit et, peut-être, de ce qui s’est passé à son origine, lors du fameux Big Bang.

Nathalie Deruelle et Pierre Binetruy
Nathalie Deruelle et Pierre Binetruy Crédits : Xavier Coppolani - Radio France

[VIDEO] Ondes G: Les traces d'un orgasme cosmique

[ARTICLE] Ondes gravitationnelles : l'Homme a senti passer le souffle de l'univers

Liens: LIGOVIRGOLISA

.

Intervenants
  • chercheur au CNRS (directeur de recherche), membre du laboratoire AstroParticule et Cosmologie de Paris-Diderot (et affiliee a l'Institut Yukawa de Kyoto).
  • professeur à Paris Diderot, responsable français de la mission LISA de recherche d’ondes gravitationnelles
  • généticien, spécialiste de l’évolution, professeur au Museum national d’histoire naturelle.
  • Physicien
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......