LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Allons-nous manquer de terres rares ?

57 min
À retrouver dans l'émission

Terres rares
Terres rares
Les terres rares - données de l'United States Geological Survey - ©USGS Scandium, Yttrium, Lanthane, Cérium, Praséodyme, Néodyme, Samarium, Terbium, Erbium… Ces noms ne vous disent sans doute pas grand chose. Pourtant, ils se cachent au cœur de bon nombre d’objets quotidiens tels que les écrans plats, les pots d’échappement catalytiques, les thermomètres électroniques, les fibres optiques, les lasers, les aimants permanents ou les batteries rechargeables des voitures électriques ou hybrides. Sans parler des ampoules d’éclairage. Ces éléments chimiques appelées « terres rares » pourraient mériter de plus en plus leur nom au cours des prochaines décennies. Ils rejoignent en effet la cohorte des matières premières en voie d’extinction sur Terre, en tête desquelles on trouve le pétrole ou l’uranium, dont nous avons parlé dans cette émission. Une pénurie de terres rares aurait pourtant des conséquences graves pour l’économie mondiale. Paradoxalement, ces terres rares sont assez répandues dans la croute terrestre. Mais c’est leur extraction qui se révèle laborieuse, tout comme le faible nombre de sites exploitables. Par ailleurs, la production mondiale semble augmenter rapidement. Elle a atteint 124 000 tonnes en 2009 dont 120 000 tonnes produites par la Chine. En 2010, selon l’US Geological Survey, la Chine, à elle seule, en aurait mis 130 000 tonnes sur le marché. Ce pays absorbe, par ailleurs, plus de 50% de la production mondiale, contre 25% pour le Japon et 10% pour les Etats-Unis et l’Union européenne. Les réserves mondiales sont estimées à environ 100 millions de tonnes ce qui peut paraître considérable par rapport à la quantité extraite chaque année. Mais la concentration de 97% de la production en Chine pose d’ores et déjà de sérieuses questions sur l’avenir de l’utilisation des terres rares dans l’industrie high tech. - Quels sont les problèmes particuliers que pose l’extraction des terres rares ? - Comment se fait-il que la Chine détienne aujourd’hui un quasi monopole sur leur production ? - Est-il possible de reconstruire une filière de production de terres rares en Europe ou aux Etats-Unis ? - Le recyclage des déchets industriels est-il une solution viable et peut-il pallier durablement une pénurie mondiale ? - Quels sont les alternatives aux terres rares ? **Invités:** **Patrice Christmann, ** directeur adjoint de la direction de la stratégie au BRGM, responsable de la stratégie ressources minérales du BRGM (Bureau de Recherches Géologiques et Minières), **Hervé Grimaud** , directeur général de Récylum, **Claire de Langeron** , déléguée générale de la Fedem (Fédération des minerais, minéraux industriels et métaux non ferreux), **Dominique Leglu** , directrice de la rédaction de *Sciences et Avenir* **En partenariat avec:**
science et avenir
science et avenir Crédits : Radio France
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......