LE DIRECT
Cours de physique sur le relativité à l'Ecole Polytechnique

Bac Blanc: Quelle physique enseigne-t-on en terminale S ?

56 min
À retrouver dans l'émission

La réforme de 2012 des programmes de physique-chimie a, pour l'instant, largement échoué à atteindre son principal objectif: rendre le goût de cette discipline aux élèves et les conduire ainsi à s'engager dans les filières scientifiques de l'enseignement supérieur. Pour quelles raisons ?

Cours de physique sur le relativité à l'Ecole Polytechnique
Cours de physique sur le relativité à l'Ecole Polytechnique Crédits : Ecole polytechnique

Science publique vous propose aujourd’hui le dernier volet des émissions de Culture Sciences qui, tout au long de cette semaine, vous ont parlé du bac blanc en sciences. Un dernier volet consacré à la physique-chimie.

Juste avant les épreuves du « bac blanc », nous allons nous interroger sur le programme de physique-chimie en nous concentrant sur la physique car le sujet est particulièrement vaste. Le contexte reste, depuis de nombreuses années, celui de la désaffection des élèves du secondaire pour les filières scientifiques. C’est d’ailleurs ce phénomène qui a largement motivé la réforme de 2012. Comment rendre la physique-chimie plus attractive ? L’an dernier, lors de notre émission sur la préparation au bac lui-même, nous avions abordé l’un des aspects importants de cette réforme : l’introduction d’un exercice très concret avec documents dans l'épreuve du bac. Ainsi, les élèves traitent des questions sur la passe en avant au rugby, l’autonomie en plongée sous-marine, le gonflage d’un ballon de football ou l’homéopathie...

Le problème posé par le programme de physique-chimie au bac tourne autour de deux questions. Apporte-t-il les bases nécessaires aux études supérieurs en sciences, qu’il s’agisse des classes préparatoires aux grandes écoles ou de l’université, et suscite-t-il le désir des élèves de s’y engager ? Donne-t-il les connaissances essentielles aux futurs citoyens pour les rendre capables de comprendre les avancées de la science du 21ème siècle ?


Intervenants
  • chercheur en astrophysique relativiste et professeur à l'Université de tours
  • président de l'UdPPC (l'union des professeur de physique-chimie)
  • directeur de recherche au CNRS et au laboratoire de physique théorique de l’école normale supérieur de paris. Travaille depuis 1990 de mannière intermittente sur l’organisation de l’enseignement des sciences et depuis un an dans un groupe qui
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......