LE DIRECT

Club Science publique - Ettore Majorana : Qu'est-ce qu'un génie?

55 min
À retrouver dans l'émission

Génies de la physique: Galliée, Newton, Majorana, Einstein et Dirac
Génies de la physique: Galliée, Newton, Majorana, Einstein et Dirac

Le mot génie est particulièrement polysémique. Les sens qu’on lui attribue dans le dictionnaire vont de l’esprit ou du démon, bon ou mauvais, qui présidait à la destinée de chaque homme dans le polythéisme, on parle alors de bon ou mauvais génie, jusqu’au génie civil, maritime ou militaire. En passant par la médecine avec le génie inflammatoire ou bilieux. Le sens qui nous intéresse aujourd’hui est celui qui concerne des personnes qui disposent d’un talent inné, d’une disposition particulière à certaines choses. Dans le domaine des sciences, les noms de génies abondent, même si la frontière avec le talent supérieur ou le don particulier est sans doute mal définie. Certains esprits, néanmoins, ne font pas débat. Le qualificatif de génie n’est guère discutable lorsqu’on parle de Galilée, de Newton, de Darwin ou d’Einstein.

Mais comment qualifier ce qui distingue ces savants des chercheurs plus ordinaires ? La question devient encore plus intéressante lorsque l’on se penche sur le cas d’un personnage inconnu du grand public mais que la communauté scientifique s’accorde à qualifier de génie. Ce cas particulier, c’est celui d’Ettore Majorana, physicien théoricien né en 1906 et disparu en 1938, à 31 ans. Disparu, est un terme particulièrement approprié. En effet, le corps d’Ettore Majorana n’a jamais été retrouvé et les causes de sa mort restent mystérieuses malgré une lettre qui plaide pour le suicide, peut-être par noyade. Ettore Majorana a travaillé à Rome avec un autre grand nom de la physique, Enrico Fermi. Il n’a publié qu’une poignée d’articles dont les trois derniers, publiés en 1932, sont considérés comme des contributions scientifiques majeures à la physique atomique. L’avance d’Ettore Majorana sur son temps était telle qu’il a fallu des décennies pour mesurer tout l’intérêt de ses travaux.

  • Le cas d’Ettore Majorana permet-il de cerner les caractéristiques de ce que l’on nomme un génie ?

  • Comment ce génie est-il reconnaissable du vivant d’une personne ?

  • L’émergence d’un génie est-elle liée à une organisation particulière de la recherche scientifique ?

  • En d’autres termes, l’évolution de la physique, par exemple, au cours des dernières décennies est-elle compatible avec l’apparition d’un nouveau génie ?

Intervenants
  • Physicien
  • Physicien, professeur à l'Ecole centrale à Paris et directeur du laboratoire de recherche sur les sciences de la matière au CEA (Commissariat à l'Energie Atomique), docteur en philosophie des sciences, spécialiste du temps
  • physicien nucléaire
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......