LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Club Science Publique : Les essais de la bombe atomique française en Algérie

58 min
À retrouver dans l'émission

En direct du salon du Livre de Paris - Porte de Versailles

Premier essai de la bombe atomique française
Premier essai de la bombe atomique française

La guerre d’Algérie fait partie des pages sombres de l’histoire de France sur lesquelles nous sommes longtemps restés privés d’informations précises. Au cours de cette même période, un autre événement s’est déroulé en Algérie dans le plus grand secret : les premiers essais de la bombe atomique française. Le 13 février 1960, la France fait exploser sa toute première bombe nucléaire, baptisée Gerboise bleue, sur le site de Reggane dans le Sahara Algérien, à 600 km au sud de Bechar. Ce tir est réalisé à l’air libre et contamine une zone d’environ 150 km de rayon. Dès 1962, la France doit réaliser ses essais de façon souterraine afin de limiter la pollution. Entre 1961 et 1966, elle effectue ainsi 13 essais en galerie dont quatre se passent mal car l’explosion ne reste pas confinée sous terre. Il s’agit, en particulier, de l’essai de Beryl qui provoque de nombreuses irradiations de civils et de militaires.

Carte de la région des essais atomiques français
Carte de la région des essais atomiques français

L’une des caractéristiques les plus surprenantes de ces premiers essais nucléaires, que l’on retrouve également aux Etats-Unis et sans doute en URSS, réside dans le manque de précautions prises vis-à-vis des hommes présents sur les sites des explosions. Qu’il s’agisse de militaires ou d’Algériens, de nombreuses personnes sont contaminées par les retombées des essais atomiques aériens ou par les fuites des essais souterrains. A ce sujet, vous pouvez écouter l’émission de La marche des sciences consacrée, le 8 mars 2012, Aux irradiés de Beryl, ainsi que le reportage de Véronique Rebeyrotte dans le journal de 18h00 d’aujourd’hui.

Pourquoi la France a-t-elle choisi de réaliser ses premiers essais atomiques en Algérie ?

Comment expliquer le manque de précautions prises pour protéger les populations présentes dans les zones de ces essais ?

Pour quelles raisons le secret sur ce qu’il s’est réellement passé en Algérie reste-t-il aussi épais aujourd’hui ?

Invités: André Bendjebbar , historien, auteur de Histoire secrète de la bombe atomique française , Le Cherche Midi Éditeur, Paris, 2000,

Laurent Chalard , docteur en géographie, Université Paris IV-Sorbonne,

Etienne Klein , physicien au CEA, professeur à l’Ecole centrale à Paris.

Radio: Interview

08.03.2012 - La Marche des sciences 1962-2012 : les irradiés de Béryl 59 minutes Écouter l'émission Ajouter à ma liste de lecture Recevoir l'émission sur mon mobile C’était le 1er mai 1962, en fin de matinée, à In Ekker. Ce jour là, la France procéda à un essai nucléaire souterrain, en présence de militaires et de civils, professionnels et appelés, qui se trouvaient dans le désert du Hoggar en Algérie, dans le secteur de tir de cette bombe baptisée Béryl. Des officiels, comme le ministre des Armées Pierre Mesmer et celui de la recherche Gaston ...

Géopolitique
Vidéo:
Prochaine émission : Enregistrement en public le 20 mars 2012 : Venez nombreux !

Emission 20 mars 2012 Science Publique en public
Emission 20 mars 2012 Science Publique en public Crédits : Radio France
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......