LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Comment la soufflerie de Gustave Eiffel continue-t-elle à fonctionner aujourd'hui ?

56 min
À retrouver dans l'émission

La soufflerie Eiffel dans son bâtiment d'époque, en plein 16ème arrondissement de Paris
La soufflerie Eiffel dans son bâtiment d'époque, en plein 16ème arrondissement de Paris Crédits : Michel Alberganti - Radio France

Quand on la découvre, à deux pas de la station de métro Exelmans, en plein 16ème arrondissement de Paris, on en croit guère ses yeux. Mais lorsque l’on apprend qu’elle fonctionne encore, plus de 100 ans après sa construction, la surprise atteint son comble. La curiosité aussi. Car il s’agit là d’un héritage plus qu’improbable. L’héritage d’un homme aux entreprises tout aussi improbables puisqu’il s’agit de Gustave Eiffel, le bâtisseur de la tour que l’on aperçoit par les fenêtres de ce studio. Non content d’avoir réalisé la construction qui allait devenir l’un des emblèmes de Paris et de la France et participé à celle de la Statue de la Liberté de New-York, Gustave Eiffel s’est passionné, à la fin de sa vie, pour l’aéronautique naissante à l’époque. En 1909, sur le Champ de Mars, à coté de la Tour Eiffel, il construit une soufflerie afin d’étudier les effets du vent sur une maquette. Comme pour la construction métallique, l’ingénieur va définir des caractéristiques qui restent pertinents aujourd’hui.

Gustave Eiffel par Nadar en 1888.
Gustave Eiffel par Nadar en 1888.

En 1911, Gustave Eiffel perd la concession d’exploitation de la Tour Eiffel qui est reprise par la mairie de Paris. La soufflerie doit être détruite. A 79 ans, Gustave Eiffel pourrait s’en tenir là. Au contraire, il décide de reconstruire la soufflerie à Auteuil, proche du Champs de Mars. Il en profite pour améliorer l’installation. La vitesse du vent généré passe de 18 à 30 m/s, soit environ 100 km/h, sur 2 mètres de diamètre. Grâce à la soufflerie, les profils d’ailes ou d’hélices peuvent être testés sans mettre en péril la vie des pionniers de l’aviation.

  • Après la mort de Gustave Eiffel, en 1923, qu’est-il advenu de sa soufflerie d’Auteuil ? Comment a-t-elle pu survivre pendant 90 ans dans l’un des quartiers où les m2 sont les plus chers de Paris ?

  • Comment une installation historique est-elle encore exploitée industriellement aujourd’hui par de vrais clients qui l’utilisent pour tester au vent les objets qu’ils fabriquent ?

  • Quelles autres sites industriels préservés peuvent être visités à l’occasion des Journées européennes du patrimoine 2013 qui se déroulent dans toute la France les 14 et 15 septembre, c’est à dire ce week end ?

Quatre visites de sites industriels et scientifiques pendant les Journées européennes du patrimoine (JEP) - 14 et 15 septembre 2013 : A Paris, le Laboratoire Aérodynamique Eiffel.

En Aquitaine, l’usine de Fulmel et la machine de Watt :

Inscrite au titre des monuments historiques, sise à Fumel (45), elle bénéficiera d’une visite guidée sur inscription pendant les JEP. Témoin de la grande ère industrielle, elle est une immense soufflerie du XIXe siècle. Elle doit son nom à son inventeur, James Watt, un ingénieur écossais qui, en 1769, ajoute à la machine à vapeur de Newcomen une chambre de condensation, la transformant ainsi en machine à double effet et augmentant considérablement son efficacité. Cette imposante machine à vapeur est arrivé par bateau en 1870 et fut assemblée sur place. Toujours située au sein de l’usine de Fumel, elle est l’une des deux dernières machines toujours en état de fonctionner dans le monde.

En Ile-de-France, l'ancienne centrale électrique de l'usine de papiers peints Leroy :

Inscrite au titre des monuments historiques, sise à Saint-Fargeon-Ponthierry (77), elle sera ouverte au public le samedi et le dimanche après-midi. Aujourd’hui, réhabilitée en espace culturel, elle abrite l'ensemble des machines électriques d'origine et, depuis 1962, la machine à imprimer 26 couleurs, unique au monde.

En Picardie, la centrale hydroélectrique de Long

Classée au titre des monuments historiques , et labellisée « Patrimoine XXe siècle », sise à Long (80), elle bénéficiera d’une visite commentée pendant les deux jours des JEP avec projection et explications du fonctionnement d’une turbine. La centrale fournira le courant électrique à Long jusqu'en 1968 et l'eau jusqu'en 1974.

Hommage à Albert Jacquard :

<source type="image/webp" srcset="/img/_default.png"data-dejavu-srcset="https://cdn.radiofrance.fr/s3/cruiser-production/2013/09/2b13c904-1c59-11e3-af2e-782bcb73ed47/838_250px-albert_jacquard_-_may_2009.webp"class="dejavu"><img src="/img/_default.png" alt="Albert Jacquard en 2009" class="dejavu " data-dejavu-src="https://cdn.radiofrance.fr/s3/cruiser-production/2013/09/2b13c904-1c59-11e3-af2e-782bcb73ed47/838_250px-albert_jacquard_-_may_2009.jpg" width="250" height="237"/>
Albert Jacquard en 2009 Crédits : Guillaume Paumier
Nous consacrons la dernière partie de Science Publique à la mémoire d’un scientifique français hors norme.

La mort d’Albert Jacquard, né en 1925 à Lyon, a été annoncée hier. Polytechnicien en 1948, il s’oriente vers la génétique en 1966 et se spécialise dans la génétique des populations.

Homme politiquement engagé et auteur prolifique d’essais, il a tenu une chronique quotidienne pendant 9 ans sur France Culture, jusqu’en juillet 2010.

De 1983 à 1988, Albert Jacquard a été membre du Comité consultatif national d’éthique (CCNE).

Jean-Claude Ameisen , président du CCNE depuis novembre 2012 témoigne du rôle d'Albert Jacquard aussi bien dans le domaine de la science que dans celui de la réflexion éthique et de l'engagement politique. .

Intervenants
  • Gérant de la Soufflerie Eiffel
  • contributeur comme Conseil ( aéro-thermique) à la conception bioclimatique de l' Urbanisme et de l' Architecture. Avec Benoît Blanchard, ils ont promu une méthode de simulation physique en soufflerie ( Eiffel) appliqué au développement de Projets
  • Directeur Général d’Aérophile, leader mondial du ballon captif
  • chargé de mission pour le patrimoine technique à la sous- direction des monuments historiques et des espaces protégés
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......