LE DIRECT

Comment sonoriser les villes ?

1h
À retrouver dans l'émission

L'affiche de la semaine du son 2009
L'affiche de la semaine du son 2009
L'affiche de la semaine du son 2009 © La semaine du son Au cinéma, le bruit de la ville est rarement perçu comme une nuisance. Il contribue même souvent à identifier la cité, aussi bien sur le plan de la géographie que de l'histoire. Les moteurs d'automobiles n'avaient pas la même sonorité à Paris dans les années 50 que dans la capitale d'aujourd'hui. Et le vacarme de la circulation à Rome n'a rien de commun avec le son feutré des grosses américaines à Chicago. Sans parler des bruits de charrettes, du cri des vitriers, des tramways de San-Francisco ou des crissements de roues du métro parisien. Tous ces sons contribuent, parfois autant que les images, à construire l'identité d'un lieu, en particulier en ville. Ainsi, la nuisance dont souffrent souvent les citadins n'apparaît plus comme une fatalité. On se prend à rêver d'une ville dont le paysage sonore serait composé comme une partition. S'agit-il d'un rêve inaccessible ? La maîtrise du bruit de la ville est-elle réservée aux seuls ingénieurs du son ? Une partie des réponses pourrait être apportée dès la semaine prochaine car, du 13 au 17 janvier à Paris et du 19 au 25 janvier dans 26 villes françaises, se tiendra la sixième édition de la semaine du son. Et parmi les très nombreux sujets abordés, on pourra assister, le mercredi 14 janvier, à un après-midi de conférences sur le thème de l'identité des villes au cinéma. Il suffirait donc de s'inspirer du travail des cinéastes pour que le plaisir des oreilles en ville ne soit plus confiné dans les salles obscures. Pour qu'un jour, la promenade urbaine ne soit plus seulement un émerveillement pour les yeux. A moins qu'aujourd'hui, déjà, nous manquions d'attention. Souvent isolés par nos baladeurs MP3, ou simplement concentré sur nos pensées, peut-être sommes-nous sourds à la musique concrète naturelle de chaque ville. Faut-il apprendre ou réapprendre à écouter les bruits de la cité ? Comment les urbanistes peuvent-ils modeler l'identité sonore d'une ville ? Certains sons, comme la sonnerie des cours de récréation dans les écoles, ne mériteraient-ils pas un traitement particulier ? Comment de tels sons agissent-ils sur notre cerveau ? Les nouvelles technologies de maîtrise du son sont-elles capables de le domestiquer suffisamment pour, par exemple, le circonscrire en des lieux précis ou, au contraire, lui faire emplir de grands espaces urbains ?
Intervenants
L'équipe

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......