LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

D’où vient la douceur de cet hiver ?

56 min
À retrouver dans l'émission

Tempête - Les Sables d'Olonne - 3 mars 2014
Tempête - Les Sables d'Olonne - 3 mars 2014 Crédits : fumopix

« Durant l'hiver 2013-2014, un flux d'ouest à sud-ouest perturbé a dominé sur l'Europe de l'Ouest, apportant sur la France de nombreuses tempêtes, d'abondantes précipitations et une douceur exceptionnelle ». Tel est le bilan climatique établi par Météo France pour l’hiver qui vient de s’achever. Lors de cette saison, la température moyenne sur la France a été supérieure de 1,8°C à la normale, c’est à dire à la moyenne 1981-2010. Le dernier hiver se classe ainsi à la deuxième place des hivers les plus doux, derrière celui de 1989-1990 et à égalité avec celui de 2006-2007. A l’inverse, la France a connu une pluviométrie supérieure de 40% à la normale et une série de tempêtes sur la côte Atlantique dont certaines très violentes. Résultat : de nombreuses inondations, en particulier en Bretagne.

Températures en hausse et événements extrêmes, comme les tempêtes et les inondations, également en hausse, il n’en faut pas plus pour que pointe la question du réchauffement climatique. Pourtant, les choses se compliquent lorsque l’on observe cet hiver sur l’ensemble de la planète. Ainsi, de l’autre coté de l’Atlantique, à New York, c’est le froid qui a battu des records avec -16°C, soit la température la plus basse depuis 1896. En Californie, c’est la sécheresse qui a sévi et non les inondations.

Frozen Hudson River in Kingston, New York January 2014
Frozen Hudson River in Kingston, New York January 2014 Crédits : Antony Quintano

Au Japon, les chutes de neige ont atteint 114 cm, un record depuis 1894. Même phénomène à Jérusalem avec jusqu’à 70 cm de neige tombés en une nuit, ce qui ne s’était pas produit depuis 1953. A l’inverse, pas de neige à Pékin pendant 109 jours successifs. Du jamais vu depuis 1970. Idem en Norvège avec près de 40 jours sans gel, un record depuis 1937. Autant d’anomalies contradictoires qui compliquent l’interprétation climatique de la météorologie de cet hiver.

D’où vient cette douceur extrême de l’hiver 2013-2014 en France ?

Comment interpréter les phénomènes contradictoires qui se sont produits sur l’ensemble de la planète ?

Faut-il accuser le réchauffement climatique anthropique comme 76% des Français, selon un sondage Ifop, le pensent ?

S’agit-il, à l’inverse, de la simple variabilité naturelle du climat dans ce bilan météorologique hivernal ?

En particulier, quel rôle peut jouer la stagnation de la température moyenne du globe depuis une quinzaine d’années, reconnue par le dernier rapport du Giec et mal expliquée à l’époque ?

Le fort réchauffement de l’Arctique perturbe-t-il les grands courants comme le Gulf Stream dans les océans mais aussi le Jet Stream à haute altitude ?

Science et vie
Science et vie

<source type="image/webp" srcset="/img/_default.png"data-dejavu-srcset="https://cdn.radiofrance.fr/s3/cruiser-production/2013/02/85d799f2-6f9f-11e2-a7b7-782bcb76618d/838_science_et_vie.webp"class="dejavu"><img src="/img/_default.png" alt="Science et vie" class="dejavu " data-dejavu-src="https://cdn.radiofrance.fr/s3/cruiser-production/2013/02/85d799f2-6f9f-11e2-a7b7-782bcb76618d/838_science_et_vie.jpg" width="200" height="38"/>
Science et vie
Partenaire de cette émission.
Radio:
<source type="image/webp" srcset="/img/_default.png"data-dejavu-srcset="https://cdn.radiofrance.fr/s3/cruiser-production/2013/11/f200e776-536a-11e3-af2e-782bcb73ed47/838_3567157863_a6314546c1_z.webp"class="dejavu"><img src="/img/_default.png" alt="314/365 Revision Week: Global Warming" class="dejavu " data-dejavu-src="https://cdn.radiofrance.fr/s3/cruiser-production/2013/11/f200e776-536a-11e3-af2e-782bcb73ed47/838_3567157863_a6314546c1_z.jpg" width="640" height="428"/>
314/365 Revision Week: Global Warming Crédits : stuartpilbrow

22.11.2013 - Science publique Climat : le catastrophisme peut-il être efficace ? 54 minutes Écouter l'émission Ajouter à ma liste de lecture Pour faire prendre conscience des inéluctables conséquences du réchauffement climatique, le philosophe australien Clive Hamilton n'hésite pas ç jouer la carte du catastrophisme jusqu'à dépeindre une sorte d'apocalypse pour l'humanité. Le Club Science publique débat autour de cette stratégie extrême. Avec Clive Hamilton, Evelyne Heyer, Pierre Henri Gouyon et Jacques Treiner.Sociologie, Sciences, Psychanalyse 31 commentaires

<source type="image/webp" srcset="/img/_default.png"data-dejavu-srcset="https://cdn.radiofrance.fr/s3/cruiser-production/2013/09/07a39676-2319-11e3-af2e-782bcb73ed47/838_361563162_37a4b4e51d_z.webp"class="dejavu"><img src="/img/_default.png" alt="Vue de l'Arctique - via Flickr" class="dejavu " data-dejavu-src="https://cdn.radiofrance.fr/s3/cruiser-production/2013/09/07a39676-2319-11e3-af2e-782bcb73ed47/838_361563162_37a4b4e51d_z.jpg" width="640" height="420"/>
Vue de l'Arctique - via Flickr Crédits : Flickr
27.09.2013 - Science publique Rapport du GIEC: Comment expliquer la stagnation actuelle du réchauffement climatique ? 54 minutes Écouter l'émission Ajouter à ma liste de lecture** Après la publication, le 27 septembre 2013 à Stockholm, du chapitre scientifique du cinquième rapport du GIEC, Science publique fait le point sur l'évolution des connaissances sur le réchauffement climatique depuis le dernier rapport qui date de 2007.Nature, Mer, Sciences 11 commentaires

Vidéo:

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

**

Intervenants
  • climatologue, responsable de l'Unité de recherche climatique au Centre de Recherche de Météo-France.
  • directeur de recherche au CNRS, directeur adjoint du Laboratoire de météorologie dynamique, à l'École Normale Supérieure.
  • enseignant à Jussieu sur la dynamique et la modélisation du climat
  • journaliste au magazine science et vie
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......