LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Découvrir de nouvelles Terres: pour quoi faire?

56 min
À retrouver dans l'émission

Quelles sont les caractéristiques idéales pour qu’une planète soit la plus propice à l’apparition et au développement de la vie ?

<source type="image/webp" srcset="/img/_default.png"data-dejavu-srcset="https://cdn.radiofrance.fr/s3/cruiser-production/2015/06/846c6c32-1cb0-11e5-ab01-005056a87c89/838_triple-star_sunset.webp"class="dejavu"><img src="/img/_default.png" alt="Vue d'artiste des trois étoiles de l'exoplanète HD 188753 Ab " class="dejavu " data-dejavu-src="https://cdn.radiofrance.fr/s3/cruiser-production/2015/06/846c6c32-1cb0-11e5-ab01-005056a87c89/838_triple-star_sunset.jpg" width="655" height="491"/>
Vue d'artiste des trois étoiles de l'exoplanète HD 188753 Ab
On les appelle les exoplanètes et il s’agit de planètes qui, comme celles que nous connaissons dans le système solaire, tournent autour d’une étoile. La différence, c’est que l’étoile de ces planètes n’est pas notre Soleil. Leur étoile brille ailleurs, dans un autre système. Un système qui se trouve fort loin de nous. Pour autant, les exoplanètes fascinent les astronomes depuis les premières découvertes qui ne datent que de 1995. Aujourd’hui, on en compte plus de 2000 identifiées et leur diversité est telle que le rêve d’une Super-Terre surgit. Une Terre encore plus parfaite que la notre ! Une Terre idéale, en somme. A quoi ressemblerait-elle ? Deux chercheurs, le canadien René Heller, de l’université McMaster dans l’Ontario et l’Américain John Armstrong, de l’université Weber dans l’Utah, tentent de répondre à cette question. A partir, bien entendu, d’un critère essentiel : la Terre idéale doit être habitable, c’est à dire susceptible d’héberger une forme de vie.

En réalité, bien entendu, il est difficile d’échapper à l’anthropocentrisme dans un tel exercice. La simple formulation de Terre idéale laisse entendre que nous l’imaginons à partir de celle que nous connaissons... René Heller et John Armstrong ont néanmoins poussé l’exercice jusqu’à imaginer trois critères principaux pour définir une planète idéale : une durée d’existence supérieure, une surface assez plate et des pluies tropicales partout. Pour les chercheurs, ces caractéristiques donnent à la vie les meilleures chances de se développer et de prospérer à la surface d’une planète. Ils se sont ensuite tournés vers l’univers que nous pouvons observer pour y chercher la possibilité d’une Terre encore plus adaptée à la vie que la notre...

  • Quelles sont les caractéristiques idéales pour qu’une planète soit la plus propice à l’apparition et au développement de la vie ?
  • Ces conditions idéales pour la vie le sont-elles aussi pour l’homme ?

  • Combien de planètes idéales peut-il exister dans notre galaxie, la Voie Lactée ?

  • A quoi sert de rêver à une exoplanète sur laquelle nous pourrions vivre alors que nous ne pourrons pas nous y rendre ?

  • Peut-on espérer, au moins, communiquer avec les habitants du Paradis imaginé par les chercheurs, dans la mesure où il existe vraiment dans l’Univers ?

Intervenants
  • Rédactrice en chef d'Epsiloon
  • Maître de conférences en pétrologie et géochimie magmatique à l’Université de Brest (UBO). Auteur d’ “Exoplanète: Science-fiction” (Alain Cirou Préface) Ed.Terre de brume
  • astrophysicienne, directrice de recherche au CNRS, vice-présidente de l'observatoire de Paris jusqu'en 2011 et spécialiste des atmosphères planétaires.
  • Planétologue, chercheur au CNRS à l’institut Pierre Simon Laplace
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......