LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Faut-il bannir la viande pour éviter le cancer ?

55 min
À retrouver dans l'émission

Une étude publiée fin ocotobre 2015 par le Centre International de Recherche sur le Cancer, le CIRC, montre que la consommation de viande transformée comme le jambon et de viande rouge augmente le risque de cancer colorectal. Nous analysons ces résultats en matière de taux de risque, au delà des 18% et 17% annoncés par l'étude. Ces chiffres a en effet besoin d'être explicités, tout comme leur sens dans le cas d'une alimentation de viande associée, par exemple, à des légumes.

<source type="image/webp" srcset="/img/_default.png"data-dejavu-srcset="https://cdn.radiofrance.fr/s3/cruiser-production/2015/11/6eed5f99-8acd-11e5-8e9e-005056a87c89/838_hangar-steak-pho_stu_spivack_via-flickr-cc.webp"class="dejavu"><img src="/img/_default.png" alt="Hangar steak pho" class="dejavu " data-dejavu-src="https://cdn.radiofrance.fr/s3/cruiser-production/2015/11/6eed5f99-8acd-11e5-8e9e-005056a87c89/838_hangar-steak-pho_stu_spivack_via-flickr-cc.jpg" width="700" height="466"/>
Hangar steak pho Crédits : Stu Spivack
Lorsque vous mangez une belle tranche de jambon ou un simple steak haché, vous n’avez probablement pas l’impression de prendre des risques pour votre santé. Et encore moins d’augmenter vos risques de cancer. Erreur... Du moins si l’on en croit l’étude publiée le 26 octobre 2015, la consommation d’une tranche de jambon de 50 grammes par jour induirait un accroissement de 18% du risque de cancer colorectal. Avec un degré de certitude moindre, le fait de manger 100 grammes de viande rouge par jour, conduirait à un accroissement de 17% des risques de cancer colorectal. L’étude conclut également à un lien entre la consommation de viande rouge et les cancers du pancréas, de la prostate et de l’estomac.

Cette étude a provoqué un émoi certain dès la publication de ses résultats en Angleterre par le journal Daily Mail . Elle émane du Centre International de Recherche sur le Cancer, le CIRC, installé à Lyon, qui a rassemblé un groupe de 22 scientifiques provenant de 10 pays pour analyser 800 études épidémiologiques. Les résultats concernent l’ensemble de la population mondiale. Suivant les pays, la part de la population qui consomme de la viande rouge varie de 5% à 100% et celle qui consomme de la viande transformée, comme le jambon, va de 2% à 65%. Les amateurs de viande mangent entre 50 et 100 grammes de viande rouge par jour en moyenne et jusqu’à 200 grammes par jour pour les gros consommateurs. Ainsi, l’étude du CIRC, qui vient s’ajouter à celles qui ont évalué les risques de cancer induit par le tabac ou l’amiante, entre autres, pose la question de son impact possible sur le comportement des consommateurs de viande rouge et transformée. Au delà de la panique, elle impose de se pencher sur la notion d’accroissement du risque de cancer qui constitue le fondement de l’ensemble des études épidémiologiques dans ce domaine.

Intervenants
  • Directeur de recherche à l’INRA Toxalim à toulouse
  • généticien, spécialiste de l’évolution, professeur au Museum national d’histoire naturelle.
  • journaliste à Slate.fr et docteur en médecine, auteur du blog « Journalisme et santé publique »
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......