LE DIRECT
Bou !

Faut-il et peut-on se débarrasser des cauchemars ?

57 min
À retrouver dans l'émission

« Pour dormir tranquille, il faut n'avoir jamais fait certains rêves », écrivait Alfred de Musset dans Lorenzaccio. Peut-être pensait-il alors aux cauchemars... Sa phrase illustre en effet un phénomène qui nous touche pratiquement tous. Et qui reste très mystérieux.

Bou !
Bou ! Crédits : Lotus Carroll / EyeEm - Getty

En effet, si les rêves sont largement étudiés, leur coté obscur, lui, a longtemps échappé à la compréhension des chercheurs. Il a ainsi fallu attendre le milieu des années 2000 pour qu’un premier modèle précis du fonctionnement des cauchemars soit élaboré par Tore Nielsen, psychologue à l’hôpital du Sacré Cœur à Montréal. Pour lui, les cauchemars naissent dans l’hippocampe, le siège de la mémoire contextuelle dans notre cerveau. Il se poursuit dans l’amygdale où se situe la mémoire de la peur avant de mobilier le cortex préfrontal médian capable d’analyser le cauchemar, d’inhiber la peur qu’il suscite et de le transformer en souvenir tolérable...

Mais si le cortex préfrontal échoue… le cortex cingulaire antérieur se réactive et… le dormeur se réveille brutalement, terrorisé et paniqué. Suivant ce scénario, il existerait donc de bons et de mauvais cauchemars. Les premiers nous serviraient à traiter nos souvenirs de peur et à les neutraliser. Les mauvais résulteraient de l’échec de ce processus avec des conséquences pénibles. Et qui peuvent devenir douloureuses si la fréquence de tels cauchemars est importante. Cela se produit assez souvent après des événements traumatisants de la vie éveillée comme les guerres ou les catastrophes. D’où l’importance des travaux visant à soigner les personnes victimes de cauchemars à répétition. Une méthode psychologique, l’IRT, dont nous allons parler, donne des résultats prometteurs dans ce domaine.

  • Comment un rêve peut-il se transformer en mauvais rêve ou en cauchemar ?
  • Quel rôle positif peuvent jouer les cauchemars en matière de traitement de la mémoire de nos peurs ?
  • Pourquoi deviennent-ils parfois pathologique lorsque, par exemple, ils conduisent à l’insomnie chronique ?
  • Quelles méthodes permettent alors de s’en délivrer ?
  • Peut-on contrôler les cauchemars pour conserver les bons et se protéger contre les mauvais ?

Une émission réalisée en partenariat avec le magazine SCIENCE & VIE 

Intervenants
  • Enseignant universitaire en psychopathologie à Unidistance Suisse. Psychologue clinicien du sommeil.
  • Rédacteur en chef adjoint du magazine Science et vie
  • Chargée de recherche en neurosciences cognitives au Centre de Recherche en Neuroscience de Lyon, responsable du projet « Sommeil, Rêve et Cognition »
  • Diplômé en psychopathologie, spécialistes du rêve
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......