LE DIRECT

La prison sans murs est-elle possible ?

57 min
À retrouver dans l'émission

Call Northside 777 d'Henry Hathaway (1948) avec James Stewart - Panoptique à Stateville
Call Northside 777 d'Henry Hathaway (1948) avec James Stewart - Panoptique à Stateville

La prison semble exister depuis la nuit des temps. En réalité, c’est particulièrement faux. L’idée d’enfermer les condamnés pendant une durée plus ou moins longue ne semble s’être vraiment développée qu’à partir de la fin du 18ème siècle et elle ne s’est généralisée qu’au 19ème siècle. Comme l’explique en détail Michel Foucault dans son ouvrage incontournable « Surveiller et Punir » paru en 1975, c’est après la révolution française et la destruction de La Bastille que, paradoxalement, l’idée de la prison fait son chemin. Sur le plan scientifique, un penseur joue alors un rôle important. Il s’agit de l’ingénieur et architecte Samuel Bentham associé à son frère, le philosophe Jeremy Bentham. Ensemble, ils font la promotion de leur invention, le fameux panoptique. Il s’agit d’une prison construite sous la forme d’un anneau autour d’une tour centrale. Depuis cette dernière, chaque cellule individuelle peut être surveillée sans peine d’un coup d’œil circulaire. Avec quelques siècles d’avance, les frères Bentham ont ainsi perfectionné le principe de la surveillance que l’on retrouve aujourd’hui, avec une ressemblance frappante, dans les murs d’écrans reliés à des caméras vidéo.

Si le panoptique n’a pas eu le succès escompté par les frères Bentham, la prison, elle, s’est largement développée. Elle représente, encore une forme de paradoxe, une forte humanisation des punitions infligées aux coupables de crimes et de délits. Avant la révolution, ces fautes étaient essentiellement punies par des châtiments corporels. L’enfermement a été considéré comme un traitement plus humain qui a atteint son plein effet avec le remplacement de la peine de mort par la prison pouvant aller jusqu’à la perpétuité.

La prison reste-t-elle une solution incontournable aujourd’hui ?

Quelle place les alternatives à l’enfermement, comme le placement sous surveillance électronique grâce aux fameux bracelets peut-elle prendre ?

D’autres solutions peuvent-elles être apportées par la technologie ?

Que nous disent les études sur l’effet psychologique de la prison sur les perspectives de réintégration des condamnés dans la société ?

Finalement, deux siècles après le début de son expansion dans la société, la prison survivra-t-elle au 21ème siècle ?

Invités : Lara Danguy des Déserts, juge de l'application des peines au tribunal de Melun, secrétaire générale de l'association nationale des JAP (ANJAP)

Paul-Roger Gontard, juriste spécialisé en Droit pénal, ancien conseiller technique auprès du secrétaire d’Etat à la justice et rapporteur d’une étude sur la prison sans murs en 2010

Eric Plouvier, avocat au bareau de paris, co-auteur du Guide du prisonnier édité par La Découverte et l'(OIP depuis 1996. Pierre-Victor Tournier, docteur en démographie, spécialiste de démographie pénale, directeur de recherches au C.N.R.S., Centre d'histoire sociale du XXe siècle.

La prison sans murs de  Casabianda en Corse
La prison sans murs de Casabianda en Corse

Vidéo :

Intervenants
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......