LE DIRECT

La procréation assistée conduit-elle à l'eugénisme ?

1h
À retrouver dans l'émission

La procréation assistée conduit-elle à l'eugénisme ?
La procréation assistée conduit-elle à l'eugénisme ?
La procréation assistée conduit-elle à l'eugénisme ? © Harry H. Laughlin Le développement des méthodes de procréation médicale assistée (PMA) refont surgir le spectre de l'eugénisme. L'une d'entre elles, le diagnostic pré-implantatoire (DPI) justifie particulièrement cette crainte. En effet, le DPI permet de choisir les embryons issus de la fécondation in vitro (FIV) afin d'éliminer ceux qui sont porteurs de gènes de forte prédisposition à des maladies extrêmement graves et contre lesquelles il n'existe pas, aujourd'hui, de thérapie. Toute la difficulté réside dans l'établissement d'une liste de ces maladies. La tentation est forte d'y inclure de plus en plus d'affections graves et incurables dans l'état actuel de la médecine. Mais où faut-il s'arrêter ? De proche en proche, ne risque-t-on pas d'aboutir à une sélection d'embryons qui conduise à une forme moderne d'eugénisme ? Le DPI permettra-t-il de supprimer des maladies à la source au lieu de développer des thérapies ? Une affection tardive, comme la maladie de Parkinson, est-elle éligible d'une telle sélection ? Autant de questions particulièrement sensibles puisqu'elles concernent tous les couples qui ont aujourd'hui recours au diagnostic préimplantatoire. Une question qui se pose également à la médecine et à son avenir.
Intervenants
L'équipe
À venir dans ... secondes ...par......