LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

La science est-elle porteuse d’idéologie ?

58 min
À retrouver dans l'émission

Mesure de l'activité du cerveau pour la commande du robot Asimo de Honda
Mesure de l'activité du cerveau pour la commande du robot Asimo de Honda

Si la science est vouée à la découverte des lois de la nature, on doit nécessairement considérer qu’elle échappe à toute idéologie. Cette dernière est, en effet, la science des idées issues du cerveau humain et elle résulte, quand elle ne relève pas de la pure croyance, de l’influence de la philosophie et des doctrines politiques, religieuses, économiques, sociales ou culturelles. Autant de composantes éminemment variables en fonction du lieu et de l’époque. Or, les sciences de la nature, elles, sont, par essence, universelles. Il existe donc bien une différence fondamentale entre science et idéologie. Pour preuve, les combats de nombreux scientifiques pour imposer des découvertes bouleversant l’idéologie de leur temps. Copernic avec l’héliocentrisme, Giordano Bruno avec ses idées sur l’univers infini et multiple et, bien sûr, Galilée, se sont heurtés de plein fouet aux croyances du 16e et du 17e siècle. Si la science universelle s’oppose ainsi à idéologies locales, culturelles et temporaires, comment pourrait-elle se trouver elle-même porteuse d’idéologies ? La réponse passe par une vision moins idéaliste de la science. Et, surtout, par son évolution récente vers ce que l’on appelle la technoscience. En effet, alors même qu’il n’y a jamais eu plus de chercheurs sur notre planète et qu’ils n’ont jamais, ensemble, disposé d’autant de moyens financiers, on constate qu’une part croissante de leur travail n’est plus consacrée aux progrès d’une connaissance désintéressée. La science apparaît grignotée peu à peu par la technologie, c'est-à-dire par l’application de la science aux besoins immédiats des hommes. Ainsi déviée de son objectif initial, la science devient beaucoup plus vulnérable aux idéologies de la société et à celles de ses commanditaires : les gouvernements, les armées ou les industriels…

Si les idéologies de la société influencent de plus en plus la science, peut-on dire, pour autant que la science devient elle-même porteuse d’une idéologie ?

Faut-il considérer que la science reste pure mais que ce sont ses applications qui, elles, sont mises au service de différentes idéologies ?

Ou bien, à l’inverse, faut-il admettre que la science n’est plus, ou n’a jamais été, vraiment pure, et qu’elle est toujours, plus ou moins consciemment, au service de l’idéologie ambiante ?

Dans ce cas, comment expliquer les oppositions brutales qui sont apparues, dans l’histoire, entre science et religion, par exemple ?

Et si la science est récemment tombée sous la coupe des idéologies, cela signifie-t-il qu’elle aura de plus en plus de mal à découvrir des lois naturelles en opposition avec les croyances de son époque ?

Invités: Patrick Criqui , économiste, directeur de recherche au CNRS et directeur du Laboratoire d’économie de la production et de l’intégration internationale, le LEPII, à l`Université Pierre-Mendès-France de Grenoble, Antoine Georges , physicien, professeur au Collège de France après avoir enseigné la physique à l’école polytechnique et titulaire de la chaire de Physique de la matière condensée

Dominique Pestre , physicien, historien des sciences, directeur d'étude à l' École des hautes études en sciences sociales (EHESS).

Une émission réalisée depuis le Forum "Refaire Société" organisé par La République des idées à Grenoble du 11 au 13 novembre 2011

Radio: Table ronde

[
<source type="image/webp" srcset="/img/_default.png"data-dejavu-srcset="https://cdn.radiofrance.fr/s3/cruiser-production/2011/10/1bbd1666-fb6d-11e0-9fc1-842b2b72cd1d/838_kohlenstoffnanoroehre_animation.webp"class="dejavu"><img src="/img/_default.png" alt="Nanotube de carbone" class="dejavu " data-dejavu-src="https://cdn.radiofrance.fr/s3/cruiser-production/2011/10/1bbd1666-fb6d-11e0-9fc1-842b2b72cd1d/838_kohlenstoffnanoroehre_animation.jpg" width="240" height="240"/>
Nanotube de carbone Crédits : Schwarzm - Creative Commons

                                                                                                            <em itemprop="copyrightHolder">Radio France</em></span></figcaption></figure> ](http://www.franceculture.fr/emission-science-publique-peut-on-evaluer-les-risques-des-nanotechnologies-2011-10-21.html)**21.10.2011 - Science publique [Peut-on évaluer les risques des nanotechnologies ?](http://www.franceculture.fr/emission-science-publique-peut-on-evaluer-les-risques-des-nanotechnologies-2011-10-21.html "Peut-on évaluer les risques des nanotechnologies ?") 60 minutes [![Écouter l'émission](http://www.franceculture.fr/sites/all/themes/franceculture/images/picto-ecoute-rouge.png "Écouter l'émission")](http://www.franceculture.fr/emission-science-publique-peut-on-evaluer-les-risques-des-nanotechnologies-2011-10-21.html "Audio") [![Ajouter à ma liste de lecture](http://www.franceculture.fr/sites/all/themes/franceculture/images/more-red.png "Ajouter à ma liste de lecture")](http://www.franceculture.fr/user/connect?destination=node/4293931 "[Popup]") [![Recevoir l'émission sur mon mobile](http://www.franceculture.fr/sites/all/themes/franceculture/images/picto-mobile.png "Recevoir l'émission sur mon mobile")](http://www.franceculture.fr/user/connect?destination=node/4293931 "Mobile [Popup]")** Régulièrement, vous nous entendez remettre sur le métier la question des nanotechnologies. Et en particulier celle des risques que la maîtrise de l’infiniment petit peut engendrer. Le dernier numéro des Comptes rendus de l’Académie des sciences, consacré au thème « Nanosciences et nanotechnologies : espérances et inquiétudes » nous donne une nouvelle occasion d’aborder ce sujet sensible ...

Sciences, Médecine, EnvironnementTable ronde

16.09.2011 - Science publique Club Science Publique : le hasard existe-t-il ? 59 minutes Écouter l'émission Ajouter à ma liste de lecture Recevoir l'émission sur mon mobile Avec Jean-Claude Ameisen, médecin et chercheur, professeur d’immunologie à l’université Paris VII, Président du comité d'éthique de l'Inserm, Etienne Klein, physicien au CEA, professeur à l’Ecole centrale à Paris où il enseigne la philosophie et la physique, Nicolas Gauvrit, maître de conférence en mathématiques à l'Université d'Artois, docteur en sciences cognitives, auteur de Vous ...

Mathématiques14 commentairesTable ronde

<source type="image/webp" srcset="/img/_default.png"data-dejavu-srcset="https://cdn.radiofrance.fr/s3/cruiser-production/2011/06/b6cb6dce-98c6-11e0-b8ee-842b2b72cd1d/838_innocent-butare-communication-au-forum-mondial-science-et-democratie-dakar-5-fevrier-2011.webp"class="dejavu"><img src="/img/_default.png" alt="Communication au Forum Mondial Science et Démocratie, Dakar, 5 février 2011 " class="dejavu " data-dejavu-src="https://cdn.radiofrance.fr/s3/cruiser-production/2011/06/b6cb6dce-98c6-11e0-b8ee-842b2b72cd1d/838_innocent-butare-communication-au-forum-mondial-science-et-democratie-dakar-5-fevrier-2011.jpg" width="615" height="385"/>
Communication au Forum Mondial Science et Démocratie, Dakar, 5 février 2011
17.06.2011 - Science publique | 10-11 Club Science Publique : L'éducation scientifique favorise-t-elle la démocratie ? 60 minutes Écouter l'émission Ajouter à ma liste de lecture Recevoir l'émission sur mon mobile Avec Pierre-Henri Gouyon, biologiste spécialisé en sciences de l'évolution, professeur au Muséum national d'histoire naturelle de Paris, Etienne Klein, physicien au CEA, professeur à l’Ecole centrale à Paris où il enseigne la philosophie et la physique, Fabien Piasecki, représentant de la Fondation Science Citoyenne et le Forum mondial Science et Démocratie.

Table ronde

27.05.2011 - Science publique | 10-11 Notre attention est-elle maîtrisable ? 60 minutes Écouter l'émission Ajouter à ma liste de lecture Recevoir l'émission sur mon mobile video audio Attention, danger ! Fais attention, regarde où tu mets les pieds ! Les enfants, soyez attentifs ! L’attention paraît banale, évidente, naturelle. Pourtant, c’est elle qui sert en permanence de pilote à notre cerveau. Si notre attention peut s’apprivoiser, nous ne pouvons guère espérer la dompter... Avec François-Xavier Alario, Vania Herbillon et Jean-Philippe Lachaux...

Recherche, Psychiatrie

Table ronde

06.05.2011 - Science publique | 10-11 Les tests génétiques prédisent-ils notre avenir ? 60 minutes Écouter l'émission Ajouter à ma liste de lecture Recevoir l'émission sur mon mobile Avec Ana Gerschenfeld, journaliste scientifique, auteur du blog « My genes and me », Bertrand Jordan, biologiste moléculaire, biologiste moléculaire, Directeur de Recherches au CNRS, auteur de Thérapie génique : espoir ou illusion ? chez Odile Jacob, Dominique Leglu, directrice de la rédaction de Sciences et Avenir, Jean-Louis Serre, président de la Société française de génétique ...

Médecine, BiologieVidéo:

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......