LE DIRECT

La science a-t-elle déniché le bonheur ?

57 min
À retrouver dans l'émission

Le bonheur semble une notion hors de portée de la science par excellence. Et pourtant, les chercheurs ont identifié des facteurs génétiques qui comptent pour un tiers dans notre capacité à nous sentir heureux. Dans notre corps, d'autres mécanismes contribuent à ce sentiment de plénitude.

Reuters

Les chercheurs estiment que notre degré d’aptitude au bonheur est une caractéristique personnelle. Chacun d’entre nous aurait ainsi une capacité variable à se sentir heureux. Et les scientifiques qui sont partis en quête des sources de ce sentiment de plénitude ont aussi découvert sa complexité. Le bonheur se nicherait ainsi aussi bien dans nos gènes, d’où les inégalités entre individus, dans notre cerveau, ce qui n’est guère une surprise, mais aussi dans notre corps. C’est donc à une véritable mécanique que nous avons affaire. Par chance, le bonheur n’est pas seulement génétique. Mais ce que peut apporter un soutien psychologique sert plus à nous aider à contrecarrer certaines déficiences qu’à créer les conditions du bonheur. Pour cela, il ne faut compter que sur nous-mêmes. Et savoir, pour éviter les déceptions, que le surcroît de bonheur ne dure qu’un temps : deux ans après un mariage, trois ans après la naissance d’un enfant... Mieux vaut donc, semble-t-il, éviter l’obsession du bonheur, comme le suggère le philosophe britannique John Stuart Mill qui écrit : « Sont heureux ceux qui ont leur esprit focalisés sur autre chose que leur propre bonheur. Ayant d’autres objectifs en tête, ils trouvent le bonheur sur le chemin ». Cette citation est mentionnée dans le dossier consacré au bonheur que le magazine Science et Vie publie dans son numéro du mois de février 2016 et qui est notre partenaire pour cette émission. 

Mathias Pessiglione: Le rôle important du circuit de la récompense pour agir sur l'humeur 

En partenariat avec Science & Vie

## ANNONCE : **Samedi 13 février 2016 de 10h 18h à La Sorbonne à Paris :

**FORUM L'année vue par ... Les Sciences :  L'humain dans tous ses états (programme)

*_11h30-12h30 : «Sexe, hypnose, méditation: peut-on percer les derniers mystères de la conscience ?**_»  table ronde animée par Michel Alberganti, producteur de Science publique, avec: Christophe André,  Jean-Marc Benhaiem, Elisa Brune et Jean-Philippe Lachaux. 

Entrée libre et gratuite** _

Inscription obligatoire : auditeurfranceculture@radiofrance.com ou 01.56.40.37.53

Intervenants
  • spécialiste des circuits de la motivation chez les primates (CNRS, Paris) co- directeur de l’équipe "Motivation, Cerveau et Comportement" à l’ICM - Institut du Cerveau et de la Moelle épinière
  • professeure d’économie à Sorbonne Université et à l'École d'économie de Paris. Elle dirige l'Observatoire du bien‐être du CEPREMAP et est directrice adjointe du CEPREMAP (Centre pour la Recherche Economique et ses Applications).
  • Directeur de Recherches Inserm. Co-directeur de l’équipe "Motivation, Cerveau et Comportement" à l’ICM - Institut du Cerveau et de la Moelle épinière
  • Chef du service médecine, sciences du vivant, au magazine « Science et vie ».
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......