LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

La vie est-elle née dans une goutte d'eau ?

55 min
À retrouver dans l'émission

Fog drop
Fog drop Crédits : Photo fiddler

Il a fallu près de 10 milliards d’années pour que la Terre émerge de la nébuleuse solaire après la formation de l’univers, il y a 13,8 milliards d’années. Si l’âge de notre planète est d’environ 4,5 milliards d’années, les chercheurs estiment que l’apparition de la vie à sa surface remonte à 3,5 à 3,8 milliards d’années. Au bout d’un milliard d’années, la Terre se retrouve dotée d’une atmosphère composée de méthane, d’ammoniac, de vapeur d’eau, de gaz carbonique et d’hydrogène sulfuré. La température est alors comprise entre 40°C et 85°C. L’eau est déjà là depuis longtemps puisque qu’elle serait présente depuis 4,4 milliards d’années. La grande question est de savoir comment, dans la « soupe primordiale » d’alors, certaines molécules se sont constituées et développées jusqu’à engendrer ce phénomène étonnant, pour l’instant uniquement observé sur Terre, que l’on nomme... la vie.

Depuis le début du 19ème siècle, les chimistes connaissent les composés chimiques nécessaires au passage d’une matière inerte à une matière vivante. Il s’agit des 22 acides aminés capables de réaliser la synthèse des protéines. En 1953, le chimiste Stanley Miller réalise, pour sa thèse de doctorat, une expérience révolutionnaire. A partir d’une soupe primordiale composée d’eau, de méthane, d’ammoniac et d’hydrogène soumise à des arcs électriques simulant des éclairs dans l’atmosphère terrestre, il observe la formation de 13 des 22 acides aminés. Malgré les critiques de cette expérience, Stanley Miller a marqué l’histoire de la science en éclairant une étape majeure du passage de la chimie de l’inerte à celle du vivant. Pour autant, il reste à comprendre comment les acides aminés ont évolué pour qu’apparaissent les molécules essentielles à la vie, comme l’ADN et l’ARN. Certains chercheurs pensent que cela a pu se produire... au sein de simples gouttes d’eau !

  • Quelle expérience a conduit à cette hypothèse de l’apparition des molécules complexes nécessaires à la vie grâce à l’action de gouttes d’eau ?

  • Quel processus chimique révèle cette expérience défiant le second principe de la thermodynamique qui établit que l’entropie, c’est à dire le désordre, ne peut que croître ?

  • Si cette hypothèse se confirmait, quel serait l’impact de cette découverte sur notre compréhension de l’apparition de la vie sur Terre ? Ou ailleurs ?

  • Quelles sont, aujourd’hui, les applications des techniques utilisées pour réaliser cette expérience et qui constituent la microfluidique ?

  • Comment ce domaine peut-il exploiter l’étonnante énergie qui se cache au cœur des gouttes d’eau ?

En partenariat avec le magazine Science et Vie -------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Forum Sciences
Forum Sciences Crédits : Radio France

Pour vous inscrire: Entrée gratuite sur réservation obligatoire avant mercredi 12 février à minuit : auditeurfranceculture@radiofrance.com / Tel 01 56 40 10 57

Consultez le programme !

Intervenants
  • chercheur au department de Bioengineering a l’Imperial College de Londres.
  • Physicien, directeur de recherches au cnrs, dirige un groupe de biophysique et de matière molle à l’Institut Charles Sadron à Strasbourg
  • Rédactrice en chef d'Epsiloon
  • Chimiste
  • physicien, Directeur de Recherche CNRS, Directeur de l'INsitut Pierre Gilles de Gennes, travaillant à l'ESPCI où il dirige une équipe spécialisée dans le domaine de la microfluidique
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......