LE DIRECT

L’archéologie à Jérusalem peut-elle échapper à l’instrumentalisation religieuse ?

58 min
À retrouver dans l'émission

Dans le cadre de la journée spéciale de France Culture / 24 h - Jérusalem

La Bible, écrite aux alentours du VIIe siècle avant Jésus-Christ, mentionne l’existence de trois temples à Jérusalem. Le plus ancien, le temple de Salomon, aurait été construit au Xe siècle avant Jésus-Christ et détruit en 587 avant Jésus-Christ par Nabuchodonosor II. Toujours selon la Bible, le second temple aurait été construit à Jérusalem après la libération des juifs de leur captivité à Babylone. Cette construction s’étendrait de -536 à -515. Enfin, le troisième temple, celui d’Hérode, qui constitue une extension très importante du second Temple aurait commencé en -19 et il aurait été détruit en 70 par Titus. Les restes du mur occidental de ce dernier temple est devenu le fameux Mur des Lamentations où les pèlerins venaient pleurer la destruction du temple de Salomon et l’exil du peuple juif.

Aujourd’hui, les recherches ont beaucoup de mal à trouver des traces archéologiques des récits bibliques concernant les périodes les plus anciennes, y compris l’existence du Temple de Salomon. Dans le livre des Rois de la Bible, sa construction résulte d’une demande divine adressée au roi David, le bâtiment devant abriter l’arche d’alliance, le coffre contenant les tables de la Loi, c'est-à-dire les 10 commandements donnés à Moïse sur le Mont Sinaï. C’est le roi Salomon, fils du roi David, qui aurait exécuté cette construction.

Existe-t-il aujourd’hui des traces archéologiques de ce Temple de Salomon qui joue un rôle si important dans le récit biblique mais qui est aussi le site sur lequel ont été construits la mosquée Al Aqsa, troisième lieu saint de l’Islam, ainsi que le Dôme du Rocher ?

Les fouilles permettent-elles d’évaluer l’étendue de la ville de Jérusalem et l’importance du royaume de Salomon ?

Quels problèmes particuliers rencontrent les archéologues pour travailler à Jérusalem dans le contexte du conflit israélo-palestinien ?

L’archéologie peut-elle apporter des arguments aux différentes revendications israéliennes et palestiniennes sur le territoire de la Palestine ?

Quelle est la situation des fouilles dans le quartier de Silwan, qui ont donné lieu à de vives contestations palestiniennes ?

Avec Gerald Finkielsztejn , archéologue du Département des antiquités d’Israël, docteur en Archéologie de l'Université Paris I, habilité en Histoire ancienne de l'Université de Tours, Jean-Baptiste Humbert , dominicain, archéologue à l'école biblique de Jérusalem, Estelle Villeneuve , archéologue, collaboratrice à la revue Le Monde de la Bible

L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......