LE DIRECT

Le film “Interstellar” nous donne-t-il un cours de physique ?

56 min
À retrouver dans l'émission

.

La sortie de ce grand sommeil, nous la devons à Christopher Nolan, spécialiste du fantastique, célèbre pour Batman mais aussi, déjà, réalisateur d’Inception en 2010, qui signe avec Interstellar un film qui marquera l’histoire de la science fiction au cinéma.

Avec une particularité rare dans le genre : la volonté de mettre la fiction au service de la science et non le contraire. D’où l’association étroite avec un chercheur dès le début du projet. L’astrophysicien américain Kip Thorne, 74 ans, n’a pas seulement donné des indications sur les lois de la physique qui traversent Intertellar. Il a fournit des équations sur les trous noirs que les spécialistes des effets spéciaux de Double Negative, à Londres, ont mis en images. Avec un réalisme tel que la représentation des trous noirs présente dans le film a donné lieu à la publication d’un article dans la revue scientifique Classic and Quantum Gravity, le 13 février 2015.

Ainsi, Interstellar n’est pas seulement l’un des films de science fiction parmi les plus passionnants jamais réalisés. Il s’agit aussi d’un véritable cours de physique qui explore, en particulier, la relativité générale d’une façon inédite au cinéma. On comprend ainsi que le film attire autant les amateurs de science-fiction que les scientifiques eux-mêmes.

Intervenants
  • Psychiatre, professeur de santé publique à l'université Paris-Sud, directeur du CESP (centre de recherche en épidémiologie et santé des populations)
  • professeur émérite de philosophie à Sorbonne Université.
  • Astrophysicien au CEA
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......