LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

L'enseignement de la biologie est-il sensible au créationnisme ?

1h
À retrouver dans l'émission

Le Musée de la Création au Kentucky.
Le Musée de la Création au Kentucky.
Le Musée de la Création au Kentucky. © DR **Emission en collaboration avec le magazine *Pour la Science* ** Adnan Oktar a été condamné le 9 mai à 3 ans de prison ferme par une cour d'Istambul. Ce nom ne vous dit peut-être pas grand-chose. A moins que vous ne soyez professeur de biologie. En effet, dans ce cas, vous avez peut-être reçu, en 2007 un exemplaire du luxueux l'ouvrage d'Adnan Oktar signé de son pseudonyme, Harun Yahya, et intitulé *Atlas de la création* . Le livre a été envoyé à l'époque à des milliers d'exemplaires dans les écoles et universités françaises comme le rappelle *Le Monde* du 14 mai. L'ouvrage montrait de nombreuses photos de fossiles censées servir à contredire la théorie de l'évolution de Charles Darwin. Son auteur revendique la vente de pas moins de 1,5 million d'exemplaires du premier tome dans le monde en 2007. Deux autres tomes doivent suivre. En Turquie, Adnan Oktar est soupçonné d'être à la tête d'une secte créationniste. Cette histoire peut sembler anecdotique et elle l'est sans doute pour une bonne part. Mais elle constitue également la première attaque frontale de la France, et plus particulièrement de son enseignement, par les contestataires de la théorie de l'évolution. Aux Etats-Unis et même en Angleterre, différentes formes de créationnisme sont devenues très puissantes au cours des dernières années. Elles vont de l'affichage sans fard d'une croyance en un créateur jusqu'aux détours subtils et parfois à l'extrême limite de l'honnêteté intellectuelle de ceux qui se réclament de l'intelligent design, le dessin intelligent qui a été taxé de néo créationnisme par la justice américaine. En France, quelle n'est pas la surprise de découvrir dans le numéro de mai du magazine *Pour la Science* , un article signé par deux enseignants de classes préparatoires qui s'interrogent sur l'enseignement de la biologie au lycée. Alors faut-il admettre qu'il existe aujourd'hui un malaise dans la biologie, au point de favoriser, un peu partout dans le monde, la résurgence de formes modernes du créationnisme ? La théorie de l'évolution, établie par Charles Darwin en 1859, c'est-à-dire il y a près de 15 ans, n'aurait-elle pas besoin d'être revisitée à la lumière des découvertes considérables réalisées par les biologistes au cours de cette période ? A un moment où la science en général n'affiche plus le même optimisme triomphal qu'au début du XXe siècle, et où les sectes prennent parfois la place des religions, faut-il s'inquiéter pour l'avenir du rationalisme qui fonde la démarche scientifique ?
Intervenants
L'équipe
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......