LE DIRECT

Les jeunes vont-ils devenir sourds ?

56 min
À retrouver dans l'émission

Man with Headphones
Man with Headphones Crédits : Sascha Kohlmann

Un sondage Ipsos commandé par l’Association La Semaine du Son révèle les pratiques des Français âgés de 15 à 45 ans en matière d’écoute de la musique. La surprise vient du résultat de ce sondage concernant les troubles de l’audition déjà ressentis après l’exposition à un son à fort volume. Près de 8 sur 10 des personnes interrogées déclarent avoir déjà été victimes d’acouphènes, de sensation d’oreille cotonneuse, d’une perte d’audition, d’une hypersensibilité aux sons ou de douleurs dans l’oreille. En cause, semble-t-il, le goût pour l’écoute de la musique à fort volume. 85% des 15-45 ans déclarent aimer cela pour l’ambiance, la qualité du son ou les émotions fortes ainsi que le fait de ressentir la musique dans le corps. Pour les adolescents, cette pratique serait motivée par la transgression et la volonté d’affirmer leur existence.

Cette enquête révèle l’ampleur d’un phénomène rarement analysé. Elle met l’accent sur les risques pris par cette population des 15-45 ans alors même qu’ils déclarent connaître les effets de l’écoute à fort volume sur leurs oreilles.

Ecoute précoce...
Ecoute précoce... Crédits : Gideon Tsang

Qu’à cela ne tienne. La recherche du plaisir est plus forte que la crainte d’altérer l’audition. Et les conditions permettant d’atteindre les sensations recherchées ne manquent pas, des concerts aux boites de nuit en passant par les baladeurs MP3, les téléphones mobiles et autres jeux sur ordinateur. Beaucoup plus rarement contrôlée que la vue, l’audition apparaît mise en danger au point de pouvoir devenir un problème de santé publique. D’autant qu’il n’existe pas de méthode de correction pour les oreilles aussi simple que les lunettes pour les yeux, malgré les progrès des prothèses auditives. Ce sondage Ipsos milite donc en faveur d’une meilleure attention, en particulier des jeunes, vis à vis de l'audition.

  • Peut-on évaluer, sur le plan médical, les dégâts que l’écoute de la musique à fort volume provoque chez les jeunes ?

  • Est-il possible de réparer les oreilles abimées ?

  • Les troubles de l’audition peuvent-ils devenir un problème de santé publique ?

  • Comment limiter les risques d’exposition à des sons dangereux pour les oreilles ?

  • La recherche laisse-t-elle envisager la restauration de l’audition chez les personnes malentendantes ou sourdes ?

Vidéos: La présentation du sondage Ispos - La Semaine du Son

Témoignages de jeunes

Intervenants
  • Ingénieur acousticien, président fondateur de la Semaine du Son
  • Professeur au Collège de France, chaire de Génétique et physiologie cellulaire Professeur à l'Institut Pasteur, où elle dirige l'unité de Génétique et physiologie de l'audition, qui est associée à l'Inserm.
  • directeur général d’Agir pour l’audition
  • président UNSAF(syndicat national des audioprothésistes)
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......