LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

L'être humain peut-il espérer vivre beaucoup plus longtemps ?

57 min
À retrouver dans l'émission

Jeanne Calment à 20 ans
Jeanne Calment à 20 ans
Jeanne Calment à 20 ans L’augmentation de l’espérance de vie fait partie des grandes avancées de l’humanité au cours des derniers siècles. Qu’on en juge : Dans les années 1750, les hommes vivaient en moyenne une quarantaine d’années. Aujourd’hui, l’espérance de vie atteint 75 ans pour les hommes et 85 ans pour les femmes, soit un doublement en 250 ans. Sur cette période, la courbe montre de brusques changement de vitesse: en 1790 avec l’apparition du premier vaccin, la vaccine de Jenner et en 1880 après les découvertes de Pasteur. Après une pause dans les années 1960, la progression reprend de plus belle avec la révolution cardiovasculaire des années 1970. Et l’accélération se poursuit. L’espérance de vie a augmenté de 7% par an entre 1960 et 1995 à 20% par an entre 1995 et 2003. La perspective d’une espérance de vie de 100 ans et plus, au moins pour les femmes dans un premier temps, n’est donc plus utopique.
Jeanne Calment à 40 ans
Jeanne Calment à 40 ans
Jeanne Calment à 40 ans Parallèlement à ce résultat spectaculaire obtenu dans les pays développés, sont apparues de nouvelles maladies associées au grand âge. La plus connue, la maladie d’Alzheimer, affiche une progression est spectaculaire : 11 millions de cas dans le monde en 1980, 18 millions en 2000, 25 millions en 2004. En France, selon l’étude Paquid de 2001, 17,8% de la population âgée de plus de 75 ans serait atteinte de la maladie d’Alzheimer ou d’un syndrome apparenté. Soit 900 000 malades avec 220 000 nouveaux cas par an et la perspective de 1,2 million de malades en 2020 et de 2 millions vers 2040. De plus, au-delà de 85 ans, 4% de la population souffre de la maladie de Parkinson. Cette situation pose donc la question de la qualité de cette durée de vie supplémentaire et de son coût pour la société, aussi bien financier qu’en matière d’impact sur les « accompagnants ». Quelles sont les perspectives en matière de soin de la maladie d’Alzheimer ? Une nouvelle rupture médicale, provenant de la génétique, pourrait-elle accélérer encore la courbe d’espérance de vie humaine ? Quelles conséquences sur la société aura l’explosion du nombre de personnes âgées ? Quelle pourra être leur qualité de vie au-delà de 90, 100 ou 11 ans ?...
Jeanne Calment à 121 ans
Jeanne Calment à 121 ans
Jeanne Calment à 121 ans **Invités:** **Bruno Dubois** , neurologue à l’Hôpital de la Salpêtrière à Paris, responsable du Centre Expert Alzheimer, directeur de l’Unité de Recherche INSERM U610 consacrée aux bases neurales des grandes fonctions du cerveau, **Alain Grimfeld** , médecin pédiatre français et président du Comité consultatif national d'éthique (CCNE), **Miroslav Radman** , spécialiste de la biologie cellulaire, auteur d'un livre à paraître fin mai **Doubler sa vie** ( Plon, 2011)
Carte espérance de vie en 2007
Carte espérance de vie en 2007
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......